Solidarnosc : des hommes révoltés qui ont réussi et qui n’ont pas tué

—->     Cet article a également été publié le mercredi 5 août 2015 sur   icone_redacteur3 

Il y a trente-cinq ans : le 31 août 1980, signature des accords de Gdansk.

Une journée de vacances entre pluie et brume, une balade rapide dans les ruelles désertes de La Grave pour faire courir ma chienne, une retraite précipitée sous le porche de l’église pour m’abriter, et sur la porte une affichette qui attire mon regard : vendredi 1er mai 2015 à 14 h 30, Lech Walesa donnera une conférence à Notre-Dame du Laus, Hautes-Alpes, à l’invitation du diocèse de Gap et d’Embrun de Monseigneur Di Falco.

C’est un bond de trente-cinq ans en arrière qui se présente à moi soudainement, ravivant tous les souvenirs de mes années 1980 et 1981 : ambiance studieuse en classe préparatoire, effervescence et manifestation pour Solidarnosc devant l’ambassade de Pologne et franche rigolade en voyant François Mitterrand, fraîchement élu et rose à la main, marcher de l’ombre à la lumière au Panthéon.  Lire la suite

Molière nous l’avait dit

Les réseaux sociaux, et même la presse la plus conventionnelle, se sont bien amusés cette semaine en découvrant les nouveaux programmes scolaires prévus pour la rentrée 2016. Ces derniers sont en effet truffés d’expressions compliquées d’apparence ultra-savante qui donnent à la moindre activité scolaire un vernis hautement intellectuel, et surtout prétentieux, à défaut de proposer un contenu de connaissances effectives.

Sous le titre « Les nouvelles perles de la novlangue pédagogiste », Le Figaro nous en a fait une petite recension amusante. Ainsi, l’apprentissage des langues étrangères et régionales, n’oublions pas les régionales, se propose d’aider les élèves à « aller de soi et de l’ici vers l’autre et l’ailleurs. » C’est mignon, c’est poétique, c’est métaphysique. Pour un enseignement plus classique dans le style « Whose car is it ? It’s John’s », on repassera.  Lire la suite

Migrants : « Nous y sommes », oui. Et maintenant, que fait-on ?

 ——>    Cet article a également été publié le samedi 25 avril 2015 sur          icone_redacteur3

Les mises à  jour sont en fin d’article.

Ce jeudi 23 avril 2015, un sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement des 28 pays membres de l’Union européenne se tient en urgence à Bruxelles. Son objectif : prendre des décisions communes sur la réponse à donner à l’afflux exponentiel, et souvent mortel, de migrants en provenance d’Afrique et du Moyen-Orient. Lire la suite

FH : mandat pluvieux, mandat heureux, mandat fumeux

Ou l’art de l’attente, du divertissement et du bien-être engourdi        

——-> Cet article a également été publié le vendredi 24 avril 2015 sur     icone_redacteur3

François Hollande va fêter dans quelques jours (le 6 mai 2015 exactement) son troisième anniversaire comme Président de la République française. Il s’est prêté ce dimanche 19 avril à un bilan de son action sur Canal +, la presse ne manquera pas de se livrer à son tour à quelques bilans plus ou moins bien chiffrés. Pour ma part, j’aimerais me risquer à formuler quelques remarques. Au bout de trois ans, on ne peut plus vraiment parler d’un début de mandat et les impressions qui se sont formées peu à peu dans mon esprit finissent par avoir une consistance directionnelle nette et persistante. Lire la suite

La « pilule du lendemain » n’est pas un avortement

Et le « Piss Christ » n’est pas un outrage fait au Christ

Dans la presse d’hier, les grands titres s’articulaient principalement autour de la politique pénale avec le meurtre de Chloé, autour de la politique sociétale avec le plan Valls contre le racisme et l’antisémitisme et autour de l’intervention de l’Etat français dans la politique économique avec sa volonté d’obtenir des droits de vote doubles dans le capital de Renault. En plus de tout ceci, qui mériterait incontestablement d’être commenté en long, en large et surtout en travers, il y avait une petite information très intéressante, surtout très utile, qui m’a profondément réjouie : dorénavant, la « pilule du lendemain » la plus récente (et la plus efficace) sera accessible en vente libre en pharmacie, c’est à dire sans prescription médicale obligatoire. Cette nouvelle disposition découle d’une décision de la Commission européenne datant du début de l’année et autorisant l’accès à ce produit directement auprès des pharmaciens, formés à ce type de délivrance.  Lire la suite

L’homme est un roseau pensant agité de biais cognitifs

——–> Cet article a également été publié le samedi 25 avril 2015 sur       icone_redacteur3

L’opinion courante tend à considérer que l’homme est en général un être rationnel : ses propos comme ses comportements et ses décisions sont le fruit d’une pensée logique. S’il se met parfois à dire et agir à contresens, ce ne peut être que sous le coup d’une puissante émotion telle que peur, colère ou affection. Or depuis la fin des années 1970, les sociologues et les psychologues tendent plutôt à considérer que si des erreurs systématiques et persistantes sont commises, elles sont aussi attribuables à des déficits cognitifs dont l’homme ne se rend pas compte. En particulier, la pensée intuitive, souvent en première ligne, conduit à des raccourcis simplificateurs qui forgent des partis pris nuisibles à la capacité de jugement. Lire la suite

La vie rêvée de Ségolène Royal, ministre durable de son développement personnel

Les mises à jour sont en fin d’article.

Quoi qu’on pense de la Loi Santé ou de la grève à Radio France, on ne doute pas un instant que les ministres en charge de ces dossiers sont actuellement au charbon et n’ont pas du tout l’esprit à la plaisanterie, à la poésie ou à la rêverie. Ni à l’auto-satisfaction, pour l’instant. On est vraiment désolé pour Marisol Touraine et Fleur Pellerin qui sont en train de réaliser que la vie de ministre peut être terriblement dure et ingrate, qu’il faut travailler du matin au soir et que tout le monde ne se déclare pas forcément tout acquis aux projets défendus par le gouvernement.  Lire la suite

Le cas Baraque à frites (III)

Previously on the Baraque à frites :

Cet article est la suite des Cas de la Baraque à frites (I) et (II) dans lesquels j’avais pour objectif d’expliquer le fonctionnement économique d’une entreprise à travers trois situations simples mais représentatives rencontrées par une entreprise fictive, la Baraque à frites d’Arnaud Montebourg. Je ne reviens pas sur les hypothèses accumulées dans les Situations 1 à 3. On pourra se reporter aux deux précédents épisodes pour en prendre connaissance. Dans ce nouvel article, je vais essayer de présenter le plus simplement possible un processus d’acquisition. Lire la suite

Laïcité : liberté de conscience et arrière-pensées

Au détour d’un précédent article, j’avais utilisé l’expression « laïcité névrosée » pour qualifier notre concept de laïcité à la française. Nous étions alors en pleine « affaire RATP » : afin de se conformer aux principes de laïcité de notre République, sa régie publicitaire venait de prendre la décision de faire enlever la mention « Pour les chrétiens d’Orient » des affiches annonçant un concert du groupe Les Prêtres à l’Olympia le 14 juin prochain. Cette décision d’effacement, déjà perçue comme exagérément froide et administrative en raison des persécutions dont les chrétiens sont indiscutablement et régulièrement victimes au Moyen-Orient, a atteint le comble de l’abomination lorsqu’on a appris quelques jours plus tard que 148 personnes, principalement des étudiants chrétiens de l’Université de Garissa au Kenya, avaient été massacrées le jeudi 2 avril 2015 après un tri soigneux pour s’assurer de leur confession religieuse. Les auteurs de la tuerie étaient des terroristes somaliens du mouvement Al Shaabab proche d’Al-Qaïda. Concernant les mouvements islamistes radicaux, on pourra se reporter à mon article sur Daesh et Boko Haram. Concernant la décision de la RATP, le tollé fut suffisamment bruyant pour inciter l’organisation à revenir complètement sur sa position. Lire la suite

L’arabe du Futur, il va à l’école !

Mise à jour du 5 octobre 2018 : Les tomes 2 et 3 de « L’Arabe du futur, une jeunesse au Moyen-Orient », qui couvrent la période 1984-1987, sont sortis en 2015 et 2016. Le Tome 4 qui va jusqu’en 1992 est disponible depuis  le 27 septembre 2018.


L’Arabe du futur, une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984) est un roman graphique de Riad Sattouf qui a obtenu le Fauve d’Or du meilleur album au festival de la BD d’Angoulême le 1er février dernier. Le roman graphique est un genre très apprécié actuellement qui consiste à faire un récit souvent autobiographique à l’aide de dessins très simples de forme comme de couleur et dont les textes explicatifs sont abondants. La photo de couverture de cet article donne une idée du style en question. L’arabe du futur appartient à la même famille d’expression que les oeuvres de Guy Delisle (Pyongyang, Jérusalem) ou Marjane Satrapi (Persépolis).  Lire la suite