Budget 2016 : opérations de contes à comptes

—>  Cet article a également été publié le vendredi 18 septembre 2015 sur  logo-cp

Mise à jour du vendredi 26 février 2016 : Le budget 2016 a été voté cet automne (voir article ci-dessous ainsi que ). Nous sommes fin février 2016 et il apparait plus que clairement qu’il ne sera pas tenu en l’état. L’hypothèse d’inflation de 1 % retenue par le gouvernement était jugée trop élevée par tous les observateurs et s’avère, ô surprise, trop élevée. De plus, François Hollande a commencé l’année (= sa campagne électorale ?) en annonçant plusieurs milliards de dépenses pour l’emploi, les agriculteurs, la lutte climatique etc… de telle sorte que le gouvernement cherche maintenant à raboter la faible somme de 7 à 8 milliards d’euros sur le budget 2016 en cours d’exécution. Le respect du pacte de stabilité (déficit public < 3 %), toujours repoussé, et maintenant promis pour 2017, semble compromis.

Mise à jour du jeudi 1er octobre 2015 : La présentation du budget 2016 par le ministre des finances Michel Sapin hier 30 septembre 2015 confirme les craintes qu’on pouvait avoir : les économies n’existent que par rapport à une « hausse tendancielle. » Lire ici (Les Echos) les principaux éléments chiffrés, et (Les Echos) et à nouveau  (L’Opinion) les critiques qu’on peut déjà adresser à ce budget, qualifié par ce dernier journal de « Budget d’épicier d’une France l’arme au pied. »


Nous sommes au mois de septembre, époque traditionnelle de la rentrée des classes, des vendanges et des budgets. Sur ce dernier point, toujours délicat, Michel Sapin, ministre des finances et des comptes publics, a présenté hier (mercredi 16 septembre 2015) les grandes lignes macro-économiques qui présideront à la finalisation du budget prévu pour 2016.  Lire la suite