Viande : des contre-indications plus politiques que médicales ?

On nous le répète en boucle : la consommation de viande peut nuire gravement à notre santé. Mais si l’on en croit les critiques soulevées par une nouvelle étude qui remet en cause cette assertion, ce n’est pas tant l’analyse médicale qui le dit que le principe de précaution et l’urgence climatique.

Vous en avez certainement entendu parler : notre stupide propension bourgeoise à consommer de la viande rouge et de la charcuterie est très mauvaise pour le bien-être animal, très mauvaise pour le climat et très mauvaise pour l’environnement. Elle témoigne d’un détestable esprit « spéciste » et d’une insouciance pour les choses de la nature qui mettent illico les végans en rogne et Greta en transe. Lire la suite

Les Français et l’environnement : Mes réponses pour Atlantico

Petit article de dernière minute ! Hier soir 23 septembre 2019, alors que le sommet de l’ONU sur l’urgence climatique avait débuté le jour même sous les imprécations habituelles de la jeune activiste du climat Greta Thunberg – « Comment osez-vous regarder ailleurs ? » – la rédaction d’Atlantico m’a téléphoné afin de me soumettre cinq questions sur l’attitude des Français face aux défis climatiques et environnementaux. Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour ciseler mes réponses, mais voici ce que j’ai envoyé à Atlantico : Lire la suite

G7 : au théâtre avec Macron

Rentrée politique 2019 : sur les planches du G7, Macron poursuit son opération reconquête des Français entamée avec le Grand débat. En ligne de mire : les Municipales de 2020. En substance : cap à gauche.

Pour Le Monde, pour Libération, pour Les Echos, pour Le Figaro, bref, pour toute la presse française ou presque, le G7(*) s’est terminé en formidable succès pour le Président français : ce sommet s’annonçait rocailleux – avec des énergumènes comme Trump et Johnson sans oublier leur disciple Bolsonaro, c’était fatal – mais voilà qu’Emmanuel Macron, retrouvant la niaque diplomatique de ses débuts, est brillamment parvenu à remettre un peu d’harmonie au sein d’un concert des nations devenu des plus discordants ! Lire la suite

Quelques mots sur Greta & Co – et Bonnes Vacances 2019 !

TRÈS  BONNES  VACANCES  À  TOUS !
Et RDV ici jeudi 22 août 2019 pour une nouvelle saison de ce Blog ! 

.
Hier mardi 23 juillet 2019, la jeune suédoise Greta Thunberg, nouvelle figure ou – mieux dit – nouvelle coqueluche médiatique de la lutte contre le réchauffement climatique, faisait sa grande entrée à l’Assemblée nationale. Une opération finalement bien anodine au regard du « Prix de la Liberté » qu’elle a reçu deux jours auparavant. On nage en pleine confusion car rien n’est plus éloigné de la liberté que l’avenir qu’elle nous presse de préparer au nom de ses peurs climatiques.

Aussi, au moment de mettre ce blog en pause pour quelques semaines, et avant de vous souhaiter d’excellentes vacances via mon traditionnel petit concert de fin de saison, j’aimerais vous en dire quelques mots. Lire la suite

Climat : Fred Vargas sème la peur et inquiète surtout… son camp

La romancière Fred Vargas deviendrait-elle légèrement encombrante pour le camp de la « collapsologie » environnementale ? Sa larmoyante dénonciation du péril climatique qui menace l’humanité à brève échéance est si outrancière et ses arguments chiffrés, qu’on qualifiera gentiment d’approximatifs, sont si évidemment destinés à pétrifier l’opinion dans la peur panique que même Jean Jouzel, notre pape national du réchauffement climatique et vice-président du conseil scientifique du GIEC(*) de 2002 à 2015, s’en inquiète. Faire peur, oh oui ! Mais trop en faire au point de déchaîner une hilarité moqueuse, voilà qui serait fâcheux ! Lire la suite

Le climat ou le nouvel enjeu de la tentation autoritaire

La semaine est très climatique : Emmanuel Macron préside aujourd’hui au Kenya la 3ème édition de son « One Planet Summit » tandis que lycéens et étudiants rejoints par de nombreux syndicats de gauche seront demain en grève scolaire pour le climat à l’initiative de la nouvelle figure médiatique de la lutte climatique, la jeune suédoise Greta Thunberg. Malheureusement, là où il serait bon de laisser la toute récente science du climat gagner en maturité, on voit au contraire que le climat est devenu le nouveau terrain de jeu de la tentation autoritaire.

L’information n’a pas pu vous échapper : la planète est en danger, le climat est en danger, les papillons et les abeilles sont en danger, l’humanité court à sa perte, la fin du monde est proche, jamais l’humanité n’a été confrontée à un risque de cette ampleur, il faut absolument sauver ce qui peut encore l’être, on ne peut plus attendre, il y a urgence, il n’y a plus une minute à perdre, l’avenir de la planète et l’avenir de la vie sont en jeu ! Lire la suite

Parlons climat : (III) Pognon, GIEC et politiques publiques

Article écrit en commun par   h16 et   Nathalie MP.

C’est officiel et c’est merveilleux : depuis le début de la semaine, Paris est la capitale mondiale de la conscience climatique, Nicolas Hulot en est le chevalier vert et le pétulant Macron est le nouveau sauveur du monde.  Lire la suite

Parlons climat : (I) Contexte, températures et gaz carbonique

Article écrit en commun par   h16 et  Nathalie MP.

Mise à jour du mercredi 10 octobre 2018 : En ce début de semaine, le GIEC et l’OCDE se sont donné le mot pour secouer les consciences climatiques un peu trop assoupies à leur goût : seulement 9 pays sur les 180 signataires de l’accord de Paris ont présenté des plans de limitation des émissions de CO– c’est dire si le sujet passionne – et si rien ne bouge, le seuil d’un réchauffement de 1,5 °C (seulement ?) par rapport à l’ère pré-industrielle sera atteint entre 2030 et 2052. La cata est à nos portes. Vraiment ?

Un peu de contexte

C’était l’euphorie, à Paris, le 12 décembre 2015. L’Humanité venait enfin d’interdire fermement au climat de se réchauffer : les 195 pays présents à la Conférence Climat COP21 s’étaient mis d’accord pour limiter le réchauffement climatique anthropique (RCA) « bien en-dessous de 2° C » par rapport à l’ère pré-industrielle.  Lire la suite

Hulot : un alibi écologique très Macron-compatible

Mise à jour du mardi 28 août 2018 : Nicolas Hulot a annoncé ce matin qu’il quittait le gouvernement. Il se doutait que son ministère « ne serait pas un chemin de roses » mais il espérait que ce serait lui, Hulot, qui allait inspirer les ministres et non eux qui allaient l’aspirer, afin de pouvoir mettre en oeuvre la transformation radicale qu’il souhaitait : « une transformation écologique profonde, presque sociétale. » Mais face à la réalité – réalité qui n’est pas douce avec l’ensemble du gouvernement en ces temps budgétaires – que ce soit dans le domaine de l’agriculture ou de l’énergie, les alibis sans contenu ne tiennent pas longtemps.

Il commence mal, ce ministère de la transition écologique, pour Nicolas Hulot. A peine nommé, à peine informé du périmètre exact de son ministère, voilà que son plus beau dossier, celui des négociations internationales sur le climat, bat dangereusement de l’aile à cause des ridicules réticences américaines ! Lire la suite

Une autre écologie est possible ! (IX) Et la COP21 ?

Article écrit en commun par   h16 et Nathalie MP.

C’est vraiment ballot : tout bousculés par les attentats, l’état d’urgence, les élections régionales et le remaniement ministériel de jeudi dernier, nous n’avons pas réalisé pleinement combien la France avait été au cœur de l’Histoire avec un grand H inspiré et au centre d’événements Zistoriques avec un grand Z qui dépassent largement tout ce qui précède. Comme l’a dit François Hollande en ouverture de la conférence sur le climat COP21 qui s’est tenue à Paris début décembre 2015 :

« C’est un jour historique que nous vivons. (…) Jamais l’enjeu d’une réunion internationale n’avait été aussi élevé, car il s’agit de l’avenir de la planète, de l’avenir de la vie. »

Oui, de la Vie tout entière, rien de moins. Et lorsque les 195 pays présents ont adopté l’accord final, le Président des États-Unis Barack Obama en a lui aussi souligné le caractère unique et indispensable. Notre planète, a-t-il déclaré en substance, est menacée par le réchauffement climatique, il faut la sauver car nous n’avons qu’elle, et l’accord international obtenu à l’issue de la COP21 est notre seule chance d’y parvenir.

Ah bon. Vraiment ?  Lire la suite