L’antiracisme noir pique sa crise d’intolérance

Des militants antiracistes réclament l’interdiction de l’exposition « Toutânkhamon » visible à La Villette depuis le 23 mars au motif qu’elle nierait sciemment une supposée origine africaine du beau pharaon ainsi que l’appartenance de l’Egypte ancienne à l’Afrique noire. La preuve ? Et pourquoi le nez du Sphinx est-il cassé, à votre avis ? Parce que des égyptologues blancs ont détruit volontairement le nez des statues pour masquer leur forme épatée, pardi ! Lire la suite

Sibeth Ndiaye ou l’autre « bodyguard » du Président

Sibeth Ndiaye vient de faire une grande découverte : la discrimination positive peut causer plus de tort que de bien. Invitée sur BFM TV quelques jours après sa nomination au poste de porte-parole du gouvernement, elle constatait non sans amertume que « quand vous êtes une femme et qu’en plus vous êtes noire, on met toujours en doute la raison pour laquelle vous êtes là » :

« On vous dira que c’est la discrimination positive, on vous dira que c’est un peu du hasard, on vous dira que c’est le fait du prince, on vous dira que ce sont vos amitiés. » (vidéo du tweet ci-dessous, 46″)

Lire la suite

Manuel Valls : com’, ambition et coups de menton

Mise à jour du jeudi 30 mars 2017 : Sèchement battu lors de la primaire de gauche par Benoît Hamon, Valls a décidé (comme François de Rugy avant lui) de rompre l’engagement de soutenir le vainqueur. Après avoir refusé de parrainer le candidat officiel du PS, il a annoncé hier qu’il voterait Macron au premier tour de la présidentielle pour battre le FN.

Mise à jour du lundi 23 janvier 2016  matin : La primaire de la Belle Alliance Populaire, dite aussi « primaire citoyenne » ou primaire de gauche en vue de l’élection présidentielle d’avril et mai 2017, a réuni hier 1,6 millions de votants (selon les décomptes laborieux et contestés du PS), soit nettement moins qu’en 2011 (2,6 millions) et nettement moins que la primaire de droite de novembre 2016 (4,3 millions).
A l’issue du 1er tour, Benoît Hamon est arrivé en tête avec 36 % des voix et Manuel Valls le suit avec 31 %. Arnaud Montebourg, en 3ème position avec 17 %, s’est désisté sans surprise en faveur de Benoît Hamon.

Mise à jour du lundi 23 janvier 2016  19 h : Devant la polémique sur les chiffres de participation à la primaire qui a pris de l’ampleur toute la journée, le PS admet un bidouillage malheureux dans ses reports de résultats et l’attribue avec courage à la connerie d’un permanent ! Il a ensuite fait de son mieux pour essayer de retomber sur ses pattes de petite brebis innocente : communiqué de la haute autorité de la primaire. Ah le PS de Cambadélis, quel parti honnête et sympathique !

Pour faire connaissance avec les candidats du second tour, voici un portrait de Manuel Valls. Un portrait de Benoît Hamon est également à lire ici. 


contrepoints-2Valls y va. Il nous l’a annoncé officiellement lundi 5 décembre 2016 après une séquence complexe du style « je t’aime, moi non plus » avec François Hollande qui venait pour sa part d’annoncer aux Français qu’il renonçait à briguer un second mandat. Autant le Président de la République nous a aimablement fourni une ultime occasion de le comparer à un ectoplasme sévèrement déprimé, autant Manuel Valls s’est livré avec délectation à son célèbre jeu de mandibules en martelant force, volonté, inflexibilité et révolte dans les termes de sa déclaration. Lire la suite

La cagnotte du 1er avril 2016

La scène se passe le vendredi 1er avril 2016 au Palais de l’Elysée dans le bureau du Président de la République.

Autour de François Hollande, sont réunis : Manuel Valls, Premier ministre, Michel Sapin, Ministre des Finances, Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti socialiste, et Gaspard Gantzer, conseiller presse et communication du Président.

Un huissier fait circuler une corbeille de dattes et de loukoums envoyée par le prince héritier d’Arabie saoudite, en remerciement de sa toute nouvelle Légion d’Honneur

Toute ressemblance … Fortuite, bien sûr ! Lire la suite

Gérard Filoche et la loi Travail : « Touche pas à mon Code ! »

Mise à jour du mercredi 22 novembre 2017 : Gérard Filoche a été exclu du PS hier suite à un tweet antisémite à propos d’Emmanuel Macron publié sur son compte twitter. Il a reconnu de la « négligence » et tente maintenant de retomber sur ses pieds en disant que c’est le capitalisme qui a porté Hitler au pouvoir. Comme lui est anticapitaliste et antiraciste, il ne peut pas être antisémite ! Portrait :

contrepoints-2Si les multiples péripéties de la loi Travail ont permis à William Martinet, jeune Président du syndicat étudiant UNEF, de gagner ses premiers galons de grand leader de gauche dressé vent debout contre toutes les précarités que les patrons veulent imposer aux travailleurs, elles ont aussi donné à Gérard Filoche, membre du Bureau national du Parti socialiste, une véritable tribune pour s’exprimer sans détour sur son sujet préféré, le droit du travail. Or selon lui, cette loi « ignominieuse » présentée par le gouvernement n’est rien de moins qu’un reniement de la gauche et une insulte aux droits de l’homme.  Lire la suite

Portrait d’un jeune homme, France, début du XXIème siècle

Article également publié les 14 et 31 mars 2016 sur le site Contrepoints.

Les vacances d’hiver sont terminées, la saison des manifestations étudiantes peut donc commencer. Et cette année, c’est du lourd : un gouvernement socialiste, de gauche pour le dire clairement, un gouvernement qui devrait être du côté des précaires, des jeunes et des travailleurs, prétend faire voter un texte de réforme du marché du travail qu’on croirait écrit par les patrons ! Pour fêter les dix ans des grandes grèves et des blocages d’universités contre le Contrat première embauche ou CPE, on ne pouvait rêver mieux, d’autant qu’il y a dix ans, l’exécutif Chirac Villepin avait platement reculé en annulant toutes les dispositions de ce contrat de travail scandaleux. Comme si on pouvait faire baisser le chômage autrement qu’en obligeant les employeurs à embaucher !  Lire la suite