Florian Philippot : traumatisé par les privatisations Balladur, il retrouve le sourire grâce à MLP !

Mise à jour du jeudi 21 septembre 2017 : C’est l’automne pour le FN. Après une période post élection présidentielle très houleuse, Florian Philippot, artisan du programme sur lequel Marine Le Pen s’est présentée – et a échoué – à la candidature suprême, a annoncé aujourd’hui qu’il quittait le Front national. L’article ci-dessous retrace son parcours politique.

contrepoints-2L’histoire politique de Florian Philippot est extraordinairement touchante. Dès l’âge de 11 ans, jeune garçon sensible et effacé, sentimentalement attaché au Franc et à la figure de Marianne, il vit mal le traité de Maastricht (1992) et découvre à cette occasion son attachement à l’idée de Nation. Deux ans plus tard, nouveau traumatisme fondateur. Les privatisations mises en oeuvre par le gouvernement Balladur l’horrifient parce que « l’Etat perd quelque chose » :  Lire la suite

GRÈCE : retour vers le réel en quatre semaines

Il y a exactement quatre semaines, le dimanche 25 janvier 2015, le parti d’extrême-gauche « Syriza » mené par son chef Alexis Tsipras, gagnait triomphalement les élections législatives grecques. Avec plus de 36 % des suffrages, il devançait non seulement le parti modéré « Nouvelle Démocratie » du Premier Ministre sortant Antonis Samaras (28 %), mais reléguait très loin derrière le parti néo-nazi « Aube Dorée » (6,4 %), le nouveau parti centriste pro-européen « To Potámi » (5,9 %), et surtout le Pasok, parti socialiste local aux commandes avant 2012, qui n’obtenait que 4,8 % des voix. Lire la suite

La France, la dette grecque et le gentil banquier

Matthieu Pigasse, Directeur général de la banque Lazard pour la France, a des méthodes commerciales aussi efficaces que racoleuses : après avoir déclaré de but en blanc qu’une annulation de la dette grecque de 50% serait un arrangement optimal qui permettrait à la Grèce de retrouver un ratio d’endettement public de l’ordre de 100% de son PIB, le voilà embauché par Alexis Tsipras, ravi de tant de compréhension de la part d’un banquier aussi distingué. Matthieu Pigasse aussi est ravi : sa précédente intervention en Grèce pour « restructurer » (lire effacer à 78%) la dette privée avait rapporté 20 millions d’€ à Lazard.

Lire la suite