Gouverner, quelle histoire !

contrepoints-2Le Brexit de jeudi dernier a causé dans toute l’Europe une véritable onde de choc. Jusqu’à l’équipe de foot d’Angleterre qui y a perdu son sang-froid peu de temps après en se faisant évincer contre toute attente de l’Euro 2016 par l’Islande. Mes connaissances en foot sont assez limitées, mais il semblerait que cette nouvelle configuration ouvre une assez jolie porte pour une victoire française, en tout cas pour une accession en demi-finale.

C’est François Hollande qui doit être content, lui qui, pris dans l’embrouillamini du désamour des Français et de la fronde de son camp, ne manque pas un match des Bleus pour se remonter le moral ! « Ah, que n’ai-je engagé ma réélection sur les résultats de l’équipe de France ! » doit-il se dire, rameutant toute sa puissance de petits calculs pour essayez de faire rentrer le football dans son bilan présidentiel. Lire la suite

Sic Brexit Gloria Mundi ? *

contrepoints-2Nous, les Européens, venons probablement de vivre l’événement pacifique le plus incroyable et le plus bouleversant que nous ayons connu depuis bien longtemps dans notre histoire, depuis la signature du traité de Rome qui donnait forme à la CEE en 1957, en fait. En se prononçant à 51,9 % en faveur du Brexit, c’est-à-dire pour une sortie de l’Union européenne, les citoyens britanniques tournent le dos à un projet inédit, exaltant, prodigieux, mais pas sans défaut, de presque 60 ans, déclenchant chez les autres pays membres un sentiment d’échec mêlé du besoin de resserrer les rangs pour se conforter dans l’idée européenne et de la nécessaire introspection pour analyser ce qui cloche et qui pousse ainsi un grand pays, parmi les moins liés au sein de l’Union, à la quitter aussi radicalement.  Lire la suite

Insolite : 1 % des Français sont « très » satisfaits de Hollande !

contrepoints-2Les grèves et les manifestations avec ou sans bris de glace se suivent et se ressemblent (et ça coûte des sous à la France), les frasques du Président et les couacs du gouvernement se suivent et se ressemblent, les camouflages de la dette et des déficits se suivent et se ressemblent, les idées destructrices et propagandistes de notre éducation nationale se suivent et se ressemblent, et comble de malchance en ce début d’été, il pleut sans discontinuer sur ce mois de juin inondé comme sur le quinquennat crépusculaire de François Hollande. L’impression de débandade non contrôlée est telle que la déprime politique me gagne.  Lire la suite

Prix des médicaments : « Médecins du Monde » utilise la démagogie à doses chevalines

Article écrit en commun par   h16 et Nathalie MP.

Foi, ou plutôt foie de chatons mignons scandaleusement condamnés à l’hépatite C, les tarifs des médicaments sont vraiment « indécents » ! Ils le sont tellement que les traitements efficaces, les plus onéreux évidemment, vont devenir inaccessibles pour le grand public ! Mais si, bien sûr, c’est vrai, forcément. C’est l’ONG Médecins du Monde (MDM) qui le dit – presque – dans ces termes, dans une grande campagne d’affichage urbain « Le Prix de la Vie » qu’elle voulait lancer à partir du lundi 13 juin 2016.  Lire la suite

Réussite scolaire : le prof d’abord

contrepoints-2« Lorsque l’enfant paraît, le cercle de famille applaudit à grands cris » et l’enfant, « sans le comprendre encore », regarde le monde, « laissant errer sa vue étonnée et ravie. » Personne mieux que Victor Hugo ne pouvait trouver les mots parfaits pour décrire la joie des nouveaux parents, et l’immensité du monde qui s’offre à la vue et à la compréhension future du tout jeune enfant. Avant que les merveilleux projets formés par les parents pour leur progéniture ne se réalisent, avant que la formule de Kipling « Tu seras un homme, mon fils » n’approche la réalité, beaucoup de « Si » auront laissé leur empreinte dans l’existence des parents et des enfants. Parmi eux, celui de l’instruction scolaire, symbole de la préparation de l’avenir et de l’acquisition de l’autonomie de faire et de penser.  Lire la suite

Loi Travail : Hollande s’est-il tiré une balle dans le pied ?

contrepoints-2Mes deux derniers articles consacrés à la situation intérieure de la France remontent à plus de trois semaines. Après avoir pris quelques chemins de traverse, je braque à nouveau mon regard sur la politique française et j’observe avec inquiétude que non seulement rien n’a changé depuis, mais qu’au contraire tout a empiré, tout a dégénéré, tout est parti en vrille. Comme je n’y décrivais pas le moins du monde une situation idyllique, ni même à peu près paisible, imaginez où nous en sommes aujourd’hui ! Et dans ce contexte qui semble complètement hors contrôle, qui voit pratiquement tous les Français, pour des raisons différentes, se liguer contre le gouvernement, François Hollande s’imaginerait pouvoir être réélu en 2017 fingers in the nose ? De plus en plus difficile à croire. Lire la suite

Et les nouvelles matières de l’univers s’appellent …

AVANT DE COMMENCER L’ARTICLE, MENTION SPECIALE ORLANDO :
♥ ♥ On peut mourir parce qu’on est gay. On le savait, certains pays ne sont pas tendres avec les homosexuels. Mais avec la boucherie d’Orlando (nuit du 11 au 12 juin 2016), c’est une gradation de plus qui est atteinte dans l’intolérance et l’horreur. Je m’associe à la douleur des Américains et à la peine des familles des victimes. Je prie pour que chacun puisse vivre sa vie comme il l’entend sans être exclu de la dignité humaine, même si ce n’est pas exactement la vie de tout le monde.
Que l’assassin, un américain d’origine afghane, ait agi de sa seule initiative, ou que ce soit le résultat d’un acte terroriste d’inspiration politique plus large – l’attentat a été revendiqué dans la soirée par Daesh -, l’Occident est une fois de plus confronté aux ennemis de la société ouverte. Savoir se défendre sans se fermer et devenir comme eux, voilà l’enjeu tellement difficile qui nous attend. Je prie pour qu’on sache trouver le bon chemin.
 ♥ ♥


J’ai eu l’occasion de présenter brièvement le Tableau périodique des éléments, aussi appelé Table de Mendeleïev, dans un précédent article consacré à la matière de l’univers. J’y indiquais que ce tableau comportait à ce jour 118 éléments. Information parfaitement exacte, mais qui mérite cependant quelques développements complémentaires. En effet, les quatre éléments découverts le plus récemment, qui permettent de compléter la 7ème période (ou ligne) du tableau, ont été validés par les autorités internationales de physique et chimie en décembre dernier, et c’est seulement la semaine dernière, le 8 juin 2016, qu’ils ont été officiellement dotés de symboles et baptisés des doux noms de Nihoniun (Nh), Moscovium (Mc), Tennessine (Ts) et Oganesson (Og). D’où sortent-ils ? Va-t-on en découvrir encore beaucoup comme ça ? Essayons d’en savoir plus. Lire la suite

Brexit : « Boris is after my job » Cameron says

Mise à jour du jeudi 30 juin 2016 : A la surprise générale (« volte-face extraordinaire » dit le Financial Times), après le succès du Brexit dont il était l’un des chefs de file, Boris Johnson a annoncé aujourd’hui renoncer à briguer la succession de David Cameron comme leader du parti conservateur et donc comme premier ministre britannique.
Parmi les candidats au poste, notons Michael Gove, actuel ministre de la Justice et également ardent partisan du « Leave », ainsi que Theresa May, ministre de l’Intérieur, donnée favorite. Boris Johnson aurait évalué que la popularité grandissante de ces deux candidats ainsi que le faible soutien de la presse traditionnellement conservatrice, risquaient de le conduire à l’échec.
Il se murmure que Boris Johnson pourrait abandonner la politique pour revenir à son métier de journaliste, au Daily Telegraph, par exemple, où il tient déjà une chronique hebdomadaire.
Incroyable dénouement pour cette compétition Cameron/Jonhson qui voit les deux hommes quitter la scène politique au même moment, le premier dans la grandeur de l’échec accepté et le second dans l’ombre d’une victoire confuse pour laquelle on lui reproche beaucoup d’approximations et un manque de préparation de la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

Mise à jour du vendredi 24 juin 2016 : le référendum sur le Brexit a donc bien eu lieu hier et les Britanniques ont choisi à 51,9 % de QUITTER l’Union européenne. Ce résultat ouvre une période de gros temps pour la situation politique du Royaume-Uni et pourrait également avoir des effets sur les autres membres de l’UE en créant un précédent (voir les cris de réjouissance de Marine Le Pen) :
– Première effet immédiat : la livre sterling a beaucoup chuté, les bourses européennes sont chahutées, tandis que l’or devient très recherché et s’envole.
– Second effet immédiat : David Cameron, qui a mis tout son poids de premier ministre dans la balance du maintien dans l’UE, a annoncé sa démission sous trois mois, le temps que le  Parti Conservateur s’organise pour le remplacer.
– Troisième effet : L’Ecosse et l’Irlande du Nord, qui ont voté majoritairement pour le maintien dans l’UE (63 % et 56 % respectivement), songent maintenant à regagner leur indépendance. Les Irlandais demanderaient le rattachement à la république d’Irlande.
– Quatrième effet : Morgan Stanley envisage de quitter la capitale anglaise pour s’installer à Dublin (République d’Irlande) ou Francfort par exemple.
– Cinquième effet : la position de Jeremy Corbyn à la tête du Parti Travailliste est remise en cause par des membres du Shadow Cabinet. Ils considèrent qu’il n’a pas fait preuve d’assez de conviction lors de sa campagne anti-Brexit.
– Les négociations de sortie de l’UE pourraient durer plusieurs mois et peuvent aller jusqu’à deux ans comme prévu dans le traité de Lisbonne. L’activation de son article 50 (clause de retrait) pourrait avoir lieu dès le sommet des 28 et 29 juin 2016. C’est au UK d’en faire la demande.


contrepoints-2Le vote britannique sur le Brexit, c’est-à-dire sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE), aura lieu dans moins de deux semaines, le jeudi 23 juin 2016 prochain. Depuis le fameux « I want my money back » de Margaret Thatcher en 1979, depuis la possibilité obtenue dans le Traité de Maastricht de 1992 de rester en dehors de la zone euro, depuis le statut particulier relativement à l’espace Schengen sur la libre circulation (1997), l’adhésion britannique à l’Europe ne s’est pas faite sans de nombreuses réticences intérieures et de tout aussi nombreuses concessions de la part des partenaires européens. A l’affiche de cette nouvelle confrontation inédite, les deux meilleurs ennemis du monde : David Cameron pour le maintien et Boris Johnson pour la sortie. Lire la suite

Explique-moi le Bitcoin comme si j’avais 5 ans !

contrepoints-2Exceptionnellement, l’article de ce matin n’est pas de moi. J’en suis seulement la traductrice. Je l’avais repéré il y a plusieurs mois en faisant des recherches internet sur le Bitcoin et j’avais été séduite par ses explications simples et précises qui nous entrainent petit à petit dans ce nouvel univers monétaire. J’ai donc demandé à son auteur, Nik Custodio, l’autorisation d’en réaliser la traduction en français pour ce blog, ce qu’il a aimablement accepté. Merci beaucoup à lui.  Lire la suite

Le revenu universel de base : « the » solution ?

Mise à jour du dimanche 18 décembre 2016 : L’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a fait une étude sur l’application du revenu universel à la France. Pour que la situation actuelle des bénéficiaires de minima sociaux ne soit pas dégradée, il faudrait que le montant mensuel par personne soit de 315 euros de 0 à 18 ans, 785 euros jusqu’à 65 ans et 1100 euros au-delà. Le coût net d’une telle mesure serait de 480 milliards d’euros par an, soit 22 % du PIB, auquel il faudrait ajouter l’ensemble des prestations retraite, chômage et maladie. Pour l’OFCE, c’est extrêmement coûteux et « irréaliste en pratique. » Il préconise cependant d’autres mesures (politique de relance économique, réduction de la durée du travail) qui sont typiquement keynésiennes et ont déjà montré leur inefficacité.


Les Suisses, grands adeptes des votations sur des initiatives populaires contraignantes pour les pouvoirs publics, étaient appelés hier 5 juin 2016 à voter pour ou contre l’instauration d’un « Revenu de base inconditionnel. » Comme prévu par les sondages, et, dirais-je, mais je m’avance un peu, dans un déferlement de bon sens, cette proposition a été rejetée par les électeurs avec un score massif d’environ 77 %. Il est cependant intéressant de regarder de près de quoi il s’agit, car c’est un thème qui, pour n’être pas nouveau, fait un retour en force dans le débat public occidental. Tentative pour y voir plus clair. Lire la suite