Molière nous l’avait dit

Les réseaux sociaux, et même la presse la plus conventionnelle, se sont bien amusés cette semaine en découvrant les nouveaux programmes scolaires prévus pour la rentrée 2016. Ces derniers sont en effet truffés d’expressions compliquées d’apparence ultra-savante qui donnent à la moindre activité scolaire un vernis hautement intellectuel, et surtout prétentieux, à défaut de proposer un contenu de connaissances effectives. Lire la suite