D’où vient l’argent ? Du chiffre d’affaires des entreprises, point.

Après « Qu’est-ce que vous faites du pognon ? » dont la réponse est toute l’histoire de la France championne du monde des taxes et des dépenses publiques, autre question mystérieuse : « D’où vient l’argent ? » Là, je risque de décevoir : l’argent compris comme la richesse réelle ne pousse pas sur les arbres… Mais où, alors ?

Vous vous souvenez certainement de Jacline Mouraud. En novembre dernier, elle allumait la révolte fiscale des Gilets jaunes en lançant à Emmanuel Macron sa désormais célèbre – et judicieuse – question : « Mais qu’est-ce que vous faites du pognon ? » Elle parlait naturellement du « pognon » de nos impôts dont les montants devaient s’alourdir encore sous la forme de taxes supplémentaires sur les carburants. Lire la suite

Les Français aiment la liberté … mais ils préfèrent l’Etat

Les Français aiment bien la liberté, mais ils préfèrent que l’Etat s’occupe de tout : tel est l’enseignement lapidaire et sans bavure qui ressort du 4ème baromètre sur « Les Français et le libéralisme » publié cette semaine par l’Ifop à la demande du journal L’Opinion et du think-tank Génération Libre de Gaspard Koenig. Indice de la schizophrénie des Français au regard de l’action politique, révélateur de leur demande incohérente, pour ne pas dire infantile, de liberté encadrée et subventionnée par le Dieu Etat, ce résultat reflète aussi la grande confusion qui règne dans les concepts économiques et politiques.  Lire la suite

Action publique 2022 : vous avez dit « Big Bang » ?

Mise à jour du mardi 17 juillet 2018 : Le CAP22 ou Comité pour l’action publique 2022, dont je parle dans l’article ci-dessous a rendu son rapport. Le Premier ministre ne souhaite pas le diffuser pour l’instant, nous confirmant ainsi que la dépense publique est un énorme tabou français. Mais ce rapport est-il si « révolutionnaire » ? Voir détail de la mise à jour en fin d’article.

Rappelez-vous. Cet automne, quand je vous ai parlé du Projet de loi de finances pour 2018 ainsi que de la trajectoire des finances publiques prévue par le gouvernement jusqu’en 2022, je vous avais montré un tableau extrait du document officiel intitulé Dépenses de l’Etat(*) (voir ci-dessous) qui faisait apparaître une nouvelle ligne « Économies complémentaires Action publique 2022 » donnant lieu à une baisse de dépenses bien opportune de 4,5 milliards d’euros en 2020.  Lire la suite

Notre-Dame-des-Landes : encore un beau fiasco étatique !

Mise à jour du lundi 9 avril 2018 : L’évacuation de la ZAD a commencé ce lundi à 3 h du matin dans une ambiance de pneus brûlés et de barricades. Quelques petites manifs de soutien aux zadistes ont eu lieu devant les préfectures de la région nantaise. A la fin de la journée, 13 des 40 squats identifiés ont été « traités » et 7 personnes ont été mises en garde à vue. L’évacuation doit se poursuivre dans les prochains jours.

Enfin, un gouvernement a tranché. Après cinq décennies de rapports et contre-rapports, après une bataille féroce entre les pour et les contre sur les enjeux environnementaux et financiers du projet, après des cascades de décisions de justice, retards, occupations, évacuations et atermoiements, le Premier ministre Edouard Philippe l’a annoncé lui-même cette semaine : l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (ou NDDL) ne verra pas le jour. Il était temps de se décider : la déclaration d’utilité publique de 2008 arrive à son terme ce 8 février.  Lire la suite

Poids de l’Etat, culture du don et liberté

Derrière un projet comme celui de l’école La Cordée, initiative éducative entièrement privée dont j’ai parlé dernièrement, se profile très rapidement la question cruciale du financement. Au-delà des cotisations et des frais de scolarité qui entrent éventuellement dans les ressources des associations, l’essentiel – 90 % dans le cas de La Cordée – repose sur les dons. Lire la suite

L’ouragan Irma lève le voile sur notre (mauvais) Etat

Les critiques qui fusent sur la faillite de l’Etat français à Saint-Martin après le passage de l’ouragan Irma remettent sur le devant de la scène la question plus générale du rôle de l’Etat.

Il y a une semaine exactement, le mercredi 6 septembre 2017, l’ouragan Irma passait sur Saint-Martin et Saint-Barthélémy, deux collectivités françaises d’outre-mer situées dans les Antilles. Emportant tout sur son passage, maisons, réseaux électriques, adduction d’eau, laissant le champ libre à des bandes de pillards en armes, il semblerait bien qu’il ait aussi mis brutalement à nu les carences de l’Etat français dans l’anticipation et la gestion de cette crise aussi bien sécuritaire que sanitaire. Lire la suite

La lèpre de la démocratie, c’est d’abord celle d’un Etat à 57 %

contrepoints-2Pour Emmanuel Macron, en meeting à Lyon samedi 4 février dernier, l’affaire des emplois présumés fictifs de Mme Fillon est un symptôme de cette « lèpre démocratique » qui s’installe et contre laquelle il entend agir de toutes ses forces de preux chevalier blanc (et bien nourri) pour « restaurer la dignité de la vie publique. »  Lire la suite

Florian Philippot : traumatisé par les privatisations Balladur, il retrouve le sourire grâce à MLP !

Mise à jour du jeudi 21 septembre 2017 : C’est l’automne pour le FN. Après une période post élection présidentielle très houleuse, Florian Philippot, artisan du programme sur lequel Marine Le Pen s’est présentée – et a échoué – à la candidature suprême, a annoncé aujourd’hui qu’il quittait le Front national. L’article ci-dessous retrace son parcours politique.

contrepoints-2L’histoire politique de Florian Philippot est extraordinairement touchante. Dès l’âge de 11 ans, jeune garçon sensible et effacé, sentimentalement attaché au Franc et à la figure de Marianne, il vit mal le traité de Maastricht (1992) et découvre à cette occasion son attachement à l’idée de Nation. Deux ans plus tard, nouveau traumatisme fondateur. Les privatisations mises en oeuvre par le gouvernement Balladur l’horrifient parce que « l’Etat perd quelque chose » :  Lire la suite

Israël, un Etat créé pour échapper à l’oppression

J’ai beaucoup parlé de l’Etat dans mes précédents articles, sur sa place, ses missions et ses limites. La triste actualité des attentats perpétrés par des Palestiniens, au couteau, mais aussi à la bombe ou à la voiture bélier, qui sévit en Israël depuis plusieurs semaines, et encore hier mardi 13 octobre 2015, m’amène à repenser à la naissance de cet Etat, très particulier par la façon dont il s’est constitué, très petit en superficie (22 000 km2), et supérieurement haï, à tel point qu’il est « le seul pays sujet à un ordre du jour permanent » du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, ainsi que le déplorait Hilary Clinton en 2011. Lire la suite

Recherche « Intérêt général » désespérément

—->   Cet article a également été publié le lundi 12 octobre 2015 sur      Logo CP

Terrible révélation, ce week-end : je suis une « jouvencelle effarouchée » (page 8). A mon âge, c’est dramatique. J’ai consacré la matinée d’hier à la lecture du livre de Copeau Les rentiers de la gloire(*) qui, d’après son expérience directe, nous propose une anthropologie sombre et désabusée des élus assortie d’une galerie de cinq portraits, tous plus têtes à claques les uns que les autres. Lecture synthétique (excellent point) et passionnante, que je recommande, autant le dire tout de suite, à tous ceux qui s’interrogent sur la seule question qui vaille en politique, celle de la place de l’Etat. Et lecture amusante pour moi, car de page en page j’ai eu comme l’impression de me faire taper sur les doigts par le professeur Copeau pour mon penchant infantile à croire les « fariboles » sur « le courage, la ténacité, le dévouement » des élus (p. 40).  Lire la suite