Macron pris au piège du discours de la réforme

Il y a un an, Emmanuel Macron faisait les délices des unes de la rentrée 2016 en annonçant bruyamment sa démission du gouvernement de François Hollande. « En marche ! » depuis quelques mois dans le but de surmonter « les limites de notre système politique qui pousse aux compromis et aux peurs », il laissait alors planer un doute cousu de fils blancs sur sa candidature présidentielle en nous servant le refrain politicien connu selon lequel les Français se fichent pas mal de qui va se présenter et « se préoccupent surtout du contenu, des propositions. »  Lire la suite