« Nouveau monde » macronien : Ne cherchez plus, il n’existe pas !

À peine avais-je refermé mon ordinateur sur la constatation désabusée que le budget 2020 signait le retour accéléré d’Emmanuel Macron dans « l’Ancien monde » dont il prétendait extraire la France avec une ardeur toute « printanière » et l’audace du jeune loup qui défie ses aînés, que l’actualité s’ingéniait à confirmer ce sentiment. On apprenait en effet que le Président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand n’avait nullement l’intention de démissionner suite à sa mise en examen pour prise illégale d’intérêts dans l’affaire des Mutuelles de Bretagne. Lire la suite

PARIS : Villani se lance à son tour dans « la politique autrement »

Mise à jour du dimanche 15 septembre 2019 : D’après un sondage Ifop-Fiducial, le premier après l’annonce de candidature de Villani, Hidalgo (PS) obtiendrait 24 % des voix, Griveaux (LREM) 17 % et Villani (dissident LREM) 15 %. Une liste LR menée par Rachida Dati recueillerait 14 % et la liste EELV 13 %.

Faire de la politique autrement, ne serait-ce pas tout bêtement faire de la politique à la mode en s’imaginant être plus… intelligent, compétent, légitime, etc. que tous les autres ? En s’imaginant être l’Élu de ses concitoyens plutôt qu’un élu parmi d’autres ?

Jubilez, électeurs Parisiens, la dimension environnementale et climatique de votre ville ne sera pas négligée lors de la course municipale de mars 2020, bien au contraire ! Car voici maintenant que Cédric Villani entre en scène avec l’ambition déclarée de faire de la politique « autrement », de se mettre « en mouvement » (par opposition à « en marche »), bref, de devenir « le premier maire véritablement écologiste de Paris » ! Lire la suite

Griveaux : « Paris et moi », et moi, et moi, et moi !

C’est donc Benjamin Griveaux, « marcheur » de la première heure, ancien porte-parole du gouvernement Philippe et député de Paris, qui portera les couleurs parisiennes de la République en Marche (LREM) lors des municipales de 2020. Ainsi en ont décidé la semaine dernière la Commission d’investiture puis le bureau exécutif du parti après l’audition des trois prétendants en lice, non sans soulever quelques rancœurs du côté du candidat malheureux Cedric Villani. Lire la suite

Élections européennes 2019 : Macron dans l’impasse et la liberté dans les choux

Européennes 2019 : La France bien partie pour se figer dans le dirigisme écologique et la dépense publique.

Qui de la République en Marche (LREM) ou du Rassemblement national (RN) arriverait en tête ? C’était le suspense attendu des élections européennes françaises qui se sont déroulées hier dimanche 26 mai 2019. L’unique suspense, pensait-on. Qui s’est d’ailleurs résolu conformément aux derniers sondages, donnant la victoire au parti de Marine Le Pen avec 23,3 % contre 22,4 % pour le parti du Président. Lire la suite

Européennes : un duel RN/LREM pour deux projets anti-libéraux

Les élections européennes du dimanche 26 mai prochain sont à double détente. En tant que citoyens français, nous avons tendance à nous focaliser sur leur incidence politique nationale symbolisée par le duel serré entre la République en Marche (LREM) et le Rassemblement national (RN). Mais si l’on adopte une vision européenne, les manœuvres en cours pour la formation de groupes significatifs au sein du futur Parlement européen montrent que ces deux partis férocement opposés au plan national se démènent chacun de son côté et chacun à sa façon pour faire émerger des courants ayant la caractéristique commune de s’opposer à l’Europe libérale des origines. Lire la suite

Droite ? Gauche ? Centre ? Nathalie Loiseau « choisit tout » !

Drôle d’histoire que celle qui vient de s’abattre sur le bec de Nathalie Loiseau. Tête de liste LREM pour les élections européennes du 26 mai prochain dont la première ambition politique semble être de « battre le RN » (ex-FN), cette ancienne directrice de l’ENA qui fut jusqu’à tout récemment ministre en charge des affaires européennes d’Emmanuel Macron est soudain rattrapée par une sombre histoire de participation à une liste étudiante d’extrême-droite pour des élections internes à Sciences Po Paris alors qu’elle avait 20 ans. Eclat de rire général ! Lire la suite

Sibeth Ndiaye ou l’autre « bodyguard » du Président

Sibeth Ndiaye vient de faire une grande découverte : la discrimination positive peut causer plus de tort que de bien. Invitée sur BFM TV quelques jours après sa nomination au poste de porte-parole du gouvernement, elle constatait non sans amertume que « quand vous êtes une femme et qu’en plus vous êtes noire, on met toujours en doute la raison pour laquelle vous êtes là » :

« On vous dira que c’est la discrimination positive, on vous dira que c’est un peu du hasard, on vous dira que c’est le fait du prince, on vous dira que ce sont vos amitiés. » (vidéo du tweet ci-dessous, 46″)

Lire la suite

Schiappa : aucune discrimination n’échappe à sa calculette

Enfin une bonne nouvelle, enfin un bon résultat ! En cette Journée internationale des femmes, la France peut être fière : elle figure parmi les six pays dotés de la note maximale dans le rapport 2019 de la Banque mondiale sur l’égalité des sexes garantie dans la loi ! De quoi se réjouir, donc.

Eh bien, pas tout à fait : l’égalité en droit, c’est bien, mais l’égalité réelle, c’est mieux. Et c’est là que Marlène Schiappa entre en scène, ouvre tout grand ses yeux, sort sa calculette et se met à compter les hommes, les femmes et les discriminations partout où elle passe. Lire la suite

Macron est en train de se planter (et ce n’est pas réjouissant)

Redevenir le maître des horloges, mettre un terme à la séquence estivale d’effondrement du macronisme, redonner du sens et de l’élan au quinquennat – tel était certainement l’objectif d’Emmanuel Macron lorsqu’il s’est adressé aux Français mardi 16 octobre dernier, au soir de l’annonce du remaniement ministériel. Mais dans les faits, on a eu droit à une allocution sinistre, délivrée sur un ton sinistre, dans une ambiance sinistre. Ou comment paraître plus affaibli que jamais. Lire la suite

Remaniement : et pourquoi pas Aurore Bergé ? 😉

Le printemps d’Emmanuel Macron s’est fracassé sur un été meurtrier et winter is coming à vive allure. Hagard et déboussolé par de multiples cafouillages et des défections en série, le Président affirme qu’il garde le « cap » et que rien ne le distraira de sa détermination à réformer le pays. Mais rien n’y fait, les Français se dérobent. A croire même que chaque nouvelle tentative d’Emmanuel Macron pour remonter la pente l’enfonce un peu plus. Lire la suite