Frédéric Bastiat : le libéralisme dans la peau

Après avoir visionné une intéressante vidéo de l’Institut Coppet sur les politiques de l’emploi analysées à travers les sophismes économiques dénoncés par l’économiste et homme politique libéral français Frédéric Bastiat (1801-1850), j’ai tapé par curiosité « Frédéric Bastiat » dans Google Recherche d’images. Quelle ne fut pas ma surprise de constater que la très grande majorité d’entre elles nous présentaient un portrait de l’économiste associé à des citations traduites en anglais, preuve du vif intérêt qu’il suscite dans le monde anglo-saxon, preuve aussi de la relative indifférence dans laquelle il est tenu dans son propre pays.

Pourtant, Frédéric Bastiat disait par exemple que « trop de gens se placent au dessus de l’humanité pour la régenter, trop de gens font métier de s’occuper d’elle » (dans La Loi, 1850) et il a écrit en 1845 un pamphlet intitulé « Pétition des fabricants de chandelles » (contre la concurrence du soleil) pour dénoncer le protectionnisme. On ne peut s’empêcher de trouver dans ces propos une résonance aigüe avec l’emprise croissante de l’Etat sur nos vies pour le premier exemple, et avec la récente fronde des taxis contre UberPOP pour le second. Il m’a donc semblé qu’il était temps de présenter Frédéric Bastiat aux lecteurs de ce blog.  Lire la suite