Statues Quo ?

Je lisais ce matin dans Le Monde que l’université américaine de Princeton avait décidé de retirer le nom de Woodrow Wilson de la dénomination(1) de son École des affaires publiques et internationales. Dans le contexte de l’indignation(2) soulevée par la mort de George Floyd, citoyen américain noir décédé lors de son interpellation violente par un policier blanc de Minneapolis le 25 mai 2020, l’université a considéré que les opinions et politiques racistes de celui qui fut Président des États-Unis de 1913 à 1921 ne permettaient plus d’en faire un modèle pour les futurs acteurs de la vie publique américaine. Lire la suite

Quand l’antiracisme noir pique sa crise d’intolérance

Replay du 12 juin 2020 : Demande d’une notation bienveillante pour les étudiants noirs perturbés par les événements autour de la mort de George Floyd et suspension du professeur qui a refusé, déprogrammation d’Autant en emporte le vent au Grand Rex à la demande de la Warner Bros…. l’antiracisme sombre une fois de plus dans une affligeante connerie :

Des militants antiracistes réclament l’interdiction de l’exposition « Toutânkhamon » visible à La Villette depuis le 23 mars au motif qu’elle nierait sciemment une supposée origine africaine du beau pharaon ainsi que l’appartenance de l’Egypte ancienne à l’Afrique noire. La preuve ? Et pourquoi le nez du Sphinx est-il cassé, à votre avis ? Parce que des égyptologues blancs ont détruit volontairement le nez des statues pour masquer leur forme épatée, pardi ! Lire la suite

Discrimination positive et conséquences négatives

Les compléments et mises à jour sont en fin d’article.

En ce début d’année 2016, deux événements artistiques de grande renommée relancent le difficile débat sur la discrimination des personnes et sa solution par la discrimination positive. Le 43ème Festival international de la BD d’Angoulême, qui va se tenir du 28 au 31 janvier prochains, a publié la sélection des trente auteurs pouvant prétendre à son Grand Prix : horreur, pas une seule femme dans la liste ! Et à Los Angeles, l’Académie organisatrice de la cérémonie des Oscars programmée le 28 février a versé dans les mêmes excès en n’incluant aucun acteur afro-américain parmi les nominés. Lire la suite