D’où vient l’argent ? Du chiffre d’affaires des entreprises, point.

Après « Qu’est-ce que vous faites du pognon ? » dont la réponse est toute l’histoire de la France championne du monde des taxes et des dépenses publiques, autre question mystérieuse : « D’où vient l’argent ? » Là, je risque de décevoir : l’argent compris comme la richesse réelle ne pousse pas sur les arbres… Mais où, alors ?

Vous vous souvenez certainement de Jacline Mouraud. En novembre dernier, elle allumait la révolte fiscale des Gilets jaunes en lançant à Emmanuel Macron sa désormais célèbre – et judicieuse – question : « Mais qu’est-ce que vous faites du pognon ? » Elle parlait naturellement du « pognon » de nos impôts dont les montants devaient s’alourdir encore sous la forme de taxes supplémentaires sur les carburants. Lire la suite

Le cas de la Baraque à frites (V.3) Comment peut-on être banquier?

1. Introduction – A quoi ressemble une banque ? (ici)
2. Produits dérivés – Augmentation du risque systémique (ici)
3. Réponse du régulateur – Comité de Bâle (Aujourd’hui)

Comme on l’a vu avec la banque fictive MMBB en conclusion du premier article de cette série sur la banque, les fonds propres (ressource qui reste dans la banque, contrairement aux dépôts qui entrent et sortent) et les liquidités (actif qui permet d’honorer les engagements de paiements) sont les deux postes qui sont particulièrement scrutés pour évaluer la santé d’une banque. On les compare au volume des actifs, qui présentent tous un certain niveau de risque, et on peut conclure à leur insuffisance éventuelle. C’est précisément ce que le régulateur s’est proposé de faire en établissant progressivement une batterie de règles prudentielles connues sous les noms de Bâle I, II et III afin de stabiliser le secteur bancaire. Lire la suite

Le cas de la Baraque à frites (V.2) Comment peut-on être banquier?

1. Introduction – A quoi ressemble une banque ? (Article précédent)
2. Produits dérivés – Augmentation du risque systémique (Aujourd’hui)
3. Réponse du régulateur – Comité de Bâle (Prochain article)

Dans l’article précédent, j’ai présenté la banque MMBB de Manu MacBanker depuis sa création comme simple service de coffre-fort jusqu’à la situation bancaire telle qu’on la connaissait avant l’apparition massive des produits financiers dits « dérivés. »  Lire la suite

Le cas de la Baraque à frites (V.1) Comment peut-on être banquier?

1. Introduction – A quoi ressemble une banque ?
2. Produits dérivés – Augmentation du Risque systémique (ici)
3. Réponse du régulateur – Comité de Bâle (là)

Arnaud Montebourg est inquiet. Sa Baraque à frites marche si bien que le solde de son compte en banque augmente de jour en jour. Comme il n’est pas tout à fait prêt pour un nouveau projet d’investissement – il vient tout juste d’avaler les Moules du Carlton de son ami Dodo la Finance – il a suivi les conseils de son banquier qui lui a proposé de placer ses liquidités dans des produits financiers un petit peu plus sexy qu’un simple compte à terme. Son inquiétude vient de ce qu’il se rappelle fort bien avoir engagé un joli paquet d’argent dans un placement adossé à un dérivé de crédit sur la Deutsche Bank (DB).  Lire la suite

Le cas Baraque à frites (IV)

Ou : petite introduction à la gestion des risques de l’entreprise

Cet article est le quatrième et dernier (MAJ du 17 août 2015 : peut-être pas, finalement. Reste à parler stratégie…) de la série Baraque à frites. Il vient compléter les trois précédents épisodes qui se proposaient de présenter aussi simplement et précisément que possible les tenants et aboutissants de la gestion d’une entreprise fictive, la Baraque à frites d’Arnaud Montebourg, à travers ses documents comptables principaux, c’est à dire le compte de résultat, le bilan et le tableau des flux financiers, dans le contexte de situations de gestion spécifiques. Pour en prendre connaissance, se reporter aux Cas I, II et III. Dans une ultime publication, je vous propose de faire le tour des risques classiques encourus par une entreprise : comment les identifier, comment les couvrir, comment les réparer s’il y a lieu.  Lire la suite

Le cas Baraque à frites (III)

Previously on the Baraque à frites :

Cet article est la suite des Cas de la Baraque à frites (I) et (II) dans lesquels j’avais pour objectif d’expliquer le fonctionnement économique d’une entreprise à travers trois situations simples mais représentatives rencontrées par une entreprise fictive, la Baraque à frites d’Arnaud Montebourg. Je ne reviens pas sur les hypothèses accumulées dans les Situations 1 à 3. On pourra se reporter aux deux précédents épisodes pour en prendre connaissance. Dans ce nouvel article, je vais essayer de présenter le plus simplement possible un processus d’acquisition. Lire la suite

Le cas Baraque à frites (II)

Cet article fait suite à ma précédente publication Le cas de la Baraque à frites (I) de mercredi 25 mars dernier. En la postant sur les réseaux sociaux, j’avais rajouté une petite punch line d’accroche : « Corporate Finance expliquée à ma fille ». Comme indiqué alors, il s’agit en effet d’expliquer le fonctionnement économique d’une entreprise à travers les situations simples mais représentatives rencontrées par une entreprise fictive, la Baraque à frites d’Arnaud Montebourg. Il me semble que pour aborder cette nouvelle étape, il est préférable de lire d’abord l’épisode I, dans lequel j’avais développé deux situations sur lesquelles j’aimerais revenir.  Lire la suite

Le cas de la Baraque à frites (I)

Chaque année à la rentrée des classes c’était le même problème : qu’est-ce que les enfants allaient bien pouvoir inscrire sur les fiches de renseignements demandées par les professeurs dans la case « profession des parents » ? On s’est mis d’accord sur différents vocables, mais très vite la question a pris de l’ampleur : Mais finalement, qu’est-ce que vous faites ? Eh bien, papa et moi, nous travaillons dans des entreprises qui … et nous on … Oui, mais c’est quoi une entreprise ? Et c’est là que la « Baraque à frites » est apparue. Lire la suite