Fillon : l’impasse

Mise à jour du mardi 7 mars 2017 : A l’issu d’un comité politique auquel il participait, François Fillon a reçu hier 6 mars le soutien définitif de son parti (LR) pour l’élection présidentielle. L’heure est au rassemblement derrière le candidat et à la reprise de la campagne.
Les quelques éléments libéraux de son projet arriveront-ils à surnager dans cet océan de drame et de malentendu ? J’en doute, comme je l’ai dit dans l’article ci-dessous.

[Suite à l’annonce de sa possible mise en examen le 15 mars, Fillon avait décidé de poursuivre, contrairement à l’engagement de se retirer qu’il avait exprimé à la télévision quelques semaines plus tôt. Contesté dans son camp, lâché par de nombreux proches dont son directeur de campagne Patrick Stefanini, François Fillon a fait pression sur les instances de son parti en demandant aux Français de venir lui manifester leur soutien lors d’un grand rassemblement au Trocadéro dimanche 5 mars (environ 40 000 participants selon la police, 200 000 selon les organisateurs). Le lendemain, Alain Juppé a fait savoir « une bonne fois pour toutes » qu’il ne sera pas candidat. Aucun plan B n’étant satisfaisant, reste Fillon.]


Pour moi, cela ne fait aucun doute : au moment où il sortait vainqueur de la primaire de droite en novembre dernier, François Fillon avait le meilleur programme économique. Pas totalement libéral, encore trop attaché à certains tabous sur le salaire minimum ou le monopole de la sécurité sociale, mais incontestablement très loin devant tous ses concurrents présidentiels. Que François Fillon ait pu gagner sur un tel programme dans un parti de droite était déjà un petit miracle en soi.  Lire la suite

Avec Marine, le changement, c’est flippant @ % ♠ !

contrepoints-2Au moment où le candidat Macron se montrait peu empressé de dévoiler son programme présidentiel et préférait de beaucoup pipeauter sur les délices du chemin d’espérance ♫ ♥qu’il « envisionne » pour la France devant des foules subjuguées et tout à fait convaincues que « l’important, c’est d’avoir une vision, pas forcément d’être dans les détails de la comptabilité », Marine Le Pen tenait elle aussi meeting à Lyon et présentait ses 144 engagements présidentiels afin de « permettre (à chacun) de contrôler (son) action à la tête de l’État au cours du quinquennat. » En voilà du chiffre, en voilà du sérieux, en voilà de l’engagement pur et dur  @  % ♠ !  Lire la suite

Avec Macron, le changement, c’est mollement ♫ ♥ !

MAJ du 8 mai 2017 : Emmanuel Macron a été élu hier 7 mai 2017 Président de la République. Pour résultats, analyses et perspectives, voir : Macron Président : la tâche sera immense (Nath MP) et Les nombreux défis d’Emmanuel Macron (h16).


Article écrit en commun par   h16 et Nathalie MP.

Personne ne pourra accuser Emmanuel Macron de ne pas soigner tous les détails de sa candidature présidentielle. Ainsi, fini les petits couinements et le passage aux ultrasons éraillés comme à la fin de son grand meeting de la porte de Versailles en décembre dernier : il suit maintenant les cours d’un chanteur d’opéra ! ♫♪♬ !  Lire la suite

Cette élection est complètement dingue ! (et ce n’est pas fini…)

« Cette élection présidentielle est complètement dingue ! » Ainsi s’exclamait le candidat des écologistes Yannick Jadot en apprenant que François Hollande renonçait à briguer un second mandat. C’est exactement ce que je pense. La formule n’est certes pas très élaborée, elle n’a ni la carrure universitaire ni les épaules journalistiques, elle est sans componction et se rit des analyses alambiquées. Mais on comprend bien ce qu’elle veut dire : rien ne se déroule comme prévu, rien ne se passe comme d’habitude.  Lire la suite

Difficile de ne pas parler de Penelope Fillon …

contrepoints-2En novembre dernier, il était « difficile de ne pas parler de François Fillon » qui venait de gagner spectaculairement la primaire de droite et se plaçait dans la foulée en favori de l’élection présidentielle, malgré un programme de transformation de nos structures, nécessaire et bienvenu – voire insuffisant d’après moi, mais plutôt ardu dans le contexte sur-étatisé que nous connaissons en France.

Aujourd’hui, « difficile de ne pas parler de Penelope Fillon », son épouse si discrète, qui, selon ses propres dires, ne s’était « jamais impliquée dans la vie politique de (son) mari » et qui a quand même trouvé moyen d’être coquettement rémunérée comme son assistante parlementaire pendant plusieurs années pour un travail que le Canard enchaîné, média à l’origine de la révélation, tient pour assez mince d’après les témoignages qu’il a reçus.  Lire la suite

Primaire : à quoi joue le PS ? J’aimerais qu’on m’explique …

Mise à jour du dimanche 29 janvier 2017 Benoît Hamon remporte les primaires de gauche avec environ 59 % des voix contre 41 % à Manuel Valls. On s’y attendait un peu …

contrepoints-2Ça se confirme, Cambadélis est vraiment mon socialiste préféré. Non content d’avoir plastronné sans retenue pour annoncer par avance à quelle point « la primaire citoyenne de gauche de la Belle Alliance Populaire » était « déjà une réussite » – et ça c’était le 9 janvier, lui, le parti qu’il dirige et le Comité d’organisation de la primaire nous ont régalés depuis dimanche soir d’une série de pantalonnades hallucinantes sur les chiffres de participation au vote. Pantalonnade ? Subterfuge ridicule pour se tirer d’embarras.  Lire la suite

Désolée, MM. Valls et Peillon, « les » catholiques n’existent pas !

contrepoints-2Jeudi 12 janvier dernier, jour du premier débat de la primaire de gauche, le journal La Croix livrait les résultats d’une grande enquête sur « le vrai visage des catholiques » en France et concluait, à l’inverse des idées généralement admises, à la profonde diversité de cette population, tant sur le plan liturgique que dans les domaines de la morale ou des choix socio-politiques.  Lire la suite

2017 : Les vœux du Président … et Bonne Année !

Année d’élection présidentielle, année d’alternance possible, et même peut-être (rêvons un peu) année zéro d’une transformation graduelle mais impérieusement nécessaire de nos structures afin de retrouver liberté, légèreté et agilité dans un monde qui s’annonce mouvementé sur le plan géopolitique comme sur le plan économique, 2017 est plus que d’habitude l’occasion pour nos nombreux hommes politiques, dirigeants ou pas, candidats ou pas, de nous adresser des vœux pleins de sollicitude non dénués de sollicitation électorale.  Lire la suite

Hollande s’en va : le changement, c’est enfin maintenant !

contrepoints-2Si ce n’est le ton pitoyable sur lequel elle a été prononcée, c’est par une allocution qui aurait tout aussi bien convenu à une déclaration de candidature tant elle n’énumère que des réussites mirobolantes, que le Président sortant François Hollande a annoncé hier soir, premier jour d’inscription pour les primaires de gauche, qu’il ne se représenterait pas.  Lire la suite

Quelques questions que je me pose après #PrimaireLeDébat

♠ Confession : en 2007, j’ai voté assez facilement pour Sarkozy. Après le long statu quo chiraquien et les candidatures alternatives de Royal et Bayrou, ça paraissait la chose à faire. Le « paquet » fiscal, le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite, l’autonomie des universités, la réorganisation de la carte judiciaire furent des mesures qui voulaient mettre un coup d’arrêt à l’emprise de l’Etat et au glissement continu de la dépense publique et des impôts. Du reste, pendant un an avant la crise de 2008, ça n’a pas trop mal marché. Ensuite, évidemment…  Lire la suite