Au pays de l’or noir et des 1 000 coups de fouet

Mise à jour du mercredi 16 décembre 2015 : Le prix Sakharov 2015 pour la liberté d’expression, équivalent européen du Nobel de la Paix, sera remis aujourd’hui au blogueur saoudien Raif Badawi dont j’explique tout le calvaire dans l’article ci-dessous. Alors que fin novembre, des nouvelles rassurantes en provenance du pouvoir saoudien permettait d’envisager sa libération imminente, il a finalement été transféré dans une autre prison, ce qui laisse plutôt penser que sa peine a été confirmée. Son épouse Ensaf Haidar se rend aujourd’hui à Strasbourg pour recevoir son prix à sa place.


——–>     Cet article a également été publié le mardi 9 juin 2015 sur        logo-cp

Avant-hier, sortait sur papier et en e-book un petit livre (*) intitulé « 1 000 coups de fouet parce que j’ai osé parler librement » regroupant les quatorze articles qui ont valu au blogueur saoudien Raif Badawi sa condamnation à dix ans de prison, 1 000 coups de fouet et une amende de un million de Ryals (soit environ 226 000 €). C’est grâce au soutien et aux efforts conjugués de sa femme, de son avocat et de l’ONG Amnesty International qu’il nous est possible d’en prendre connaissance. Lire la suite