Presse & information : Macron poursuit son délire de contrôle

On pourrait facilement s’y méprendre. « Confiance et liberté », tel est l’intitulé merveilleux qui ouvre le récent rapport commandé par le gouvernement sur la « création d’une instance d’autorégulation et de médiation de l’information ». Il s’accompagne d’une non moins merveilleuse illustration représentant « la liberté assise sur les ruines de la tyrannie ». Ça se confirme, rien ne vaut la novlangue la plus sirupeuse pour réduire doucement les libertés sans faire crier. Lire la suite

Parti socialiste : mais jusqu’où ira la division cellulaire ?

Mesdames, Messieurs, permettez-moi de vous faire savoir que contrairement à ce que vous pouviez légitimement penser, le Parti socialiste n’est pas encore tout à fait mort ! Bien malmené par les dernières échéances électorales, il se rappelait hier à notre attention tel un grand blessé qui ne veut pas perdre espoir mais qui voit malgré tout son souffle le quitter : la splendeur de Solférino, c’est bel et bien fini ; les départs, les démissions et les refondations, ça continue de plus belle. Mais jusqu’où ira la division cellulaire mortelle du PS ? Lire la suite

Mélenchon, démocrate en carton

Mise à jour du dimanche 27 mai 2018 : Hier, Mélenchon a remis le couvert de la « convergence des luttes » avec la « Marée populaire » contre la politique d’Emmanuel Macron organisée à Paris et dans plusieurs grandes villes de France à l’appel de « 60 organisations » dont la FI et la CGT. Objectif : se compter et se motiver. Comptage : A Paris, la manifestation aurait réuni 21 000 personnes selon le ministère de l’Intérieur, 32 000 selon un collectif de médias et 80 000 selon la CGT. Motivations : petits rappels à lire dans l’article ci-dessous.

Ah, comme elle était belle, cette « Fête à Macron » du 5 mai dernier ! Le soleil brillait et la France Insoumise accourue par centaines de milliers (selon les organisateurs1) souriait au monde et chantait joyeusement. « La vie est à nous ! » s’enthousiasmait par tweet Jean-Luc Mélenchon avant d’entonner avec guitare et camarades « Les nantis d’abord »une chanson composée tout exprès pour l’occasion sur l’air des « Copains d’abord » de Brassens.  Lire la suite

Comptes de campagne : quand la transparence reste opaque…

Mise à jour du mardi 13 février 2018 : La Commission des comptes de campagne (CNCCFP) a publié ce jour au Journal officiel ses conclusions sur la campagne présidentielle 2017. Alors que le rapporteur chargé des comptes de Jean-Luc Mélenchon estimait les factures litigieuses à 1,5 millions d’euros, la CNCCFP a approuvé les comptes avec une réformation de 435 000 € seulement. Le rapporteur Jean-Guy de Chalvron, qui a claqué la porte de la Commission en novembre suite à cette divergence de vue, a confirmé dans un entretien au Monde les critiques qu’il avait formulées en début d’année au Parisien (voir ci-dessous).

En ce dimanche 7 janvier 2018 déjà bien occupé par la galette des rois, le décès de France Gall a pris rapidement le pas sur toutes les autres informations du jour, même sur l’hommage anniversaire aux victimes des attentats de janvier 2015.

Mais tout en bas des pages web de nos journaux, on pouvait découvrir hier que la validation des comptes de campagne des candidats à l’élection présidentielle de 2017 ne se passait pas trop bien, malgré l’existence d’une très sérieuse CNCCFP ou Commission nationale des comptes de campagne et financements publics censée nous garantir, à nous contribuables, que notre argent n’est pas dépensé n’importe comment. Lire la suite

Pour une opposition « de qualité » face à Macron

A quoi ressemblera l’opposition à Emmanuel Macron ? La question semble prématurée, voire audacieuse : le second tour n’a pas encore eu lieu, on ne sait même pas vraiment à quoi ressemblera sa majorité, ni même s’il sera capable d’en trouver une. Et il est vrai que si l’on considère qu’on a eu droit à beaucoup de surprises depuis le début de la campagne électorale présidentielle, on ne peut exclure tout à fait un retournement de l’opinion à la faveur de tel ou tel événement qui rendrait Macron complètement inacceptable pour une majorité d’électeurs.  Lire la suite

« Speed dating » présidentiel

[Un policier a été tué hier soir sur les Champs-Elyseés alors que les 11 candidats présidentiels se présentaient une dernière fois aux Français avant le premier tour de l’élection. Daesh a revendiqué l’attaque. Voir Journal de la barbarie.]

Aujourd’hui à minuit, la campagne présidentielle qui nous occupe depuis de long mois, non sans coups de théâtre et rebondissements nombreux, s’achèvera pour laisser place au silence avant le vote des électeurs ce dimanche 23 avril 2017.  Lire la suite

Si seulement la France était moins « exceptionnelle » !

Encore une « exception française » dont on se passerait bien : nous sommes à deux semaines du premier tour de la #Présidentielle2017 et la vedette, c’est #Mélenchon et sa révolution castro-chaviste !

La campagne officielle pour l’élection présidentielle 2017 a commencé hier. Une petite campagne officielle de deux semaines avant le premier tour du 23 avril prochain, comme cela paraît minuscule ! En réalité, le sujet est dans toutes les têtes, sur toutes les lèvres, sur toutes les chaînes et dans tous les médias depuis au moins la rentrée de septembre 2016, et parfois même depuis plusieurs années, certains candidats ayant annoncé leur candidature à la candidature et lancé leur campagne dès 2013.  Lire la suite

#LeGrandDébat : une lourde impression de déjà vu

Mise à jour du jeudi 6 avril 2017 : Après un premier débat à 5 qui n’a pas apporté grand chose de nouveau à ce qu’on savait déjà sur les candidats présents (article ci-dessous), le second, organisé le mardi 4 avril dernier par BFM et CNews entre les 11 candidats présidentiels a confirmé les redites permanentes de campagne (essentiellement teintées de postures théâtralisées et de professions de foi étatistes) et a surtout viré à la cacophonie complète. 
Un troisième débat devait avoir lieu le 20 avril sur France 2, soit 3 jours avant le premier tour. Plusieurs candidats (Mélenchon, Macron, suivis de Fillon) ayant fait savoir qu’ils n’y participeraient pas, et l’expérience BFM n’ayant pas convaincu, la chaîne a annulé l’émission. Elle a proposé de la remplacer par une suite d’entretiens individuels de 15 minutes avec tous les candidats. Affaire à suivre …


Le saviez-vous ? Barbara Pompili est Secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité dans les gouvernements successifs de M. Hollande depuis plus d’un an. Le poste est d’importance : il s’agit de sauver les abeilles et d’interdire les cotons-tiges en plastique. Non, je ne caricature pas. Il est vrai qu’on y traite aussi des dossiers juridiques complexes tels que l’inscription du préjudice écologique dans le Code civil. Mais dans l’ensemble, la fonction n’est pas trop désagréable. Aujourd’hui, par exemple, la Secrétaire d’Etat est attendue en Savoie pour un tour en bateau sur le lac du Bourget à l’occasion de la journée mondiale de l’eau.  Lire la suite

Cambadélis : cette campagne présidentielle, c’est le « chaos »

« Bonjour mes amis », comme dit Jean-Christophe Cambadélis, Secrétaire général du PS, au début de ses petits éditos vidéos hebdomadaires. Généralement il poursuit en expliquant que « cette COP21 est déjà une réussite » ou que « ce référendum sur l’unité du PS pour les Régionales est déjà une réussite » ou que « cette primaire de la Belle Alliance Populaire est déjà une réussite. » Cette élection présidentielle serait-elle déjà une réussite pour le PS ? Oh que non. Lundi (le 6 mars 2017), tout déprimé qu’il était, notre Camba !  Lire la suite

2017 : Où en est notre jeu de Go présidentiel ?

Mise à jour du lundi 27 février 2017 : Finalement, il n’y aura pas de candidature unique à gauche. Hamon et Mélenchon se sont rencontrés « secrètement » et Mélenchon a géré sa problématique électorale en confirmant son intention de se présenter. Fillon et Macron peuvent poursuivre leur campagne, pas de concurrence à prévoir de ce côté-là pour l’instant.


Ou la problématique électorale de Jean-Luc Mélenchon.

Il y a trois semaines, suite aux petits et grands coups de théâtre qui s’étaient succédés dans la désignation des candidats – renonciation de Hollande, désignation de Fillon pour la droite puis de Hamon pour la gauche, affaire Penelope – j’écrivais que notre élection présidentielle de 2017 me faisait penser à un jeu de Go. Les encerclements d’un jour s’évanouissaient le lendemain par mouvement d’un pion, puis se reformaient ailleurs le surlendemain.  Lire la suite