Jacqueline Sauvage, grâce présidentielle et légitime défense

Les mises à jour sont en fin d’article.

 Cet après-midi, le Président de la République recevra les filles et les avocates de Jacqueline Sauvage, cette femme de 66 ans condamnée en appel le 3 décembre dernier à dix ans de réclusion pour « meurtre aggravé » après le meurtre de son mari qui la battait et abusait de ses enfants depuis presque cinquante ans. Dès le verdict connu, elles avaient déposé une demande de recours en grâce présidentielle suivie d’une pétition qui a réuni à ce jour 380 000 signatures ainsi que le soutien de nombreuses personnalités de la politique et de la culture. Lire la suite

Discrimination positive et conséquences négatives

Les compléments et mises à jour sont en fin d’article.

En ce début d’année 2016, deux événements artistiques de grande renommée relancent le difficile débat sur la discrimination des personnes et sa solution par la discrimination positive. Le 43ème Festival international de la BD d’Angoulême, qui va se tenir du 28 au 31 janvier prochains, a publié la sélection des trente auteurs pouvant prétendre à son Grand Prix : horreur, pas une seule femme dans la liste ! Et à Los Angeles, l’Académie organisatrice de la cérémonie des Oscars programmée le 28 février a versé dans les mêmes excès en n’incluant aucun acteur afro-américain parmi les nominés. Lire la suite

Etat d’urgence prolongé, état de droit en danger

Mise à jour du vendredi 20 mai 2016 : Après les sénateurs, les députés ont voté hier 19 mai 2016 en faveur de la prolongation pour la troisième fois de l’état d’urgence. Il est donc maintenu jusqu’au 26 juillet 2016 afin, selon Manuel Valls, d’assurer la sécurité de l’Euro 2016 et du Tour de France. Ce serait « en principe » le dernier renouvèlement, car la loi de réforme pénale que le Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas doit présenter prochainement à l’Assemblée est prévue pour prendre le relai sur le plan de la lutte anti-terroriste.
Le bilan de l’état d’urgence à ce jour est cependant tout aussi maigre que celui qu’on pouvait faire en début d’année (voir article ci-dessous), et les rencontres sportives invoquées par le gouvernement ressemblent plus à un prétexte qu’à une nécessité. En effet, la plupart des mesures de sécurité de l’Euro 2016 peuvent être prises en dehors des conditions de l’Etat d’urgence. 
Parallèlement, l’Etat s’est montré incapable de contrer les violences et dégradations qui ont accompagné les manifestations anti-loi Travail, au point de provoquer mercredi 18 mai 2016 une contre-manifestation des policiers qui réclament notamment des directives claires pour agir contre les casseurs.
Si la disparition hier jeudi 19 mai de l’avion EgyptAir entre Paris et Le Caire devait être attribuée à un acte terroriste, comme les autorités égyptiennes commencent à le dire, il deviendrait encore plus difficile de voir dans l’Etat d’urgence autre chose qu’une posture liberticide complètement inutile et à côté de la plaque.


 En commentant récemment les Voeux 2016 de François Hollande, je faisais remarquer que ceux de l’année précédente semblaient ouvrir une petite brèche pour une année « Macron » synonyme de modernisation et de libéralisation de l’économie. J’aurais pu ajouter que ceux de cette année, presque entièrement consacrés à la lutte contre le terrorisme (et un petit peu aussi à l’inversion de la fameuse « courbe »), ouvraient la voie à une année « Valls. » Pas celui qui lors de la primaire socialiste de 2011 se positionnait comme un social-libéral plébiscité par la droite, mais le Valls ministre de l’Intérieur qui serre les mâchoires, donne des coups de menton et pénalise toutes les expressions qui s’affranchissent du politiquement correct institutionnel, le Valls auquel, après l’affaire Dieudonné et le débat autour de la loi Renseignement, je demandais avec inquiétude « Manuel, tu nous emmènes où comme ça ? »  Lire la suite

Une autre écologie est possible (VII) Et le diesel ?

Actualité de la semaine du 12 au 17 novembre 2018 : Alors que la grogne monte contre la hausse des taxes sur les carburants, alors que le diesel figure au premier rang des accusés dans la « détérioration » de la planète, il n’est pas inutile de se rappeler que ce sont les pouvoirs publics qui ont massivement poussé les Français vers ce carburant, que les particules émises par les automobiles proviennent aussi des revêtements routiers, des pneus et des freins et que la qualité de l’air s’améliore en permanence…

Article écrit en commun par   h16 et Nathalie MP.

Fini de rire pour le diesel : en 2012, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a officiellement classé les gaz d’échappement des moteurs diesel dans la catégorie des cancérigènes certains en raison du risque accru de cancer du poumon associé à l’exposition aux particules fines qu’ils émettent. Pour l’essence, n’en parlons surtout pas. Depuis, les projets d’interdiction du diesel se multiplient.  Lire la suite

2017 : Hollande se représentera donc le chômage s’inversera

Mise à jour du vendredi 2 décembre 2016 : Après avoir brossé un tableau flatteur de son action à la tête de l’Etat depuis 2012, le Président François Hollande a annoncé hier soir qu’il ne serait pas candidat à l’élection présidentielle de 2017. Lire détails ici

Chômage France 0716Mise à jour du jeudi 25 août 2016 : La DARES a publié hier ses chiffres du chômage à fin juillet 2016, et il parait que Hollande, dont le vocabulaire s’enrichit tous les jours, a poussé un « OUF » de soulagement. Eh oui, le nombre de chômeurs en catégorie A baisse à peu près régulièrement depuis 3 à 4 mois. Ces personnes sont-elles à nouveau dans un emploi ? Bien sûr que non, elle sont dans les habiles catégories de la formation et des stages, voire des grands travaux, dont on parle beaucoup moins (voir tableau ci-contre) mais que Hollande a placées au sommet de ses priorités dans son projet de se représenter, à défaut de vraiment lutter contre le chômage (voir article ci-dessous). Voir aussi : Chômage : bazar bizarre.


En septembre 2012 François Hollande annonçait avec beaucoup d’assurance à Claire Chazal que la courbe du chômage devait s’inverser avant un an. Il s’y était engagé, il s’y engageait, il s’y engagera jusqu’à son dernier souffle, enfin, jusqu’à la fin de son mandat, puisque bien sûr il ne pense absolument pas à la suite. Depuis, les mauvais chiffres s’accumulant, l’échéance a été repoussée de nombreuses fois, attestant de l’inanité complète des politiques retenues pour y parvenir. Mais ce matin, on va voir ce qu’on va voir, le Président va annoncer pour la millième fois un grand plan pour sa réélection, heu pardon, pour l’emploi. Lire la suite

Wikipédia, 15 ans et immense !

 Avec quatre enfants, autant dire qu’au fil des classes j’ai eu ma dose d’exposés, IDD (Itinéraires de découvertes) et autres TPE (Travaux personnels encadrés), très importants ces derniers, car comptant pour le Bac ! Cela signifie qu’à période régulière, un de vos petits chéris rentre à la maison avec ses meilleurs copains, s’attable avec eux pendant deux heures devant un plantureux goûter ET devant un écran d’ordinateur pour regarder des extraits de Top Gear ou les dernières vidéos de Rugbydump, puis s’avise soudain que si les copains sont là, c’est aussi pour préparer un exposé. Il va falloir faire des recherches. Mais voilà, le professeur a dit : pas de Wikipédia ! Alors que la célèbre encyclopédie en ligne a fêté hier ses quinze ans, faisons le point : Wikipédia, c’est bien ou c’est mal ? Lire la suite

Une autre écologie est possible (VI) Et le nucléaire ?

Complément d’information du 8 février 2016 : Après l’accident de Fukushima, les pays très équipés en nucléaire civil ont voulu évaluer la dangerosité de leurs centrales. Deux scientifiques, dont James Hansen, ex-chercheur de la NASA connu pour sa partialité en faveur du réchauffement climatique anthropique, ont pris le problème dans l’autre sens : combien de morts la production d’électricité par le nucléaire plutôt que par les énergies fossiles a permis d’épargner entre 1971 et 2009 ? Ils arrivent au chiffre de 1,8 millions de personnes. Ils ont ensuite extrapolé que si l’énergie actuellement produite par le nucléaire était remplacée par le charbon (cas de l’Allemagne, par exemple) il faudrait enregistrer d’ici l’année 2050 4 à 7 millions de morts en plus (accidents miniers et pollution). Le détail méthodologique est donné dans un article du Huffington Post de 2013. La même année, James Hansen a co-signé une lettre ouverte « To those influencing environmental policy but opposed to nuclear power » (A ceux qui influencent la politique environnementale mais sont opposés au nucléaire) qui expose le dilemme des écologistes, à la fois opposés au nucléaire et aux émissions de CO2


Article écrit en commun par   h16 et Nathalie MP.

Il existe une gradation dans l’horreur écologique. On trouve assez haut la peur diffuse (et confuse) du réchauffement climatique, suivie de près par la peur de manquer de ressources naturelles. Un peu plus bas, celle de manquer de place pour stocker nos déchets, qui déclenche une frénésie de tris et de recyclages pas toujours judicieux. Mais indéniablement, au sommet de cette échelle se situe la peur panique de mourir d’un cancer, de muter atrocement ou d’émettre de la lumière en battant des paupières : l’industrie nucléaire et ses déchets dépassent tout dans l’effroi et la répulsion quasi-mystique qu’ils inspirent dans le public. 
Lire la suite

Le tweet à 10 000 caractères : mais c’est un blog !

Le monde évolue vraiment à une vitesse insoutenable. Voilà que Twitter, le célèbre réseau social à 140 caractères par publication, envisage de faire passer la limite de ses tweets à 10 000 caractères. La perspective d’un tel débordement est tellement horrible que pour une fois le monde de la culture et le monde de la finance sont d’accord pour s’y opposer jusqu’à la dernière extrémité ! Bernard Pivot, monument télévisuel, orthographique et littéraire de notre exception culturelle s’en est ému au point de menacer Twitter de ses adieux si le projet devait prendre forme, tandis que l’action de l’entreprise a perdu 3 % de sa valeur dans la journée qui a suivi cette annonce, preuve de la défiance des marchés, qui lui ont attribué vendredi dernier son prix le plus bas depuis son introduction en bourse, soit 19,98 $.  Lire la suite

Cologne, les femmes, les hommes

Mise à jour du mardi 12 janvier 2016 : A ce jour, le nombre de dépôts de plaintes concernant les agressions sexuelles de Cologne (voir article ci-dessous) a largement dépassé les 500. La police est accusée de « graves manquements » alors qu’elle était présente en nombre. Pire, on apprend maintenant que des faits similaires ont eu lieu en d’autres occasions festives en Europe, mais que les autorités ont préféré, dans un assaut d’irresponsabilité vraiment coupable, les passer sous silence afin de ne pas avoir à écorcher la trop jolie théorie du « vivrensemble. »
Dans le même temps, ces événements donnent lieu à une bataille d’images censées prouver la malignité viscérale des étrangers de culture musulmane. Le seul petit problème, c’est que la plupart de ces images spectaculaires ne concernent pas les événements en question.
Dans ces conditions, je me permets de redire ici ma position, exprimée en partie dans cet article et en partie dans d’autres publiés précédemment.


Quand, comme moi, on est née petite fille en France au début des années 1960, quand on y a fréquenté l’école, puis les études supérieures puis le monde du travail sans noter de discrimination à son égard, quand on a eu le loisir de fonder une famille selon ses propres choix, et tout cela non pas parce qu’on aurait bénéficié d’un quelconque privilège mais parce que c’était comme ça, la vie pour les filles en France, on n’imagine guère qu’il puisse y avoir la moindre question en suspens sur la place des femmes dans la société et sur le respect mutuel que se doivent les hommes et les femmes. Et pourtant, après les attentats de 2015, les abominables agressions sexuelles de la Saint-Sylvestre perpétrées à Cologne (Allemagne) par plusieurs centaines d’hommes alcoolisés, identifiés par les témoins comme arabes, sont un coup de poing de plus dans le mode de vie et les libertés de l’Occident. Lire la suite

Une autre écologie est possible (V) Et le tri « sélectif » ?

Article écrit en commun par   h16 et Nathalie MP.

Les fêtes sont finies et si on espère que vos neurones, vos tubes digestifs et vos tours de taille n’ont pas trop souffert, on se doute que vos poubelles, en revanche, se sont gavées de papier cadeaux, d’emballages cartonnés, de bouteilles de champagne, de nombreux bouchons en liège et autres confettis agréables. Mais les vapeurs éthyliques disparaissant, la trompeuse confiance s’évaporant, le doute s’installe : avez-vous choisi le bon réceptacle pour ces déchets ? Avez-vous songé à rincer les bouteilles, les conserves, les barquettes pour avoir cette poubelle bien propre seule capable d’assurer son recyclage correct ? Car oui, si le « vivrensemble » est un art, le tri « sélectif » est son sacerdoce !  Lire la suite