Et en plus, la France a les VERTS les plus BÊTES du monde !

À défaut d’être réjouissante, la série « La France n’est pas un pays comme les autres » qui se caractérise par un amoncellement de records olympiques dans tout ce qui tire un pays vers le bas prend un peu plus d’ampleur tous les jours.

Nouvelle étape, franchie haut la main par nos élus Europe Écologie Les Verts : ils sont en bonne voie de devenir les derniers dinosaures d’un écologisme ridicule et radical dont d’autres partis verts européens commencent à s’éloigner, notamment sur les questions fondamentales du nucléaire et des OGM. Lire la suite

Jeff BEZOS ou l’entrepreneur

Jeff Bezos a annoncé cette semaine qu’il allait prendre du recul sur la gestion quotidienne d’Amazon, le leader mondial du e-commerce qu’il a créé à partir de presque rien en 1994. Portrait :

Aux yeux des anticapitalistes de tout poil, le patron et fondateur du géant du commerce en ligne Amazon Jeff Bezos est la preuve vivante et définitive que l’accumulation de la richesse ne peut se faire qu’au détriment de la justice sociale et de la nouvelle variante que la « convergence des luttes » a adjoint à cette dernière, à savoir la justice climatique. Lire la suite

Capitole : et si Macron appliquait at home les leçons de liberté qu’il donne abroad ?

Ça y est, ça le reprend ! Comme lors de son hommage à Samuel Paty, cet enseignant décapité pour avoir utilisé des caricatures du prophète Mahomet dans un cours sur la liberté d’expression, Emmanuel Macron nous refait le coup du grand Président de la République totalement commis à la promotion de l’esprit des Lumières et à la défense de la liberté qu’il place volontiers « au-dessus de tout » dans ses discours :

« C’est notre choix, depuis plusieurs siècles, de mettre la dignité humaine, la paix, le respect de l’autre, la reconnaissance de la liberté au-dessus de tout, qui est aujourd’hui menacé dans nos démocraties. » (voir vidéo du tweet ci-dessous, 02′ 57″)

Lire la suite

Covid et destructions : comment s’en sortir ?

On s’est beaucoup moqué d’Emmanuel Macron lorsque, le lundi 16 mars 2020, veille du premier confinement, il a en quelque sorte pris acte officiellement de la gravité de la pandémie de Covid-19 en déclarant (vidéo, 38″) :

« Nous sommes en guerre. En guerre sanitaire, certes. Nous ne luttons ni contre une armée ni contre une autre nation. Mais l’ennemi est là, invisible, insaisissable, qui progresse, et cela requiert notre mobilisation générale. Nous sommes en guerre. Toute l’action du gouvernement et du Parlement doit être désormais tournée vers le combat contre l’épidémie. »

Lire la suite

CHINE : n’espérez rien, c’est une dictature.

Pour Cai Xia, dissidente chinoise en exil aux États-Unis depuis 2019, l’ultime goutte d’eau qui fit déborder le vase de ses questionnements lancinants sur l’idéologie officielle du Parti communiste chinois (PCC) fut « l’affaire Ren Zhiqiang ». Ce dernier, membre du PCC et magnat de l’immobilier chinois, fut accusé en 2016 de « salir l’image du Parti et de la Chine », officiellement pour des faits de corruption, mais plus réellement pour avoir critiqué la censure de plus en plus marquée que le Président Xi Jinping faisait subir aux médias chinois. Lire la suite

Trois petits mots sur les élections américaines de 2020

Mise à jour du 7 janvier 2021 : Contrairement à ce que je disais dans l’article ci-dessous, le Sénat américain va finalement passer aussi aux mains des démocrates, les candidats Dems ayant remporté tous les deux hier le second tour des sénatoriales en Géorgie. Ce n’est pas une très bonne nouvelle pour la dette et le budget américain.
Mais l’info importante du 6 janvier, c’est que les partisans de Trump, bien chauffés par leur chef sur le thème « massive fraud – élection volée » que Trump agite sans preuve (et contre les décisions judiciaires d’éminents républicains de la SCOTUS) depuis le 4 novembre, ont interrompu avec armes et violences la session de certification du vote présidentiel qui se tenait au Capitole conformément au processus électoral. Résultat des courses, la réalité séditieuse de Trump apparait au grand jour et il perd finalement sur toute la ligne : le Congrès a repris sa session et a validé l’élection de Joe Biden, et de plus en plus d’élus républicains prennent leurs distances avec Trump. Excellente nouvelle.


1. Avancées libérales  –  2. « Qualité » du scrutin  –  3. « Qualité » du programme de Joe Biden.

Il s’est passé des choses très intéressantes lors du grand round électoral américain de cette année. Appelés à choisir le 46ème Président des États-Unis, à renouveler un tiers du Sénat ainsi que l’intégralité de la Chambre des Représentants, les électeurs devaient également se prononcer par référendums locaux sur plusieurs sujets socio-économiques d’importance. Ce n’est pas une mince victoire libérale que de constater combien des politiques typiquement dirigistes ont été fermement rejetées, y compris dans des États acquis de longue date au parti démocrate. Lire la suite

Attentat de Nice : l’horreur, une fois de plus, une fois de trop

Edit du lundi 26 avril 2021 : Six mois après l’attentat contre trois personnes dans la cathédrale Notre-Dame-de-Nice, l’attaque (vendredi 23 avril 2021) d’une fonctionnaire de police dans le Commissariat de Rambouillet. Radicalisation, djihad, « Allahu Akbar », couteau – décalque presque parfait. Je remets en avant ce que j’écrivais cet automne. [Replay]


Cet article est la suite imprévue, mais non pas imprévisible, de « Professeur décapité : et la France tomba des nues pour la 1000è fois » du 19 octobre 2020.

Encore une fois ce cri qui signe inéluctablement tous les crimes des terroristes islamistes. Encore une fois ce « Allahu Akbar », ce « Allah est le plus grand » jeté à la face des trois victimes de la basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice, puis répété et répété sans fin dans un paroxysme de haine compulsive à la face des médecins qui dispensaient les premiers soins au terroriste blessé dans l’assaut de la police. Encore une fois cette louange quasi-automatique de Dieu qui ne trouve à se résoudre que dans le sang et la mort des « infidèles ». Lire la suite

ERDOGAN, « charmant » modèle de nos idiots utiles de l’islamisme

« Nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins (…) parce qu’en France, les Lumières ne s’éteignent jamais », a réaffirmé le Président Macron dans son hommage à Samuel Paty, cet enseignant décapité le 16 octobre dernier par un terroriste islamiste tchétchène pour avoir montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression. Lire la suite

CHINE : la « Cinquième Modernisation » n’aura pas lieu

Mise à jour du mercredi 6 janvier 2021 : Les autorités chinoises ont procédé ce jour à plusieurs dizaines d’arrestation et de nombreuses perquisitions dans les médias et les milieux pro-démocratie de Hong Kong dans le cadre de la loi de sécurité nationale applicable à Hong Kong adoptée l’été dernier par le pouvoir central chinois. La raison apparente de ce coup de filet politique serait les primaires organisées en juillet par l’opposition avant les élections législatives programmées (puis annulées pour cause de Covid) par le pouvoir de Pékin. De la « subversion », selon les termes extrêmement vagues de la nouvelle loi qui manifeste ainsi sa capacité à museler toute dissidence, comme expliqué ci-dessous :

Lorsque le Royaume-Uni a remis Hong Kong à la Chine en 1997, il était entendu que le territoire continuerait à bénéficier de l’État de droit instauré par les Britanniques ainsi que d’une relative autonomie par rapport à la Chine communiste pendant encore au moins 50 ans. C’était le principe « Un pays, deux systèmes » énoncé par Deng Xiaoping lui-même peu avant la restitution. Lire la suite

SAINTE-SOPHIE : Erdogan se prend encore pour le grand sultan

L’ancienne basilique orthodoxe Sainte-Sophie d’Istanbul, devenue mosquée en 1453 à la chute de l’empire byzantin puis transformée en musée religieusement neutre en 1934 par le premier Président de la Turquie moderne Mustapha Kemal Atatürk, est de nouveau consacrée au culte musulman. Ainsi en a décidé le Président turc Recep Tayyip Erdogan le 10 juillet dernier, pour la plus grande satisfaction des nationalistes et des fondamentalistes religieux qui forment le noyau dur de son électorat. Lire la suite