Benjamin CONSTANT, inlassable penseur de la LIBERTÉ

REPLAY : Mon petit chemin libéral, suite. Il y aura 255 ans demain, le 25 octobre 1767, naissait Benjamin Constant. Impossible de parler de libéralisme sans parler aussi de lui (article publié initialement le 23 avril 2016).

Je feuillette souvent mon livre Aux sources du modèle libéral français(1). Il couvre une vaste période allant de l’Ancien Régime à nos jours et j’aime le consulter pour préciser des repères historiques ou théoriques et pour y chercher des références. Récemment (edit : en 2016), au hasard des pages, je suis tombée sur cette citation de Benjamin Constant :

« Restez fidèles à la justice, qui est de toutes les époques ; respectez la liberté, qui prépare tous les biens ; consentez à ce que beaucoup de choses se développent sans vous, et confiez au passé sa propre défense, à l’avenir son propre accomplissement. » (De l’esprit de conquête et de l’usurpation, 1814)

Ce petit texte est dense. Il couvre presque tout ce qu’on pourrait dire sur le libéralisme. Lire la suite

Être LIBÉRAL, cela veut dire… (I)

REPLAY : Je continue ma série spéciale sur le libéralisme. Mais au fond, « Être libéral », qu’est-ce que cela veut dire ? (article publié initialement le 2 avril 2017)

Depuis deux ans (edit du 21 octobre 2022 : depuis presque huit ans), je tiens ce blog « politique » selon une grille d’analyse libérale. Je plaide pour moins de dépenses publiques, moins d’impôts, moins de subventions, moins de rigidités et réglementations en tout genre, moins d’interdictions, moins de formatages de ce qu’il faut faire, dire ou penser. Je plaide pour moins de dirigisme et de collectivisme. En résumé, je plaide pour moins d’État dans nos vies en m’appuyant sur les événements qui se présentent dans notre actualité. Lire la suite

Pourquoi, comme HAYEK avant moi, « I am NOT a conservative »

REPLAY : Pendant quelque temps, le temps de réfléchir à la finalité de ce blog, son utilité, sa diffusion déprimante, je vais remettre en avant une série d’articles anciens plus spécialement consacrés au pourquoi et comment du libéralisme. (Je précise : pas de problème de santé de mon côté, juste la nécessité de redonner du sens à ce que je fais ici.)

Je commence par Friedrich Hayek et son important texte « Why I am not a conservative » (article publié initialement le 14 janvier 2018). En outre, j’attire votre attention sur mon « petit théâtre politique » dont j’ai placé les scènes les plus marquantes dans la colonne latérale du blog. Bonnes lectures !

Au détour des conversations que j’ai pu avoir avec différents membres de la famille libérale, il arrive souvent que mon interlocuteur me dise en substance : « Pour ma part, je suis libéral-conservateur, c’est-à-dire libéral en économie et conservateur sur le plan sociétal. » Et il me demande ensuite où je me situe selon cette variante particulière du libéralisme.  Lire la suite

Fin de vie & Aide active à mourir : La grande réticence des soignants

C’est devenu une sorte de tradition élyséenne : pas de mandat présidentiel réussi sans sa grande arche culturelle et/ou sociétale. François Mitterrand a aboli la peine de mort, son prédécesseur avait légalisé l’avortement et François Hollande a ouvert le mariage aux couples homosexuels. Quant à Emmanuel Macron, il a mis l’extension de la PMA aux femmes célibataires ou lesbiennes au menu de son premier mandat.

Nouvelle étape pour le second : « l’aide active à mourir » Lire la suite

RAFFINERIES : où l’on découvre une CGT syndicat des RICHES !

Pauvre François Hollande, le Prix Nobel d’économie lui échappe encore cette année ! Notre ancien Président de la République est pourtant l’auteur d’un traité d’économie politique en deux principes dont la puissance explicative du fonctionnement de notre modèle économique et social est tout simplement admirable : Lire la suite

Thermostats : c’est pas cher, c’est l’État qui paie ! #PlanSobriété

Élisabeth Borne, égale à elle-même. Il y a deux ans, celle qui était à l’époque ministre de la Transition écologique et solidaire confiait à Paris Match combien elle se réjouissait de voir qu’en quelques semaines, la crise du Covid avait « fait gagner des années de politique vélo ! » Aujourd’hui, même scénario. Le plan de sobriété énergétique qu’elle présentait avant-hier (6 octobre 2022) ne vise pas uniquement à « passer l’hiver » Lire la suite

Petit traité de vertu en politique selon MM. Macron et Bayrou

Après avoir été mis en examen en juillet 2021 pour des faits de « prise illégale d’intérêts » commis dans l’exercice de ses fonctions, le ministre de la Justice Éric Dupont-Moretti a été avisé avant-hier (lundi 3 octobre 2022) qu’il était renvoyé en procès devant la Cour de Justice de la République.

Le même jour, on apprenait qu’Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée depuis 2017 et très proche conseiller d’Emmanuel Macron depuis plusieurs années, avait été mis en examen le 23 septembre, également pour « prise illégale d’intérêts » Lire la suite

Comptes bancaires : quand Bercy se rêve en Big Brother

Il y a quelques mois, dans un article appelant les nouveaux députés à mettre fin(*) à l’état d’urgence sanitaire, je soulignais en conclusion combien il était nécessaire que les citoyens montrent la plus grande vigilance, non seulement à court terme à propos des évolutions possibles de la loi de transition sanitaire, mais surtout à plus long terme du fait des possibilités accrues de surveillance de masse et de violation de nos données personnelles que le développement des technologies de l’information rend possibles : Lire la suite

PLF 2023 : on prend les mêmes DÉRIVES et on recommence !

Si le renouveau revendiqué par Emmanuel Macron pour son second mandat présidentiel signifie qu’il ambitionne de renouveler, au sens de reconduire, le « quoi qu’il en coûte » budgétaire des années précédentes, on peut dire que le Projet de loi de finances 2023 ou PLF 2023 présenté lundi dernier en Conseil des ministres répond à merveille à cette ambition. Il n’est que de comparer les avis successifs de la Cour des Comptes ou du Haut Conseil des Finances publiques (HCFP) rendus chaque année sur le sujet pour s’en convaincre. Lire la suite

Et voici maintenant l’abominable « Jour du dépassement » capitaliste

La semaine dernière, le magazine Marianne nous a gratifiés d’une très jolie pièce d’anticapitalisme que je n’hésite pas une seconde à qualifier de légèrement primaire. Primaire dans sa méthode, primaire dans sa compréhension du rôle et du fonctionnement de l’entreprise, et finalement, primaire dans sa conclusion qui n’a d’autre objet, une fois de plus, que de scinder le monde économique entre les gentils travailleurs et les méchants capitalistes. Le tout bien médiatiquement enveloppé dans l’expression ô combien racoleuse de « jour du dépassement ». Lire la suite