Fillon : l’impasse

Mise à jour du mardi 7 mars 2017 : A l’issu d’un comité politique auquel il participait, François Fillon a reçu hier 6 mars le soutien définitif de son parti (LR) pour l’élection présidentielle. L’heure est au rassemblement derrière le candidat et à la reprise de la campagne.
Les quelques éléments libéraux de son projet arriveront-ils à surnager dans cet océan de drame et de malentendu ? J’en doute, comme je l’ai dit dans l’article ci-dessous.

[Suite à l’annonce de sa possible mise en examen le 15 mars, Fillon avait décidé de poursuivre, contrairement à l’engagement de se retirer qu’il avait exprimé à la télévision quelques semaines plus tôt. Contesté dans son camp, lâché par de nombreux proches dont son directeur de campagne Patrick Stefanini, François Fillon a fait pression sur les instances de son parti en demandant aux Français de venir lui manifester leur soutien lors d’un grand rassemblement au Trocadéro dimanche 5 mars (environ 40 000 participants selon la police, 200 000 selon les organisateurs). Le lendemain, Alain Juppé a fait savoir « une bonne fois pour toutes » qu’il ne sera pas candidat. Aucun plan B n’étant satisfaisant, reste Fillon.]


Pour moi, cela ne fait aucun doute : au moment où il sortait vainqueur de la primaire de droite en novembre dernier, François Fillon avait le meilleur programme économique. Pas totalement libéral, encore trop attaché à certains tabous sur le salaire minimum ou le monopole de la sécurité sociale, mais incontestablement très loin devant tous ses concurrents présidentiels. Que François Fillon ait pu gagner sur un tel programme dans un parti de droite était déjà un petit miracle en soi.  Lire la suite

Poutou : un lutteur rêveur chez les bobos rieurs

contrepoints-2N’allez surtout pas vous imaginer que je soutiens la candidature présidentielle de Philippe Poutou ! Je le prends pour un rêveur idéologue. Je me souviens qu’en 2012, il avait beaucoup de succès auprès de mes enfants car son programme comportait l’abolition complète des notes à l’école ! Mais on se tromperait en le prenant pour un doux rêveur, car il n’a que les mots lutte, bagarre et révolution à la bouche pour faire advenir un changement social. Pour lui, c’est dans la rue que ça se passe, certainement pas dans les urnes.  Lire la suite

2017 : Où en est notre jeu de Go présidentiel ?

Mise à jour du lundi 27 février 2017 : Finalement, il n’y aura pas de candidature unique à gauche. Hamon et Mélenchon se sont rencontrés « secrètement » et Mélenchon a géré sa problématique électorale en confirmant son intention de se présenter. Fillon et Macron peuvent poursuivre leur campagne, pas de concurrence à prévoir de ce côté-là pour l’instant.


Ou la problématique électorale de Jean-Luc Mélenchon.

Il y a trois semaines, suite aux petits et grands coups de théâtre qui s’étaient succédés dans la désignation des candidats – renonciation de Hollande, désignation de Fillon pour la droite puis de Hamon pour la gauche, affaire Penelope – j’écrivais que notre élection présidentielle de 2017 me faisait penser à un jeu de Go. Les encerclements d’un jour s’évanouissaient le lendemain par mouvement d’un pion, puis se reformaient ailleurs le surlendemain.  Lire la suite

La colonisation, un « bloc » ?

Sommaire :
1. Qu’a dit Emmanuel Macron ?

2. Opportunisme et hémiplégie des réactions outrées
3. Rappel de quelques faits de la France colonisatrice
4. Point de vue des libéraux
Conclusion avec François Mauriac, ardent anticolonialiste

contrepoints-2Les riches heures d’Emmanuel Macron semblent s’évanouir doucement. Son étoile sondagière brille moins. Après avoir atteint une seconde place manifeste dans la course présidentielle, il doit maintenant la partager avec François Fillon, non par hausse de ce dernier, mais par baisse des intentions de vote en sa faveur.  Lire la suite

La liberté, bonheur ou souffrance des hommes ? (II)

A l’approche du Carême, voici quelques réflexions sur les trois tentations du Christ au désert (article d’hier) et sur la Parabole du Grand Inquisiteur de Dostoïevski (article d’aujourd’hui).

(II) La parabole du Grand Inquisiteur

Ainsi que je le disais à la fin de la partie précédente, le démon a été défait par le Christ qui, même épuisé par quarante jours et quarante nuits passés au désert sans manger, n’a pas succombé au trois tentations placées devant lui pour obtenir une adoration facile des hommes sous l’emprise de la faim, du sensationnel ou de la force.  Lire la suite

La liberté, bonheur ou souffrance des hommes ? (I)

A l’approche du Carême, voici quelques réflexions sur les trois tentations du Christ au désert (article d’aujourd’hui) et sur la Parabole du Grand Inquisiteur de Dostoïevski (article de demain).

(I) Les trois tentations du Christ au désert

Avec le Mercredi des Cendres qui tombe cette année le 1er mars, les chrétiens vont entrer en Carême, c’est-à-dire dans une période de quarante jours, dimanches exceptés, se terminant avec la fête de Pâques. Il s’agit pour eux de se préparer à la Résurrection du Christ, non pas strictement par le jeûne (qui serait peu différent de l’ennui d’un régime amaigrissant), mais par le partage et la prière, par l’idée de rejeter les tentations, implorer le pardon de Dieu et prendre sur soi pour se tourner (se convertir) vers les autres et vers Dieu.  Lire la suite

From beautiful France, with love !

Article de peu de mots, mais quelques chiffres, pour comparer notre beautiful France avec ses premiers voisins, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

La France est un pays magnifique. On ne manquera jamais d’angles saisissants pour imprimer de belles cartes postales en hommage à sa beauté, sa douceur de vivre, la diversité de ses paysages, ses petites églises nichées partout, ses fleuves et ses châteaux, son Chanel N°5, son foie gras, son Aloxe-Corton et ses gratins dauphinois.  Lire la suite

Avec Marine, le changement, c’est flippant @ % ♠ !

contrepoints-2Au moment où le candidat Macron se montrait peu empressé de dévoiler son programme présidentiel et préférait de beaucoup pipeauter sur les délices du chemin d’espérance ♫ ♥qu’il « envisionne » pour la France devant des foules subjuguées et tout à fait convaincues que « l’important, c’est d’avoir une vision, pas forcément d’être dans les détails de la comptabilité », Marine Le Pen tenait elle aussi meeting à Lyon et présentait ses 144 engagements présidentiels afin de « permettre (à chacun) de contrôler (son) action à la tête de l’État au cours du quinquennat. » En voilà du chiffre, en voilà du sérieux, en voilà de l’engagement pur et dur  @  % ♠ !  Lire la suite

Avec Macron, le changement, c’est mollement ♫ ♥ !

Article écrit en commun par   h16 et Nathalie MP.

Personne ne pourra accuser Emmanuel Macron de ne pas soigner tous les détails de sa candidature présidentielle. Ainsi, fini les petits couinements et le passage aux ultrasons éraillés comme à la fin de son grand meeting de la porte de Versailles en décembre dernier : il suit maintenant les cours d’un chanteur d’opéra ! ♫♪♬ !  Lire la suite

La lèpre de la démocratie, c’est d’abord celle d’un Etat à 57 %

contrepoints-2Pour Emmanuel Macron, en meeting à Lyon samedi 4 février dernier, l’affaire des emplois présumés fictifs de Mme Fillon est un symptôme de cette « lèpre démocratique » qui s’installe et contre laquelle il entend agir de toutes ses forces de preux chevalier blanc (et bien nourri) pour « restaurer la dignité de la vie publique. »  Lire la suite