Radio Blogueurs de l’été 2017 (II) et Bonne Rentrée !

Article dédié à la harpe et à trois de ses merveilleux interprètes : la star Xavier de Maistre, ma brillante amie de l’ONL Anne Le Roy et le clown musicien Harpo Marx. 

écoutez la radio des blogueursJ’ai consacré mes cinq articles « Radio Blogueurs » précédents à des chanteuses dont certaines, en plus d’être interprètes dans des styles de voix et de musique très différents, étaient aussi auteurs et compositeurs. Voici la liste : Maddie et Melody Gardot, Véronique Sanson, Janis Joplin, Chabuca Granda et Violeta Para et, le mois dernier, Lianne La Havas.

Aujourd’hui, je change complètement de registre pour aller vers le classique – pas si classique que ça – l’instrumental et l’interprétation masculine !

Ma proposition musicale du mois d’août 2017

Xavier de Maistre, harpiste soliste de l’Orchestre philharmonique de Vienne, joue le 3ème et dernier mouvement du Concerto pour Harpe op. 25 d’Alberto Ginastera sous la direction d’André Previn.

Alberto Ginastera (1916 – 1983)

Tout comme son interprète Xavier de Maistre, Alberto Ginastera vient d’une famille qui n’avait aucun lien avec la musique. Comme beaucoup d’enfants, il a débuté le piano très tôt, mais comme un peu moins d’enfants, il est considéré aujourd’hui comme l’un des grands compositeurs du XXème siècle. En Amérique du Sud, il partage la première place avec le Brésilien Villa-Lobos (1887-1959).

Né en 1916 à Buenos Aires (Argentine), il s’implique dans la vie culturelle et musicale de son pays, mais à partir de 1966, la censure constante de la dictature des généraux le pousse à quitter l’Argentine pour s’installer aux Etats-Unis puis en Suisse où il décède en 1983.

Il accède à la notoriété mondiale en 1941 avec la création de son oeuvre la plus célèbre, le ballet Estancia qui raconte la vie des gauchos dans la pampa argentine. A cette occasion, le compositeur américain Aaron Copland (1900 – 1990), dont il fut l’élève, le reconnaît comme l’un des jeunes compositeurs les plus prometteurs de sa génération.

Sa musique, très énergique, très riche en cuivres et en percussions, est un mélange de mélodies traditionnelles argentines et de musique savante de son époque. Son concerto pour harpe écrit en 1956 n’est pas sans rappeler les ambiances à la Gershwin.

A ce titre, il donne à la harpe une présence, une autorité et un sens du drame insoupçonnés, alors que cet instrument était jusqu’alors considéré comme réservé à une musique de salon douce et bien élevée, voire mièvre – c’est l’instrument de Duchesse dans Les Aristochats, par exemple.

Le Concerto de Ginastera constitue un excellent exemple de ce qu’est devenue la harpe au XXème siècle : un instrument soliste qui va peu à peu entrer dans toutes sortes de formations instrumentales (flûte, clarinette, hautbois, cordes…) et sortir du babillage élégant et sans conséquence qui la caractérisait jusqu’alors.

Xavier de Maistre (né en 1973)

Xavier de Maistre commence la harpe dans l’enfance sans vraiment savoir pourquoi mais il ne tarde pas à développer une véritable passion pour cet instrument, à tel point qu’après des études à Science Po et la London School of Economics il se tourne définitivement vers la musique.

En 1998, à 24 ans, il est le premier instrumentiste français – et le seul à ce jour à ma connaissance – à intégrer l’Orchestre philharmonique de Vienne. Aujourd’hui, il poursuit une carrière internationale de soliste qui l’amène à jouer avec les plus grands orchestres et les plus grands chefs. Il est considéré comme l’un des tout premiers harpistes au monde.

[Petite curiosité annexe – vous me pardonnerez, mais je tiens un blog libéral ! – comme son nom l’indique, il descend en ligne directe des frères Xavier et Joseph de Maistre. Le premier, écrivain, est l’auteur du fameux Voyage autour de ma chambre (1794) et le second (1753 – 1821) un philosophe de l’époque, mais seulement de l’époque, des Lumières car très opposé à toute idée de liberté individuelle.]

Anne Le Roy

Dans le cadre de sa programmation 2016 – 2017, l’Orchestre national de Lille (ONL) a donné une série de concerts incluant le Concerto pour harpe de Ginastera sous la direction d’un chef invité, Mark Shanahan. Mon amie Anne Le Roy, harpiste soliste à l’ONL depuis 1988, en fut bien sûr la cheville ouvrière.

Cette oeuvre n’est pas anodine pour elle. Comme écriture pour la harpe, elle considère que c’est un concerto très difficile, mais également le plus intéressant à jouer tant il tranche sur le répertoire classique de cet instrument. De façon plus personnelle, il semble la suivre au long de son parcours de musicienne puisque c’est avec lui qu’elle est sortie du Conservatoire national supérieur de Lyon, puis qu’elle est entrée en finale à l’ONL. Depuis, elle l’a joué en 2007 puis à nouveau cette année.

Dans la vidéo ci-dessous, Anne nous présente le Concerto, en paroles et en musique. Au passage, admirez sa harpe finement marquetée ; c’est un instrument plutôt rare de la maison Lyon & Healy de Chicago datant de 1913.

Harpo Marx (1888 – 1964)

La harpe est un instrument de salon dont l’écriture musicale est tout en délicatesse, pudeur et raffinement ? On a vu que les compositeurs et les interprètes du XXème siècle ont changé tout cela.

La harpe est un instrument qui convient plus aux dames et Xavier de Maistre serait alors l’exception qui confirme la règle ? Il n’en est rien. De la Mésopotamie à nos jours en passant par la harpe celtique, les harpistes masculins ponctuent l’histoire de l’instrument. Il suffit de se rappeler les Marx Brothers pour s’en convaincre : Chico est pianiste, Groucho est guitariste, et Harpo, dont le pseudo transparent nous met sur la voie, joue de la harpe !

Dans la vidéo ci-dessous, il nous donne son interprétation personnelle – et néanmoins très musicale – de la Seconde Rhapsodie Hongroise de Franz Liszt :

Puisqu’on a parlé de la harpe …  LE  SAVIEZ-VOUS  ?

A quoi servent toutes ces pédales sur lesquelles les harpistes – encore faut-il qu’on voie leurs pieds pour le remarquer – ne cessent d’appuyer tour à tour ?

Elles sont au nombre de 7 pour les 7 notes de la gamme et se placent chacune dans 3 positions différentes suivant qu’on veut une note bécarre, bémol ou dièse (photo ci-dessus). La harpe se joue avec les pieds autant qu’avec les mains !

Anecdote publiée sur le site « Se Coucher Moins Bête » le 24 juin 2017.


J’espère que cet article vous a plu.
A très bientôt pour la reprise des affaires dites sérieuses.
Mais avant ça, attention, surprise !


Illustration de couverture : Xavier de Maistre, photographié par Gregor Hohenberg.

Une réflexion sur “Radio Blogueurs de l’été 2017 (II) et Bonne Rentrée !

  1. C’est l’harmonie des sphères, la musique céleste; D’ailleurs, les anges sont souvent représentés avec une harpe.
    Je n’ai jamais fait le rapprochement avec Harpo Marx. Ajouter Macron et son mouvement En Marx !
    Merci Nathalie !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s