Été 2021 : le marcheur de l’Élysée relance son trek en Absurdistan !

Chers lecteurs, voici venu le temps de mettre ce blog en vacances pour l’été. Des vacances que je vous souhaite de tout cœur excellentes, reposantes, épanouissantes et enrichissantes !

Chance inouïe cette année, nous ne serons pas « limités » à nos propres choix de villégiatures. Nous ne serons pas laissés à l’épouvantable arbitraire de nos préférences. Grâce à Emmanuel Macron, voyagiste en chef de l’Élysée, nous voici tous à l’aube d’être propulsés sans possibilité de s’y soustraire dans le folklore indépassable de l’Absurdistan français dont on avait déjà pu savourer les incommensurables délices lors des périodes de restrictions anti-Covid précédentes. Lire la suite

CUBA : la propagande castriste se fracasse sur la réalité

Ségolène Royal est inhabituellement silencieuse. À ce jour, pas un seul petit tweet sur les manifestations monstres qui ont secoué Cuba comme jamais le dimanche 11 juillet dernier. Elle qui, dépêchée par François Hollande aux obsèques de Fidel Castro en décembre 2016, voyait en ce dernier « un monument de l’histoire » qui avait permis aux Cubains de récupérer « leur territoire, leur vie, leur destin » Lire la suite

Pass sanitaire : Macron parle mais c’est Billy Wilder qui a raison

Pour les vaccins, mais contre le pass sanitaire et contre l’obligation vaccinale qui en découle.

Alors que j’écoutais Emmanuel Macron nous annoncer dans son « Adresse aux Français » du lundi 12 juillet dernier que la jauge du pass sanitaire allait passer de 1 000 à… 50 personnes, je n’ai pu m’empêcher de repenser à ce que Billy Wilder disait sur les optimistes et les pessimistes confrontés aux abus de pouvoir progressifs des politiciens. Lire la suite

HIDALGO : et dire qu’il y a des gens pour la vouloir présidente…

Le Conseil de Paris qui s’ouvre ce mardi 6 juillet 2021 promet d’être assez rock’n roll. Il y sera en effet question de l’épineux dossier du temps de travail des 55 000 fonctionnaires de la capitale. Figurez-vous qu’il est fortement question de les faire travailler « plus », ce qui plonge tous les syndicats et la plupart des élus de gauche dans des transes effroyables. Halte à l’oppression des travailleurs ! Pas une minute de plus ! clament-ils à l’unisson depuis plusieurs mois. Lire la suite

CHINE : le communisme à l’ère de la sublime PENSÉE de Xi Jinping

Cent ans d’existence, 72 ans de pouvoir sans partage, 95 millions de membres et 1,4 milliard de citoyens docilement blottis sous son aile impérieusement protectrice – telles sont les impressionnantes mensurations du Parti communiste chinois (PCC). Né le 23 juillet 1921 à Shanghai au sein d’un petit comité de 13 délégués, il fut porté au paroxysme de la démesure par le président Mao Zedong, ce géant d’un genre certes banalement humain, mais dont il est définitivement et politiquement établi dorénavant que la « pensée surpasse les Dieux ». Lire la suite

Régionales : le macronisme effacé dans une élection sans vainqueur

Il est tristement amusant de voir jusqu’à quel degré de nombrilisme auto-satisfait nos politiciens hexagonaux sont capables de se hisser et comment ils parviennent à déduire d’un scrutin largement boudé par les Français que la France n’attend plus qu’eux pour réenchanter la politique et entrer à l’Élysée l’an prochain. Lire la suite

Vote obligatoire : bienvenue dans l’avenir radieux du contrôle social

Avec un taux d’abstention record de 66,7 % enregistré dimanche 20 juin dernier lors du premier tour des élections régionales 2021, il eut été étonnant de ne pas voir resurgir l’idée de rendre le vote obligatoire. Premier au taquet, le journaliste Christophe Barbier qui relance bruyamment sa proposition de 2015 d’infliger aux abstentionnistes d’une élection ce qu’il appelle une « punition douce et démocratique » en les privant de leur droit de participer aux élections suivantes : Lire la suite

Régionales en Hauts-de-France (II) : Situation APRÈS le premier tour

Mise à jour du 27 juin 2021 – 22 h : À l’issue du second tour des élections régionales 2021, l’abstention s’est située aux alentours de 66 %, soit dans le même ordre de grandeur qu’au premier tour (66,7 %). La carte couleur des régions reste inchangée par rapport à 2015 en métropole, car tous les sortants sont réélus : le PS garde 5 régions et la droite 7, le RN n’en remporte aucune et LREM est reléguée au rôle de pâle figurant – mais s’imagier que ce rapport de force politique sera celui qui prévaudra en 2022 serait s’illusionner grandement.

         


Cet article est la suite de « Régionales en Hauts-de-France (I) : Situation AVANT le premier tour » publié sur ce blog le samedi 19 juin 2021.

Je ne vous fais pas languir plus longtemps : au niveau national, la participation au premier tour des élections régionales qui s’est tenu hier dimanche 20 juin n’a pas dépassé 33,3 % des inscrits, du jamais vu en aucune autre élection auparavant. Grosse dégringolade depuis l’édition régionale de 2015 où le chiffre équivalent atteignait presque les 50 %, mais également depuis le premier tour des municipales de mars 2020 qui, malgré le Covid annoncé, avait quand même réussi à attirer pas loin de 45 % des électeurs dans les bureaux de vote – ce qui n’était déjà pas beaucoup. Lire la suite

Régionales en Hauts-de-France (I) : Situation AVANT le premier tour

D’après le tableau de bord politique IFOP Fiducial pour Paris Match et Sud Radio de ce mois-ci, moins d’un tiers des Français disent avoir évoqué le sujet des élections régionales de demain 20 juin et dimanche prochain 27 juin 2021 dans leurs conversations récentes avec leurs proches. Un taux qui ne fut jamais très élevé dans ce baromètre, mais qui se signale par un profil en baisse constante depuis les 40 % obtenus à l’approche du scrutin régional de 2004 : Lire la suite

Portraits 2022 : David Lisnard ou le libéral de la Croisette

Droit de réponse de David Lisnard – mercredi 16 juin 2021 : À propos de la gestion de la pandémie de Covid-19, le chef de cabinet adjoint de David Lisnard m’a fait savoir que ce dernier récusait le terme « enfermisme » utilisé dans mon article, pour lui préférer celui de « stratégie Zéro Covid » qui pour lui signifie de déployer avec vigueur auto-tests, surveillance des eaux usées, désinfection de l’air et des surfaces et vaccination afin de ne pas opposer liberté et santé.

Il fut un temps, dans les années 2014 à 2016, où le maire Les Républicains (LR) de Cannes David Lisnard noyait littéralement Emmanuel Macron sous un déluge de SMS à tel point que sa propre épouse s’imaginait qu’il avait une maîtresse ! À cette époque, il poussait inlassablement le jeune ministre de l’Économie de François Hollande à se présenter à la présidentielle de 2017, lui promettant même de l’aider à « tout exploser dans le Sud » ! Lire la suite