CGT : lutte finale ou fin de partie ?

Mise à jour du 3 avril 2018 : Premier jour de grève des cheminots. Selon la SNCF, la proportion de grévistes auraient été de 34 %. Pagaille pour les voyageurs, défilés syndicaux émaillés d’incidents (casses de vitrines, poubelles incendiées), blocage des universités. Grève reconduite pour mercredi 4 avril.

Qu’on ne dise pas que nos syndicats archéo-marxistes sont incapables de s’adapter aux évolutions du monde. Le patron de la SNCF Guillaume Pepy avait à peine confié dans une tribune au Monde sa conviction que « la SNCF doit se réinventer » – avec une originalité qui décoiffe – que les syndicats maison s’empressaient de mettre sa recommandation en pratique dans leur domaine de prédilection, la culture de la grève.  Lire la suite