Benalla : le bodyguard qui voulait tutoyer les puissants

Les mises à jour sont en fin d’article.

Qui est Alexandre Benalla et de quoi l’accuse-t-on ? L’affaire est aussi fameuse qu’embrouillée. Tentative pour s’y retrouver :

Avec les enregistrements publiés par Mediapart le 31 janvier dernier, l’affaire Benalla rebondit de plus belle car ils nous confirment que l’ex-membre du cabinet du Président de la République n’est pas à un petit mensonge ni à une petite infraction près. Mais aurait-elle rebondi aussi haut si le parquet de Paris s’était abstenu de diligenter une perquisition dans les locaux de Mediapart pour essayer d’identifier les sources du journal ? Ce n’est pas l’un des moindres paradoxes de cette affaire. Lire la suite

Presse & ONG : quand l’art du titre flirte avec intox et idéologie

Décidément, l’abominable glyphosate de la firme chimique Monsanto est partout ! Non seulement on en a retrouvé des quantités phénoménales dans le pipi de 30 célébrités, mais ce sont maintenant les couches jetables de nos gentils chérubins qui sont infestées de cette dangereuse substance – et de quelques autres. Du moins est-ce ainsi que le journal Le Monde a décidé de titrer un article consacré à une étude de l’ANSES (l’agence sanitaire française) sur la sécurité des couches pour bébé publiée hier. Lire la suite

Paradise Papers : Au commencement était l’impôt ?

Depuis le 5 novembre dernier, le journal Le Monde nous régale d’un formidable feuilleton, les « Paradise Papers », savamment distillé dans ses pages au fil des jours à propos de l’évasion fiscale pratiquée massivement par de grands groupes internationaux et des personnalités richissimes sans foi ni loi qui ont l’audace de « soustraire à l’impôt » des milliards et des milliards d’euros qui seraient tellement mieux utilisés par la puissance publique pour apporter bonheur et bien-être aux citoyens méritants comme vous et moi. Lire la suite

Comptes publics 2015 : les chiffres, et les mots pour le dire

Mise à jour du vendredi 8 juillet 2016 : En prévision du budget 2017, un débat d’orientation sur les finances publiques a eu lieu hier avec les députés et le gouvernement n’a pas caché qu’il ne pourra pas tenir sa promesse de compenser ses nombreuses nouvelles dépenses promises depuis le début de l’année par des réductions équivalentes. Au-delà, c’est le fameux plan « 50 milliards d’économie en trois ans » qui est abandonné en rase campagne. Mais on sait qu’en réalité, il n’a jamais été question de réaliser des économies, des vraies économies. Tout juste de faire croître les dépenses un peu moins vite qu’avant. Maintenant, le gouvernement ajoute à cette martingale grossière toute sortes de montages lui permettant de décaler ses dépenses sur 2018. Sympa pour la suite !


La semaine pascale avait commencé mardi 22 mars dernier dans l’horreur des attentats de Bruxelles, puis elle s’était enlisée dans la « naïveté » que Michel Sapin avait cru bon de reprocher aux dirigeants belges et les étonnements politiques plus ou moins simulés à propos de l’existence de communes type « Molenbeek » en France. La publication des chiffres du chômage, faisant état d’une hausse particulièrement forte des demandeurs d’emploi de catégorie A en février 2016, est tombée le jeudi 24 mars ajoutant son lot de pessimisme et de découragement à une ambiance déjà sinistre. Mais le vendredi 25, enfin la bonne nouvelle, le miracle, la multiplication des bons résultats qu’on n’attendait plus ! C’était au tour de l’INSEE de communiquer ses statistiques sur les comptes publics de l’année 2015. Sans faire durer le suspense plus longtemps, je vous livre l’essentiel : tout est « meilleur que prévu » ! Alleluia ? Lire la suite