Entreprises : Bruno Le Maire a un plan !

Et c’est parti pour le Plan Entreprises ! Que dis-je, pour le #PLanEntreprises, avec hashtag s’il vous plaît !

Que nous soyons en train de vivre une révolution technologique numérique qui a déjà commencé à transformer profondément nos entreprises, nos métiers, nos emplois et nos vies, pas de doute. Qu’il faille s’y préparer, s’y adapter et s’y engager dans les meilleures conditions, pas de doute non plus. Que ce défi aussi colossal que prometteur passe par l’association du mot « entreprise » avec celui de « plan », et que le plan en question soit piloté par Bercy, voilà qui me paraît déjà beaucoup plus douteux.  Lire la suite

Taxe à 3 % sur les dividendes : Derrière le fiasco, la débâcle morale de l’Etat

Le gouvernement avait à peine achevé la présentation de son projet de loi de finances pour 2018 que le Conseil constitutionnel, en invalidant totalement la taxe à 3 % sur les dividendes le 6 octobre dernier, venait porter un coup sévère, un coup à 10 milliards d’euros, à la périlleuse trajectoire de retour à l’équilibre qu’il avait réussi à imprimer – sur le papier – à nos comptes publics à l’horizon 2022. Lire la suite

PLF 2018 : Montre-moi ton budget et je te dirai qui tu es

Malgré les belles intentions libérales proclamées par le gouvernement, l’analyse des chiffres montre que l’esprit réformateur reste timide et que le modèle français « je dépense et je taxe » a encore de beaux jours devant lui. A lire, ce n’est pas si « technique  » !

Mercredi 27 septembre dernier, le Ministre de l’économie et des finances Bruno Le Maire et le Ministre de l’action et des comptes publics Gérald Darmanin (photo ci-dessous), ont dévoilé en Conseil des Ministres l’ensemble des hypothèses et mesures retenues par le gouvernement dans son Projet de loi de finances pour 2018 (PLF 2018) ainsi que la trajectoire des finances publiques prévue jusqu’à la fin du quinquennat en 2022.(1) Lire la suite

Le message de l’U. E. à la France : de la réforme avant toute chose

Pour réaliser pleinement combien le quinquennat de François Hollande a fait perdre cinq ans à la France, alors que de nombreux facteurs externes étaient favorables pour permettre un redressement structurel de notre économie (taux, pétrole et dollar bas), il suffit de s’intéresser à l’affaire des 3 % de déficit public. Il se trouve qu’elle est revenue récemment sur le tapis à travers les « Recommandations pays par pays » que la Commission européenne a livrées à tous ses membres lundi 22 mai dernier. Lire la suite