Montse, Bernanos et l’Espagne de l’été 1936

    ——->     Cet article a également été publié le jeudi 7 mai 2015 sur       icone_redacteur3

Le prix Goncourt 2014 a été attribué en novembre dernier au roman Pas pleurer de Lydie Salvayre. Le sujet brièvement rapporté dans la presse à ce moment-là m’a tout de suite attirée. Il s’agit d’un récit de la guerre d’Espagne, plus particulièrement de l’été 1936, mené à deux voix disjointes : celle de Montse, mère de l’auteur, qui raconte tous les bonheurs privés et toutes les exubérances publiques de sa brève expérience libertaire, et celle, sombre, désespérée et révoltée, de Georges Bernanos qui est le témoin de la terreur répandue par les Nationaux avec la bénédiction de l’église catholique espagnole.  Lire la suite

« Daesh » et « Boko Haram » : Barbarie superlative à domicile et à l’export

→  Cet article a également été publié le mercredi 29 avril 2015 sur   icone_redacteur3

Mise à jour du 17 octobre 2017 : Raqqa, le fief de Daesh en Syrie est tombé ce jour. L’avenir de la ville, éclatée entre de multiples forces combattantes, reste pourtant incertain.

Mise à jour du mercredi 11 octobre 2017 : Bonne nouvelle ! Alors que Mossoul (Iraq) a été définitivement reprise au djihadistes islamistes en juillet 2017 après une longue offensive et alors que Raqqa, fief de Daesh, est en pleine reprise du côté syrien, Daesh a perdu 80 % de son territoire en Syrie et en Iraq depuis 2014. Voir carte détaillée ici (décodeurs du Monde). Selon une évaluation américaine de mars 2017, les effectifs de combattants seraient tombés en dessous de 20 000, contre un pic à 100 000 en 2015.

Note du 27 juillet 2016 : Les (trop nombreux) attentats et exactions concernant cet article sont à lire dans Terrorisme islamiste : journal de la barbarie. Tous les articles en lien avec Daesh, le terrorisme islamiste, la lutte anti-terroriste et les sujets apparentés sont à découvrir dans la page Daesh et conséquences.


Après le 11 septembre 2001 et les attentats de Madrid en 2004 et Londres en 2006, les attaques de ce début d’année à Paris et à Copenhague ainsi que les décapitations d’otages nous ont rappelé brutalement que l’islam radical ne partage aucune de nos valeurs. En fait l’islam radical ne partage les valeurs de personne et poursuit un projet de retour à l’islam des origines qui se traduit par des dizaines de milliers de morts y compris et surtout dans les pays musulmans. Dans le sillage de notre porte-avions le Charles-de-Gaulle, officiellement envoyé hier (23 février 2015) pour combattre le fondamentalisme islamiste, je me propose dans cet article de faire un point modeste sur les deux organisations terroristes les plus violentes et les plus menaçantes aujourd’hui : Daesh et Boko Haram.  Lire la suite

Grèce : Retour vers le Réel en quatre Semaines

Il y a exactement quatre semaines, le dimanche 25 janvier 2015, le parti d’extrême-gauche « Syriza » mené par son chef Alexis Tsipras, gagnait triomphalement les élections législatives grecques. Avec plus de 36 % des suffrages, il devançait non seulement le parti modéré « Nouvelle Démocratie » du Premier Ministre sortant Antonis Samaras (28 %), mais reléguait très loin derrière le parti néo-nazi « Aube Dorée » (6,4 %), le nouveau parti centriste pro-européen « To Potámi » (5,9 %), et surtout le Pasok, parti socialiste local aux commandes avant 2012, qui n’obtenait que 4,8 % des voix. Avec 149 sièges sur 300, Syriza voyait la majorité absolue lui échapper de très peu, mais ce fut une affaire rondement réglée par une alliance franchement à droite avec le petit parti souverainiste des Grecs indépendants ANEL qui avait obtenu 4,7 % des voix et 13 sièges (*). La réussite de Syriza dans les urnes a été saluée avec beaucoup d’enthousiasme par l’extrême-gauche française, ce qui est assez normal, mais également par le Parti Socialiste français et par le FN de Marine Le Pen.  Lire la suite

Le 49.3 amuse la galerie, arrange les députés et occupe les tribuns. Mais sur le fond …

Mise à jour du jeudi 9 juillet 2015 : Et de trois. Recours au 49.3 pour l’adoption définitive de la loi Macron. Pas de motion de censure en perspective, puisqu’on a bien compris maintenant que ceux qui ne veulent pas voter la loi Macron tiennent quand même à leur poste de député.

Mise à jour du mardi 16 juin 2015 16 h 30 : Et de deux ! Manuel Valls vient d’annoncer le recours au 49.3 pour la seconde fois dans le cadre de l’adoption de la loi Macron. Le projet de loi est en effet revenu aujourd’hui en deuxième lecture à l’Assemblée nationale après son passage au Sénat. En dépit de plusieurs milliers d’amendements, ce texte passablement hybride ne parvient pas à trouver de majorité ni sur sa gauche ni sur sa droite, traduisant le grand écart permanent réalisé par le gouvernement entre ses promesses de campagne ancrées très à gauche « contre la finance » et la nécessaire modernisation de l’économie française. Sans surprise une motion de censure déposée par les groupes UDI et Les républicains sera soumise au vote des députés jeudi 18 juin. Le premier ministre défend sa décision en disant que le recours au 49.3 n’est pas pas « un acte d’autorité », mais « un acte d’efficacité pour l’économie française. » L’efficacité serait à ce prix ? La pente est dangereuse. Rappelons-nous que la réforme du collège est passée « en force » par décret. Manuel, tu vas où comme ça ?


Le vote solennel des députés sur la loi Macron aurait dû avoir lieu mardi 17 février dernier, mais en dépit de nombreuses heures de discussion en commission et en séance, en dépit de tous les efforts du gouvernement pour convaincre les députés socialistes récalcitrants, il est apparu mardi matin que le compte n’était pas bon. Entre les députés qui avaient clairement annoncé leur intention de voter non et ceux qui ne souhaitaient pas révéler leur vote, Manuel Valls a senti que la majorité risquait de lui échapper et a finalement pris la décision de faire adopter le texte sans vote comme le lui permet l’article 49 alinéa 3 de la Constitution.   Lire la suite

Aujourd’hui, Mercredi des Cendres

Mise à jour du mercredi 1er mars 2017 : A deux ans de distance, je remets cet article en avant, en vous suggérant aussi la lecture de La liberté, bonheur ou souffrance des hommes ? (I) Les trois tentations au désert et (II) Le grand Inquisiteur (Dostoïevski).


La vie des chrétiens est traversée chaque année par deux grandes périodes, l’Avent et le Carême, au cours desquelles ils tentent, de façon encore plus pressante que d’habitude, de « changer leur coeur de pierre en coeur de chair » afin de mieux se tourner vers Dieu et vers les autres, et se préparer aux deux événements révolutionnaires du Nouveau Testament : la naissance de Jésus Fils de Dieu fêtée à Noël et, encore plus fort, sa résurrection le dimanche de Pâques. En ce Mercredi des Cendres qui marque l’entrée en Carême 2015, je me propose de réunir ici les textes et citations que j’avais sélectionnés en décembre dernier afin de constituer une sorte de Calendrier de l’Avent virtuel sur Facebook, et qui, depuis, se sont perdus dans les profondeurs du web.

3 décembre 2014 : Ezéchiel 36, 26

« Et je vous donnerai un coeur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau, j’ôterai de votre chair le coeur de pierre et je vous donnerai un coeur de chair. »

4 décembre 2014 : Georges Bernanos, Journal d’un curé de campagne (1936)

« On ne perd pas la foi, elle cesse d’informer la vie, voilà tout. »   Lire la suite

Valls, les Juifs de France et les Elections en Israël

Après les fusillades « Charlie » des 7, 8 et 9 janvier 2015 qui ont causé la mort de 17 personnes dont 4 juifs dans l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, le Premier Ministre Manuel Valls a plusieurs fois rappelé son soutien et le soutien de la France aux Français de confession juive. La fusillade de Copenhague de samedi 14 février dernier, ainsi que la profanation de centaines de tombes juives dans un cimetière du Bas-Rhin vendredi 13 ou samedi 14 février, lui ont donné l’occasion de renouveler ce soutien.

Lors de la matinale de RTL de ce lundi 16 février 2015, il a déclaré : « Mon message aux Français juifs est le suivant (…) : la France est blessée comme vous et la France ne veut pas votre départ. La France vous dit une nouvelle fois son amour, son soutien, sa solidarité. Cet amour est bien plus fort que les actes de haine, fussent-ils répétés. » Dans la même émission, Manuel Valls a aussi appelé l’islam de France à prendre « totalement ses responsabilités » pour « combattre l’islamo-fascisme. »   Lire la suite

Royaume-Uni : Elections générales, UKIP et murmure persistant des cornemuses

—–>     Cet article a également été publié le mardi 5 mai 2015 sur        icone_redacteur3

Mise à jour du 8 mai 2015 :  CHIFFRES DEFINITIFS  Les élections ont eu lieu et les résultats sont très clairs. Y aurait-il eu un « shy tory vote » comme en 1992 pour John Major ? Faisant mentir les sondages, les électeurs ont validé les bons résultats économiques du gouvernement sortant : les conservateurs de David Cameron remportent la majorité absolue avec 331 sièges sur 650 tandis que les travaillistes sont les grands perdants avec seulement 232 sièges. Le SNP réalise sa grande percée en Ecosse avec 56 sièges, les Lib Dem deviennent anecdotiques (8 sièges) et l’UKIP est dans l’épaisseur du trait (1 siège). A noter : Miliband, Clegg et Farage, leaders battus, ont tous démissionné de la présidence de leur parti. 

Mise à jour du 4 mai 2015 : Les élections générales britanniques ont lieu ce jeudi 7 mai. Même si les chiffres des derniers sondages ont légèrement évolué (les conservateurs devanceraient de peu les travaillistes), cet article du 16 février reste d’actualité : l’issue du scrutin est incertaine. Qui formera le gouvernement britannique, Ed Miliband (labour) ou David Cameron (tories) ? 


Comme en France, le jeu électoral du Royaume-Uni est bousculé depuis quelque temps par un parti populiste d’extrême-droite arrivé en tête aux dernières élections européennes de mai 2014. Mais contrairement à la situation française, de plus en plus bloquée dans un tripartisme ravageur, s’y ajoute la nouvelle donne obtenue à l’issue du referendum (raté) sur l’indépendance de l’Ecosse, avec la consolidation du parti indépendantiste écossais qui pourrait détenir les clefs du scrutin britannique.  Lire la suite

La loi Macron ou le supplice de la liberté

Le projet de loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, plus connu sous le nom de Loi Macron (*), a été annoncé en octobre 2014, présenté en Conseil des Ministres le 10 décembre 2014 et adopté en Commission spéciale de l’Assemblée nationale le 19 janvier 2015. Il est actuellement en cours d’examen par les députés depuis le 26 janvier. Compte tenu des très nombreux amendements déposés, le vote solennel à l’Assemblée a été reporté du 10 au 17 février. Selon les termes même de Manuel Valls, Premier Ministre, le sens de cette loi, « c’est tout faire pour la compétitivité et l’emploi, pour lever les blocages ». Lever les blocages, oui, c’est bien ce qu’il faudrait faire. Mais lesquels ?  Lire la suite

Dimanche de Bouvines, Pouvoir Royal et Magna Carta

—–>    Cet article a également été publié le jeudi 6 août 2015 sur    icone_redacteur3

Le 27 juillet 1214 : un dimanche qui dessine déjà les contours absolutistes et centralisés de la France et les tendances plus libérales du Royaume-Uni.  Lire la suite

Mondiaux de Ski 2015 : La France en Bronze et Or

Les Championnats du Monde de ski alpin 2015 se déroulent en ce moment (du 3 au 15 février) à Beaver Creek au Colorado (USA). Le programme sportif comporte 5 épreuves disputées séparément par les hommes et les femmes : classées par ordre décroissant de vitesse et croissant d’exigence technique, on a la Descente, le Super-G, le Slalom Géant (ou Géant) et le Slalom Spécial (ou Slalom). Les portes à passer sont de plus en plus rapprochées, de plus en plus étroites et de plus en plus nombreuses. La Descente et le Super-G sont considérés comme des épreuves de vitesse, tandis que le Géant et le Slalom sont des épreuves techniques qui se courent en 2 manches. A ces 4 épreuves se rajoute le Combiné, c’est à dire une épreuve de Descente et une épreuve de Slalom disputées dans la même journée.  Lire la suite