Attention DANGER : l’exception sanitaire s’installe dans nos vies

Mise à jour du jeudi 21 octobre 2021 : Le texte de « vigilance sanitaire » qui prolonge la possibilité de recourir à l’état d’urgence sanitaire et au pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022  a été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale.

Même si c’était presque couru d’avance – « presque » parce que je garde toujours en moi un petit fond d’optimisme en me disant : non, ils n’oseront pas, ils ne le feront pas – c’est triste à dire : il semblerait bien que l’état d’urgence sanitaire instauré en mars 2020 au moment où le Coronavirus nous tombait dessus va connaître les mêmes prolongements subrepticement liberticides que l’état d’urgence terroriste décidé en novembre 2015 puis intégré dans le droit commun en 2017 par les bons soins d’Emmanuel Macron. Lire la suite

Cher M. MACRON, vous avez dit BILAN ? Comme c’est ÉTRANGE !

Si jamais vous allez faire votre marché ce week-end, il n’est pas impossible qu’un vaillant militant de La République En Marche (LREM) cherche à vous glisser dans les mains un joli tract de couleur jaune-orange vantant la brillante réussite économique et sociale d’Emmanuel Macron à l’Élysée.

Eh oui, à six mois du premier tour de l’élection présidentielle de 2022, l’heure des bilans a sonné, et ce n’est pas sans « fierté et conviction » (dixit le Premier ministre) que le gouvernement et le parti présidentiel ont le plaisir de vous annoncer que 90 % des engagements de campagne du candidat Macron ont été tenus. Tadam ! Lire la suite

PLF 2022 : dépenses, non-sens et foutage de gueule

Alors que le ministre de l’Économie Bruno Le Maire vient de présenter officiellement le cinquième et dernier Projet de loi de finances du quinquennat Macron (PLF 2022), nos différents médias nous rappelaient à juste titre qu’il faut remonter à l’année 2016 pour trouver un rapport du Haut Conseil des finances publiques (HCFP) aussi ouvertement sévère pour les projections chiffrées du gouvernement en place.

Voilà qui n’est pas peu dire ! Lire la suite

Marseille II : surprise, les profs réclament… PLUS DE MOYENS !

Déçus par les annonces d’Emmanuel Macron à Marseille les syndicats d’enseignants en dénoncent le caractère… ultralibéral et réclament, ô surprise… plus de moyens !

Quand le chef d’un État supérieurement endetté à force de dépenses publiques débridées se précipite à la rescousse d’une municipalité au bord du dépôt de bilan sous l’effet d’une incurie multi-décennale mêlant incompétence, irresponsabilité, idéologie, petites magouilles et clientélisme, on ne s’attend guère à le voir accusé de libéralisme. D’autant moins quand il est question d’un milliard et demi d’euros de dépenses nouvelles pour les transports, la culture et la sécurité ainsi que d’une participation exceptionnelle de l’État à la rénovation de 174 écoles. Lire la suite

Marseille I : situation à la grecque, résolution à la française…

Et voilà qu’Emmanuel Macron, chéquier des Français grand ouvert en poche, vole au chevet de Marseille pour répondre à l’appel au secours lancé par le nouveau maire de la cité phocéenne Benoît Payan (PS). Nom de code : Marseille en Grand. En très très grand. On parle d’un milliard et demi d’euros d’argent frais pour les transports, la culture et la sécurité, plus une participation spécifique de l’État pour la rénovation urbaine de 174 écoles (le tiers du parc) qui pourrait représenter un autre milliard. Lire la suite

Été 2021 : le marcheur de l’Élysée relance son trek en Absurdistan !

Chers lecteurs, voici venu le temps de mettre ce blog en vacances pour l’été. Des vacances que je vous souhaite de tout cœur excellentes, reposantes, épanouissantes et enrichissantes !

Chance inouïe cette année, nous ne serons pas « limités » à nos propres choix de villégiatures. Nous ne serons pas laissés à l’épouvantable arbitraire de nos préférences. Grâce à Emmanuel Macron, voyagiste en chef de l’Élysée, nous voici tous à l’aube d’être propulsés sans possibilité de s’y soustraire dans le folklore indépassable de l’Absurdistan français dont on avait déjà pu savourer les incommensurables délices lors des périodes de restrictions anti-Covid précédentes. Lire la suite

Pass sanitaire : Macron parle mais c’est Billy Wilder qui a raison

Pour les vaccins, mais contre le pass sanitaire et contre l’obligation vaccinale qui en découle.

Alors que j’écoutais Emmanuel Macron nous annoncer dans son « Adresse aux Français » du lundi 12 juillet dernier que la jauge du pass sanitaire allait passer de 1 000 à… 50 personnes, je n’ai pu m’empêcher de repenser à ce que Billy Wilder disait sur les optimistes et les pessimistes confrontés aux abus de pouvoir progressifs des politiciens. Lire la suite

Régionales : le macronisme effacé dans une élection sans vainqueur

Il est tristement amusant de voir jusqu’à quel degré de nombrilisme auto-satisfait nos politiciens hexagonaux sont capables de se hisser et comment ils parviennent à déduire d’un scrutin largement boudé par les Français que la France n’attend plus qu’eux pour réenchanter la politique et entrer à l’Élysée l’an prochain. Lire la suite

Non, M. Attal, le pass sanitaire, ce n’est pas la liberté !

Mise à jour du 12 juillet 2021 : dans son allocution de ce soir, Emmanuel Macron a annoncé que la jauge du pass sanitaire passerait de 1 000 à… 50 personnes. Cinémas, musées, cafés, trains… un monde qui disparaît pour les non-vaccinés. [Replay]

On le redoutait depuis un moment : la fin des confinements anti-Covid et le retour à la vie d’avant, le retour à une vie « normale » où chacun pourrait vaquer à ses occupations en toute responsabilité personnelle, sans obstruction de ses libertés fondamentales (de réunion, de déplacement, économiques) bien mises à mal depuis dix-huit mois s’accompagneraient de la mise en place… d’une nouvelle obstruction sous la forme d’un pass sanitaire. Lire la suite

2022 : l’élection où tout le monde court après tout le monde

Si ce n’était navrant sur le plan de la production des idées politiques, ce serait très amusant à observer. À un an de l’élection présidentielle de 2022, les principaux candidats, ceux qui semblent faire la course en tête pour l’instant, se sont tous mis à chasser ouvertement sur les terres de prédilection de leur(s) adversaire(s), quitte à revenir sur leurs positionnements antérieurs avec une incohérence et une mauvaise foi à couper au couteau. Lire la suite