Radio Blogueurs de l’été 2017 (I) et Bonnes Vacances !

écoutez la radio des blogueurs!  !   TRÈS  BONNES  VACANCES  À  TOUS   !  !
On se retrouve ici fin août pour un second Radio Blogueurs 2017, et peut-être aussi une petite surprise, avant de renouer avec les méandres pas toujours mélodieux de notre actualité politique et économique dans la 4ème saison de ce Blog.

.
Ma proposition musicale du mois de juillet 2017

Lianne La Havas chante « What you don’t do » (2015) lors d’un Tiny Desk Concert. Elle est accompagnée par James Wyatt au piano et Frida Mariama Touray en seconde voix.

Dans la vidéo ci-dessous, cette première chanson de 3′ 30″ est suivie de deux autres, Unstoppable et Forget, pour lesquelles Lianne s’accompagne à la guitare. A écouter aussi, notamment la dernière (à partir de 8′ 40″) qui n’est pas sans rappeler parfois les tonalités particulières de la musique sud-américaine :

Radio Blogueurs
.
écoutez la radio des blogueursIl y a deux ans, le blogueur Le Parisien Libéral m’avait invitée à participer à la VIème édition de la Radio de l’été des Blogueurs organisée par Lolobobo. J’ai trouvé l’idée tellement sympathique que j’ai contribué à la radio à deux reprises pendant l’été 2015 (ici et ) et que j’ai recommencé l’année dernière (ici et ).

Lolobobo ayant ouvert sa saison VIII dès le début de l’été, me revoilà avec une nouvelle proposition musicale avant de fermer ce blog pour les vacances. Il y aura une seconde fois fin août pour démarrer ma quatrième saison dans une ambiance encore un peu estivale.

Le principe de la radio reste le même : chaque blogueur participant publie sur son blog une vidéo Youtube d’une musique de son choix, écrit un petit texte en rapport et invite d’autres blogueurs (10 Main Street et Réduit en pièces) à contribuer également.

Détail pratique : Pour activer la radio ci-dessus, cliquez une première fois sur la flèche, puis une seconde fois dans la nouvelle fenêtre qui vient de s’ouvrir.

Paroles de « What you don’t do »
(Titre extrait de l’album Blood 2015 )

Heavy words, little lies, telling everything but the truth, the truth
Three little words over time overheard and overused, used
No sweet nothing could ever be turned into something new
No grand gesture could ever be made to measure you
’cause I know what I got and I know where we’re going
You don’t need to show it, I already know it all

Refrain
It’s what you don’t do, it’s what you don’t say

(It’s what you don’t do) I know you love me, I don’t need proof
It’s what you don’t do, the games you don’t play
(It’s what you don’t do) I know you love me, I don’t need proof

I’ve been saving up my time so I could spend it all on you, you
Oh, all I need is to see you smile ; I’ve forgotten how to be blue, blue
’cause I know what I got and I know where we’re going
You don’t need to show it, I already know it all

Refrain

Don’t tell the whole world ; just gonna be your girl
(It’s what you don’t do, it’s what you don’t do)
The closer we get, oh, the less we need to show
’cause I know what I got and I know where we’re going
You don’t need to show it, I already know it all

Refrain

Won’t tell the whole world ; just wanna be your girl
(It’s what you don’t do) I know you love me, I don’t need proof
It’s what you don’t do, it’s what you don’t say
(It’s what you don’t do, it’s what you don’t do)
Oh, the closer we get, oh, oh.

.
Lianne La Havas (28 ans)

Je me rends compte que tous mes choix de musiciens pour Radio Blogueurs sont des femmes. N’y voyez pas d’intention féministe. C’est plutôt que ma fille pratiquant le chant, dont le jazz vocal, nous avons développé elle et moi un petit tropisme tout naturel à l’endroit des voix féminines.

Lianne La Havas, de son vrai nom Lianne Charlotte Barnes, est née à Londres en 1989 d’un père grec et d’une mère jamaïcaine, tous deux musiciens : son père lui apprend le piano et la guitare dès l’âge de 7 ans, tandis que sa mère a joué avec Mary J. Blige, chanteuse américaine de RnB, soul et gospel.

Lianne se lance d’abord dans des études d’arts plastiques mais abandonne rapidement pour se consacrer entièrement à la musique comme auteur, compositeur, guitariste et interprète, dans le registre du jazz et de la soul.

Sa carrière décolle vraiment en 2012 quand elle est nominée aux BBC Sound of music, prix décerné par le monde musical britannique afin de récompenser de jeunes artistes de talent. La même année, son premier album « Is your love big enough » lui vaut de très bonnes critiques. What you don’t know, la chanson que j’ai proposée ci-dessus, est extraite de son second album Blood, paru en 2015, qui reçoit un excellent accueil également.

En 2016, elle assure la première partie de la tournée sud-américaine de Coldplay à la demande expresse de Chris Martin, le fondateur et chanteur du groupe. Expérience inoubliable pour elle, et aussi formidable tremplin qui lui permet de poursuivre sa route musicale dans la foulée des meilleurs.

Tout récemment, le 10 juillet 2017, elle était en première partie du concert de Mary J.Blige lors du fameux festival Jazz à Vienne (Isère, pas Autriche !) Pour le journaliste musical de 20Minutes, Lianne La Havas est la nouvelle « Queen of Soul » et pour celui du Dauphiné, elle fut la révélation de la soirée, tandis que d’autres critiques saluent son style épuré empreint de maturité et de générosité ! (Photo ci-dessus).

Tiny Desk Concerts

Quant à moi, j’aime en effet beaucoup son style calme et dénué d’artifices qu’on peut tout particulièrement apprécier dans des moments comme le Tiny Desk Concert de la vidéo ci-dessus. L’accompagnement piano est si discret que tout se passe comme si elle chantait a capella.

Loin des fioritures et des arrangements des clips vidéo, il s’agit en effet de petits concerts live écoutés de près qui ne pardonnent pas la médiocrité ou l’à-peu-près. De la musique de chambre pour les styles d’aujourd’hui, en quelque sorte.

L’idée des Tiny Desk Concerts est née en 2008, alors que deux animateurs musicaux de la radio américaine NPR (National Public Radio), toujours en quête de nouveaux talents, sortaient plutôt dépités d’un bar dans lequel le bruit ambiant ne leur avait pas permis d’apprécier correctement la musique de la chanteuse qu’ils étaient venus écouter.

Par blague, l’un a suggéré à l’autre de réarranger son bureau en mini salle de concert pour la recevoir dans de bonnes conditions. Aussitôt dit, aussitôt fait. Depuis, les concerts sont enregistrés en live et les vidéos, d’une quinzaine de minutes en général, sont publiées sur internet.

Les musiciens qui s’y croisent sont encore peu connus du public, mais les Tiny Desk Concerts reçoivent parfois aussi des visites éclatantes comme celle d’Adele en 2011 par exemple. On constate avec un brin de stupéfaction qu’elle réalise une performance incroyable en ayant toujours son manteau sur le dos, ses gants aux mains et son sac sur les genoux (un peu comme moi dans la salle d’attente du médecin, sauf que je ne chante pas, je tousse !) :

JE  VOUS  SOUHAITE  D’EXCELLENTES  VACANCES  !  

On se retrouve ici fin août pour un second Radio Blogueurs 2017,
puis la quatrième saison de ce Blog.

Avis de tempête sur la Macronie. D’ici à ce que la foudre tombe sur Jupiter ! Après une série de couacs retentissants à propos des comptes publics, il vient de décrocher brutalement de 10 points de popularité. Au-delà des apparences du pouvoir et de la proximité médiatique recherchée avec tous les people de la planète, Emmanuel Macron parviendra-t-il à combler son amateurisme et à retrouver un peu de sa crédibilité perdue en proposant de vraies bonnes réformes ?

A découvrir ici dès la rentrée avec plein d’autres choses et peut-être même une petite surprise ! A bientôt !


Illustration de couverture : Lianne La Havas sur la scène de l’Aéronef à Lille le samedi 28 novembre 2015 – Photo : © David Tabary.

17 réflexions sur “Radio Blogueurs de l’été 2017 (I) et Bonnes Vacances !

  1. J’ai im-mé-dia-te-ment reconnu la guitare Gibson, « Trini Lopez ES-335 Ebony 2015 » sur l’image de l’article 🙂 http://23.21.158.208/Products/Electric-Guitars/2015/Memphis/Trini-Lopez.aspx
    Il y a beaucoup de choses sympa sur Youtube, où on voit des musiciens confirmés jouer , dans des conditions d’intimité, qui les rendent proches. C’est sûr que voir un vrai musicien , jouer en direct, donne plus de frissons que les play backs de la télé …
    Bonne vacances-t-à vous-z-également Nathalie.

    Aimé par 1 personne

  2. Et puis tiens, à propos des chanteuses de groupes connus, qui se souvient de l’histoire singulière de Clare Torry, choriste anglaise (mé)connue pour sa prestation sur le morceau célèbre du Pink Floyd « the great gig in the sky » ?

    Clare fut en effet payée 30 livres de l’heure (en fait elle reçu 100 livres au total) par le groupe pour improviser à l’occasion d’une séance d’enregistrement un dimanche matin, prestation qu’elle estima médiocre et dont elle s’excusa, pensant avoir très mal chanté. C’est pourtant son impro qui fut retenue par le groupe et participa largement au succès de l’album The Dark Side of the Moon!

    Aimé par 1 personne

  3. A savoir : Une dépêche de l’agence Reuters est tombaée laconiquement sur les écrans et disait (comme s’il s’agissait d’une information sans grande importance) que l’Union Européenne veut qu’une loi soit votée rapidement afin d’INTERDIRE AUX CITOYENS DE SE RENDRE A LEUR BANQUE POUR RETIRER LEUR ARGENT EN CAS DE RUMEURS DE SA FAILLITE.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s