Petite chronique des prétoires : Un ACCUSÉ nommé Jésus

ARTICLE  DE  PÂQUES  2021  :  Arrestation de Jésus, procès devant le Sanhédrin et audience chez Ponce Pilate.

Jésus est arrêté dans la soirée du Jeudi Saint alors qu’il priait au Mont des Oliviers avec ses disciples après avoir partagé avec eux – et à sa façon – le repas de la Pâque juive. Pas de soldats romains à ce stade, mais une troupe armée d’épées et de bâtons composée de grands prêtres, de scribes, d’anciens et de gardes du Temple menés par Judas, l’un des douze apôtres, qui s’était entendu avec eux pour leur désigner l’homme recherché par un baiser (Luc 22,47-52). Lire la suite

Sciences Po Grenoble : avoir tort avec SARTRE, encore et toujours

Info du 18 mars 2021 : En complément de cet article, je vous suggère de lire l’entretien (posé et très intéressant) donné à l’hebdomadaire Le Point par Vincent Tournier, l’un des deux professeurs accusés publiquement de fascisme et d’islamophobie à Sciences Po Grenoble.

C’est pourtant simple. Et c’est Charb, l’ancien directeur de Charlie Hebdo tué dans l’attentat islamiste du 7 janvier 2015, qui le disait le mieux. En 2012, alors que le magazine satirique venait de récidiver dans la publication de caricatures du prophète Mahomet, voici ce qu’il rétorquait face aux critiques qui usaient déjà à l’époque de la rhétorique de « l’huile sur le feu » dans un complet renversement de valeur entre les victimes et les bourreaux : Lire la suite

Attentat de Nice : l’horreur, une fois de plus, une fois de trop

Edit du lundi 26 avril 2021 : Six mois après l’attentat contre trois personnes dans la cathédrale Notre-Dame-de-Nice, l’attaque (vendredi 23 avril 2021) d’une fonctionnaire de police dans le Commissariat de Rambouillet. Radicalisation, djihad, « Allahu Akbar », couteau – décalque presque parfait. Je remets en avant ce que j’écrivais cet automne. [Replay]


Cet article est la suite imprévue, mais non pas imprévisible, de « Professeur décapité : et la France tomba des nues pour la 1000è fois » du 19 octobre 2020.

Encore une fois ce cri qui signe inéluctablement tous les crimes des terroristes islamistes. Encore une fois ce « Allahu Akbar », ce « Allah est le plus grand » jeté à la face des trois victimes de la basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice, puis répété et répété sans fin dans un paroxysme de haine compulsive à la face des médecins qui dispensaient les premiers soins au terroriste blessé dans l’assaut de la police. Encore une fois cette louange quasi-automatique de Dieu qui ne trouve à se résoudre que dans le sang et la mort des « infidèles ». Lire la suite

ERDOGAN, « charmant » modèle de nos idiots utiles de l’islamisme

« Nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins (…) parce qu’en France, les Lumières ne s’éteignent jamais », a réaffirmé le Président Macron dans son hommage à Samuel Paty, cet enseignant décapité le 16 octobre dernier par un terroriste islamiste tchétchène pour avoir montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression. Lire la suite

Mélenchon, les Tchétchènes et le coup classique de la victimisation

Je pense que tout le monde sera d’accord là-dessus : la victime du drame de Conflans-Sainte-Honorine, c’est Samuel Paty, cet enseignant décapité la semaine dernière par un jeune Tchétchène parce qu’il avait eu l’audace blasphématoire inexpiable de montrer à ses élèves les caricatures de Charlie Hebdo relatives au prophète Mahomet dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression. Lire la suite

Professeur décapité : et la France tomba des nues pour la 1000è fois

« Tout ça pour ça » titrait Charlie Hebdo le mois dernier en republiant ses caricatures du prophète Mahomet alors que s’ouvrait le procès des attentats de janvier 2015.

Massacre à la kalachnikov, couteau planté dans la gorge et maintenant décapitation de Samuel Paty, enseignant d’histoire et géographie dans un collège de Conflans-Sainte-Honorine qui voulait éveiller ses élèves à la liberté d’expression, violence, haine et sang répandu – tout ça pour des dessins, de simples dessins d’un magazine satirique à la diffusion plutôt confidentielle qui caricature tout, le plus souvent dans l’indifférence olympienne des caricaturés. Tout ça pour seulement ça. Lire la suite

Macron charge le SÉPARATISME … et piétine la LIBERTÉ scolaire

Mise à jour du 7 décembre 2020 : Alors que le projet de loi « confortant les principes républicains » connu sous le nom de loi « contre les séparatismes » doit être présenté en Conseil des ministres mercredi 9 décembre prochain, le Conseil d’État a averti le gouvernement que la mesure d’interdiction de l’enseignement à domicile prévue dans le texte pourrait très bien être retoquée par le Conseil constitutionnel pour inconstitutionnalité. [Replay]

Il avait bien commencé, ce discours d’Emmanuel Macron sur « les séparatismes » qui menacent notre cohésion républicaine. Attentif à se garder de tout angélisme naïf vis-à-vis des poussées politiques de l’islam sans tomber pour autant dans l’amalgame facile qui transforme chaque musulman en terroriste, il n’en désigne pas moins très clairement le seul véritable ennemi qui provoque nos valeurs occidentales de liberté jusqu’à tuer les « infidèles », à savoir le « séparatisme islamiste » : Lire la suite

Charlie, Hanouna et la détestable rhétorique de l’huile sur le feu

Samedi 17 octobre 2020 : L’épouvantable décapitation d’un enseignant d’histoire-géo par un individu tchétchène de 18 ans au motif qu’il a voulu éveiller ses élèves à la notion de liberté d’expression et a montré à cette occasion des caricatures de Mahomet (tout en laissant les élèves libres de regarder ou pas) me pousse à remettre en avant cet article récent sur la « détestable rhétorique de l’huile sur le feu » [REPLAY] :

Depuis les attentats islamistes de janvier 2015 qui ont fait douze morts dans les locaux du magazine satirique Charlie Hebdo, sans oublier la policière tuée à Montrouge et les quatre victimes de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, il est entendu que tout le monde « est Charlie », T-shirts, banderoles et couvertures Facebook à l’appui. Lire la suite

CLIMAT : et maintenant, l’alliance de BINOCHE et du GOUPILLON !

Voici en quelque sorte le « cinq ans après » de mon article Sur l’encyclique LAUDATO SI’ du pape François (21 juin 2015) que je vous invite à lire au préalable.

En juin 2015, alors que je me livrais à une critique plutôt sévère de l’encyclique Laudato Si’ que le pape François venait de publier sur « l’écologie intégrale » qu’il appelait de ses vœux à grand renfort de décroissance anti-marché, anti-production, anti-progrès scientifique et anti-mode de vie occidental, j’écrivais la chose suivante : Lire la suite

Jésus, 12 ans, indiscipliné… et fils de Dieu !

ARTICLE  DE  PÂQUES  2020  :  Jésus, 12 ans, échappe à la surveillance de ses parents qui, morts d’inquiétude, le retrouvent trois jours plus tard au Temple de Jérusalem.

Quand, dans la semaine qui précède sa mort et sa Résurrection, Jésus se rend à Jérusalem avec ses disciples pour fêter la Pâque comme le veut la tradition juive, ce n’est pas la première fois qu’il fait ce pèlerinage. Dans les quelques versets de son évangile consacrés à l’enfance de Jésus, Luc nous apprend en effet que :

« Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume. » (Luc 2, 41-42)

Lire la suite