Mon blog au féminin et sa broderie « Allez les Blogs ! »

AVANT L’ARTICLE, QUELQUES MOTS SUR l’ATTENTAT DE NICE :

Hier soir (14 juillet 2016) vers 23 h, un camion a foncé sur deux kilomètres dans la foule rassemblée sur la Promenade des Anglais pour assister au feu d’artifice, faisant 84 morts et 18 blessés graves. Le chauffeur du camion (un franco-tunisien de 31 ans selon des papiers retrouvés dans le camion) a été abattu. L’Etat d’urgence est prolongé de six mois (jusqu’en janvier 2017). L’attentat a été revendiqué par Daesh. 

Les terroristes nous narguent et narguent notre gouvernement le jour ô combien symbolique de notre Fête nationale. Car 1789, c’est la fin de l’arbitraire royal et c’est la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, toutes choses que Daesh et tous les totalitarismes sanglants détestent. 

Le Président de la République François Hollande venait tout juste de nous délivrer son allocution du 14 juillet. Comme d’habitude, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles et il était l’homme de la situation pour aujourd’hui et pour demain.

Dans les heures qui ont suivi, un nouveau carnage a fait tomber ce sinistre château de cartes.

Entre les discours de campagne qui semblent mobiliser toutes les énergies politiques disponibles en France et le terrain réel, ce dernier l’a encore emporté, emportant dans la tombe des dizaines de Français joyeux d’assister au feu d’artifice de notre Fête nationale.

Combien de fois faudra-t-il dire et redire que l’Etat d’urgence (qui est prolongé de six mois …), la loi Renseignement, la déchéance de nationalité etc… sont des mesures de pure posture, alors qu’il serait urgentissime de mettre de l’ordre dans nos services de renseignement et nos services d’interventions policières qui semblaient peu présents à l’entrée de la Promenade des Anglais le jeudi 14 juillet au soir ?

De tout coeur par la prière avec les familles des victimes et les blessés.


Depuis trois ou quatre semaines, je suis suivie sur Twitter par le compte « Annuaire Féminin » qui se présente de la façon suivante : « Une sélection de sites internet pour les filles : déco, bijoux, maternité, soins et beauté …. » Tout ceci est bien sûr prodigieusement intéressant. Personnellement, j’adore tout ce qui est chaussures : les « exotic » façon Theresa May, nouvelle pointure de la mode et de la politique britannique, et les technico-esthétiques façon « Rebel Lite » qui vont m’être très utiles dès la semaine prochaine.

Mais à première vue, cela semble assez éloigné des thèmes que je pratique ici habituellement, à savoir chômage, comptes publics, Brexit, pronostics pour 2017, parfois religion, et même le pire du pire : supériorité du libéralisme sur le socialisme. (A ce propos, merci à Dantou, à Wikiberal et à l’Institut Coppet de m’apporter les fondamentaux dont j’ai besoin pour étayer certains de mes articles.)

A première vue, disais-je. Car quand on y pense, tous ces sujets « féminins » ne sont pas complètement dénués de liens avec les circonstances politiques ou économiques que nous connaissons actuellement. Il m’est arrivé de développer des sujets d’actualité qui auraient pu rentrer très facilement dans les catégories perles, maquillage, déco ou cuisine. 

Capture d’écran 2016-07-12 à 20.44.17Pour les perles, nous avons eu droit au fameux théorème de Bouleau & Hollande, 2014, « C’est pas cher, c’est l’Etat qui paie. » Pour le maquillage, nous avons eu la façon particulièrement estompée dont Sapin et Eckert ont présenté les comptes publics 2015. Pour la déco, nous avons assisté au café intime chez Lucette mis en scène par Gaspard Gantzer. Et pour la cuisine, nous avons au choix tous les traitements et retraitements des chiffres du chômage via les emplois aidés et les mises en formation, ou bien la façon dont le duo Sapin Eckert continue à utiliser toutes les ficelles comptables possibles dans le but de faire tomber les comptes à peu près d’aplomb pour 2017.

Et ce n’est pas fini. Tout comme les emmerdes volent toujours en escadrille, ainsi que le théorisait élégamment Jacques Chirac, François Hollande vient de nous démontrer brillamment que les perles sont plus belles par collier entier. Sur le plan du football, la France n’est pas parvenue au sommet de l’Euro 2016, mais sur le plan des répliques qui vous font entrer dans le livre des records de la formule qui se mord la queue, on peut se flatter d’avoir un Président au minimum champion d’Europe.

N’a-t-il pas déclaré après le match de demi-finale contre l’Allemagne « On a fait le plus difficile, mais le plus dur nous attend » ? Et n’avait-il pas tenu un étonnant discours du 11 novembre en s’apitoyant en ces termes sur le sort des soldats inconnus : « Parce qu’il n’y a rien de plus terrible pour un soldat déjà anonyme que de mourir inconnu », cette formule n’étant pas de Dorgelès,  mais bien de Hollande lui-même en personne, contrairement à ce qui avait été avancé à l’époque ? (Au passage, si jamais François Hollande a besoin d’une petite remise à niveau en histoire, je lui recommande la lecture attentive du blog Historionomie de mon ami Philippe Fabry.)

Je suis trop méchante. La vérité, c’est que fort de son expérience du pouvoir au sommet de l’Etat depuis quatre ans, François Hollande a pu développer plusieurs théorèmes personnels de philosophie politique comme il les aime : « difficile est plus facile que dur » et « anonyme est plus connu qu’inconnu. » D’une certaine façon, cette gradation dans le dur et dans l’inconnu est rassurante. Fut une époque où François Hollande oscillait entre « difficile » et « pas facile » (voir vidéo ci-dessous 01′ 05″). Maintenant, toute la question est de savoir si pour lui, être Président, c’est dur ou difficile. Il semble en tout cas certain qu’en 2012 François Hollande n’a pas fait un saut dans l’anonymat, mais très probablement un saut dans l’inconnu.

Le collier de perles présidentiel nous amène tout naturellement au chapitre « bijoux. » Grâce à la lecture attentive du blog de mon ami Bruno Bertez, je suis parfaitement consciente qu’en cette période de taux bas, de surendettement des Etats et de fragilité des bilans bancaires, non seulement il faut avoir de l’or, des monceaux d’or, dans son patrimoine, mais je sais aussi qu’une personne avisée se doit de le garder à portée de main. Pour moi, pas de doute : de l’or à portée de la main, cela signifie bien évidemment bracelets, bracelets, et encore bracelets. Un placement qui me plait beaucoup. Je ne manque jamais de le remettre sur la table au moment de la déclaration d’impôts, qui  a le bon goût de tomber à peu près à la même date que la Fête des Mères.

On me fait remarquer que dire « le bon goût » pour parler de l’administration fiscale est une façon un peu optimiste de s’exprimer. Il est vrai qu’une fois qu’on a rempli toutes les cases de sa déclaration et que l’ordinateur a calculé le montant à payer, on est de moins en moins heureux de constater qu’on fait partie des toujours moins nombreux happy few priés de payer l’impôt sur le revenu. Bon, se dit-on, à partir de maintenant, il va falloir « optimiser » ou chercher ailleurs une fiscalité plus people-friendly. Pourquoi faudrait-il dépenser moins en babioles dorées pour pouvoir assurer le train de vie de l’Etat à défaut de sécuriser son épargne ?

Et justement, question train de vie de l’Etat, le chapitre « soins et beauté » dans sa version « #CoiffeurGate » est brûlant d’actualité.  La clinique du cheveu de l’ex-ministre Cahuzac semble miraculeusement hors de cause. Nulle judicieuse technique d’implants ici. Un coiffeur suffit à l’affaire, mais l’affaire est délicate, alors que Cahuzac fut fort indélicat. Pour se faire réélire en 2017, surtout face à Alain Juppé qui ne risque aucun « gate » de ce genre, François Hollande a décidé de se différencier radicalement en misant tout sur la technique de coiffage avancé « shampoing, coupe et couleur en continu » 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, pour la modique somme de 10 000 € par mois (et on ne compte même pas les charges). Ça fait cher pour 3 cheveux de 3 cm de long, me direz-vous. Que voilà une réflexion typiquement mesquine et bourgeoise ! Toute personne avertie des principes économiques du gouvernement sait que comme c’est l’Etat qui paie, finalement c’est pas cher, selon le théorème bien connu de Bouleau & Hollande cité plus haut.

En réalité, s’il y a bien une entité intrinsèquement dépensière sur cette terre, elle n’est certainement pas formée par « les femmes », toujours accusées avec gourmandise mais tout à fait à tort de ce genre de libéralité sans conscience. Grâce à la lecture attentive du blog de mon ami h16, décrypteur ès perles, ès maquillages et ès tambouilles étatiques, je suis parfaitement informée que c’est bien l’Etat français et ses huissiers porte-parapluies pour abriter les ministres et les élus, que c’est bien l’Etat français et son inutile et coûteux projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, que c’est bien l’Etat français et son obsession catastrophique de jouer au stratège à coût de milliards perdants chez Areva, EDF ou la SNCF etc…. etc…, bref, que c’est bien l’Etat français qui gagne haut la main le concours de l’argent lancé par les fenêtres. Et c’est bien l’Etat français qui brille par un talent unique mais particulièrement développé, disons même hypertrophié, celui d’inventer de nouvelles taxes presque tous les jours pour couvrir tant bien que mal ses distributions tous azimuts.

Un autre sujet cher aux annuaires ou médias dits « féminins » concerne le choix des bons établissements scolaires et l’apprentissage des langues étrangères. Force est de constater que notre noblesse d’Etat n’a pas été la dernière à subir le polissage idéologique du niveau d’instruction. Non seulement elle se montre en général assez nulle en anglais, mais même en français elle semble nager en plein délire langagier. Elle met au point des concepts si ambitieux, aux intitulés si ampoulés et si politiquement corrects, que les observateurs étrangers renoncent à les traduire tels quels, certains qu’ils sont que leurs lecteurs ne comprendraient rien à tant de charabia. C’est ce que le FMI vient de faire à propos du CICE (Crédit d’Impôt pour la compétitivité, la croissance et l’emploi) et à propos du Pacte de responsabilité et de solidarité. Plutôt que de traduire les titres de ces deux phares illisibles de la politique économique de Hollande, il a préféré parler de façon générique de « Reduction in taxes. »

C’est une manie bien socialiste que de vouloir coller de la solidarité, de la citoyenneté, de l’emploi et de la croissance dans tout ce que les pouvoirs publics disent et ne font pas. On pourra apprécier la solidarité que l’Etat français a manifesté à un blessé grave des attentats de Paris. Amputé d’une jambe, ce qui n’est quand même pas une petite infirmité, il a dû batailler ferme avant d’obtenir enfin ce mois-ci sa carte d’invalidité.

Première conclusion de tout ceci : Les sujets perles, maquillage et cuisine ne sont pas l’apanage des médias féminins. En ces domaines prêtant à large interprétation, ces derniers sont mêmes largement dépassés par les médias économiques et politiques quand ils veulent bien abandonner le terrain rassurant des éléments de langage fournis par le gouvernement ou les partis politiques.

Seconde conclusion : En Contrepoints de cet article, je me fais l’écho du décor du fraisier que mon ami Corto, qui tient sur blog une chronique bien assaisonnée de la vie en Socialie, a commandé à sa boulangère en l’honneur d’un déjeuner de blogueurs qu’il a organisé le mois dernier : « Allez les Blogs ! » J’en ai brodé quelques-uns dans la trame de cet article, et je vous invite à les visiter pendant vos vacances si ce n’est déjà fait.

Les informations, les analyses et les réflexions judicieuses ne sont plus cantonnées aux médias traditionnels. Il existe aussi des blogs et des sites indépendants qui renouvèlent agréablement le paysage médiatique français, ne serait-ce que parce qu’ils ne se contentent pas de recopier bêtement les dépêches de l’AFP et qu’ils se soucient fort peu de plaire à quiconque pour encaisser une part des 400 millions d’euros annuels de subventions directes à la presse.


Fraises des Blogs 190616Illustration de couverture : Gâteau Fraisier « Allez les blogs ! » – Photo personnelle.

10 réflexions sur “Mon blog au féminin et sa broderie « Allez les Blogs ! »

    • Une chose est sûre, les terroristes islamistes n’aiment pas certains écrits. Au feutre, au crayon ou au clavier, on ne va pas arrêter d’écrire pour leur être agréable et faire cesser la torture.
      Et on ne va pas non plus arrêter d’écrire que pour l’instant, les grandes mesures anti-terroristes de notre gouvernement sont, comme anticipé par de nombreux experts, complètement inopérantes tout en étant foncièrement liberticides.

      Aimé par 1 personne

  1. Quand je vous avez dit que les anglais « quitteraient » l’UE, je vous demande de m’excuser d’avoir eu raison. Mais si je venais à redire qu’après qu’une femme ait pu être nommée 1er ministre en Angleterre, les français n’auraient plus peur de faire comme les anglais, à savoir, voter à 55% pour une blonde en France, et a 55% également leur sortie de l’UE, est-ce que je me tromperai de beaucoup après les « évènements de Nice » d’hier soir?. Le responsable de la DGSI qui parlait d’une nouvelle façon de Daesh de semer la terreur chez nous, leur a tout bonnement indiqué la bonne manière de « liquider ensemble les infidèles ». Et comme chez nous, nul n’est censé ignorer la loi, on peut se demander, si dans les instances sécuritaires de la France socialiste, ils savent ce que c’est que la sécurité du peuple lors de manifestations publiques nationales. Et si en plus, notre « audacieux » qui venait à peine de nous dire que son « état d’urgence » foulé aux pieds, par les groupuscules de l’ultra gauche et noir et verte parisienne, donc que son « état d’urgence » allait prendre fin le 26 juillet prochain, et voici que j’apprend qu’il envisage de le surseoir pour 3 mois de plus. Je crois rêver de tant de « candeur, d’inexpérience, d’incompétence, d’inconséquence » dans la direction de notre pays.
    La France est tombée si basse avec le quinquennat de « MoiJe » qu’elle ne s’en remettra qu’à 2 conditions, liquider la théorie libérale socialie et vider nos prisons, toutes nos prisons. Les prisons de pierres qui accueillent les sympathisants de nos ennemis, et les prisons de la pensée uniquement correcte que les médias de papier, de grandes ondes, de TNT, nous « enferment » pour récolter les fruits de leurs silences coupables, leurs 400 millions d’€ et beaucoup plus si « fidélisations reconnues ».
    Sans compter la surveillance du Web français par nos chers DGSI. Tout ça va mal finir, j’ai dans l’esprit que nous ne verront pas l’élection présidentielle de manière « démocratique ». Ils iront jusqu’à demander aux peuples de gauches de ne pas voter pour faire valoir que plus de 60% des votes sont blancs ou nuls. Et invalider ainsi le vote du peuple français plus tout à fait souverain. Et comme dit la publicité, « on est mal patron, on est mal ».

    J'aime

  2. Avec vous en prière pour les familles des victimes de Nice. Et aussi avec vous pour souhaiter une ré-organisation de nos services de renseignements et d’interventions en vue d’une chaîne de commandement plus claire et d’une meilleure coordination avec les autres pays. Et merci pour cet article un peu espiègle, Béatrice >

    Aimé par 2 people

  3. Bon, je vais pas y aller pas les quat’ chemins : les femmes ça doit faire des trucs de femmes , et rien qu’avec des femmes ! et quand c’est qu’elles y veulent faire des-z-aut’ choses, y faut un homme pour les diriger, sinon, que c’est le monde civilisé que il va s’effondrer !
    Serviteur, chère Nathalie 😀
    Pheldge, assumed male chauvinist pig, est. 1961 😉

    Aimé par 2 people

    • Ah ah, l’homme occidental et son admiration cachée pour le principe du harem ! 🙂
      Eh bien vous voyez, même en faisant des trucs de fille, avec un peu d’imagination on finit par faire des trucs presque (ce presque, c’est pure amabilité de ma part pour vous éviter la crise cardiaque !) aussi bien que les trucs d’hommes !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s