Présidentielle USA 2016 (I) : candidats, caucus, primaires

Mise à jour du mercredi 9 Novembre 2016 : Donald Trump a été élu 45ème Président des Etats-Unis. Pour les détails, voir ici.

USA 2016 PrimairesPour le suivi des résultats des primaires américaines, cliquer sur le tableau ci-contre.

Les primaires américaines se sont achevées avec le scrutin démocrate du 14 juin 2016 à Washington DC. Il confirme l’avance d’Hillary Clinton sur Bernie Sanders. Tous deux se sont rencontrés le soir même afin de définir les termes du ralliement de Sanders à la candidate du parti. 

Mise à jour du 12 juin 2016 : Après les primaires du 7 juin 2016, Clinton a obtenu le nombre de délégués nécessaires pour l’investiture du Parti démocrate. Il reste la primaire démocrate du 14 juin à Washington DC.

Mise à jour du 26 mai 2016 : Après la primaire républicaine du 24 mai 2016 dans l’Etat de Washington, Trump a obtenu le nombre de délégués nécessaires pour la nomination de son parti.

Mise à jour du mercredi 18 mai 2016 : Le candidat libertarien Gary Johnson, ex-gouverneur du Nouveau-Mexique, a annoncé sa candidature directe à la Présidence américaine, apportant ainsi une alternative possible à ceux qui ne veulent ni de « l’apparatchik corrompue » Clinton, ni du « populiste malfaisant » Trump.

Mise à jour du mercredi 4 mai 2016 : Fin avril, les candidats républicains Ted Cruz et John Kasich ont formé une alliance visant à barrer la route au candidat qui fait aujourd’hui la course en tête au sein du camp républicain, Donal Trump. Mais cette opération, lancée à la va-vite, a complètement échoué. Ted Cruz a perdu l’Indiana. Il se retire de la primaire, laissant le champ libre à Trump et un Parti républicain déconfit. Chez les Démocrates, Clinton a également perdu l’Indiana, mais reste en tête devant Sanders qui s’accroche.


Les primaires américaines, comment ça marche ?Comprendre le processus électoral américain en 3 minutesTout comprendre aux primaires américaines en une vidéo – tels sont quelques uns des titres que nous propose notre presse nationale en ligne à propos du long chemin qui mène à l’élection présidentielle américaine. Ça n’a pas l’air simple. Même si le principe de « primaire » a déjà été utilisé chez nous, par le Parti socialiste en 2011 par exemple, pour départager les candidats d’un parti en vue d’une investiture électorale, il est loin d’être inscrit dans nos habitudes politiques et ne peut prétendre à la subtilité complexe, ou à la complexité subtile (ça marche aussi !) de ce qui existe aux Etats-Unis depuis plus d’un siècle et a pris rang de véritable institution. Pour le suivi des résultats des primaires américaines, cliquer sur le tableau ci-dessus.
Lire la suite