Régionales : le macronisme effacé dans une élection sans vainqueur

Il est tristement amusant de voir jusqu’à quel degré de nombrilisme auto-satisfait nos politiciens hexagonaux sont capables de se hisser et comment ils parviennent à déduire d’un scrutin largement boudé par les Français que la France n’attend plus qu’eux pour réenchanter la politique et entrer à l’Élysée l’an prochain. Lire la suite

Régionales en Hauts-de-France (II) : Situation APRÈS le premier tour

Mise à jour du 27 juin 2021 – 22 h : À l’issue du second tour des élections régionales 2021, l’abstention s’est située aux alentours de 66 %, soit dans le même ordre de grandeur qu’au premier tour (66,7 %). La carte couleur des régions reste inchangée par rapport à 2015 en métropole, car tous les sortants sont réélus : le PS garde 5 régions et la droite 7, le RN n’en remporte aucune et LREM est reléguée au rôle de pâle figurant – mais s’imagier que ce rapport de force politique sera celui qui prévaudra en 2022 serait s’illusionner grandement.

         


Cet article est la suite de « Régionales en Hauts-de-France (I) : Situation AVANT le premier tour » publié sur ce blog le samedi 19 juin 2021.

Je ne vous fais pas languir plus longtemps : au niveau national, la participation au premier tour des élections régionales qui s’est tenu hier dimanche 20 juin n’a pas dépassé 33,3 % des inscrits, du jamais vu en aucune autre élection auparavant. Grosse dégringolade depuis l’édition régionale de 2015 où le chiffre équivalent atteignait presque les 50 %, mais également depuis le premier tour des municipales de mars 2020 qui, malgré le Covid annoncé, avait quand même réussi à attirer pas loin de 45 % des électeurs dans les bureaux de vote – ce qui n’était déjà pas beaucoup. Lire la suite

Régionales en Hauts-de-France (I) : Situation AVANT le premier tour

D’après le tableau de bord politique IFOP Fiducial pour Paris Match et Sud Radio de ce mois-ci, moins d’un tiers des Français disent avoir évoqué le sujet des élections régionales de demain 20 juin et dimanche prochain 27 juin 2021 dans leurs conversations récentes avec leurs proches. Un taux qui ne fut jamais très élevé dans ce baromètre, mais qui se signale par un profil en baisse constante depuis les 40 % obtenus à l’approche du scrutin régional de 2004 : Lire la suite

MUNICIPALES : clivage Droite Gauche, le retour ? C’est vite dit…

Les élections municipales 2020 sonneraient-elles la fin du « en même temps ni de droite ni de gauche » sur lequel Emmanuel Macron avait fondé toute sa stratégie d’accession au pouvoir et signifieraient-elles une repolitisation à droite concernant aussi bien l’électorat en général que le parti présidentiel ?

À voir les résultats du premier tour du 15 mars qui font la part belle à la droite classique, et à voir les alliances ponctuelles qui se sont formées récemment entre La République en Marche (LREM) et Les Républicains (LR) en vue du second tour du 28 juin prochain – à LyonBordeauxTours et Strasbourg notamment – on pourrait facilement le croire. Lire la suite

Ségolène Royal : J’exiiiiiiste !!! Saison 30+, Épisode 1000

C’est évidemment opportuniste, mais une fois n’est pas coutume : Ségolène Royal a dit une chose très juste au micro de Ruth Elkrief sur BFM TV jeudi 16 janvier dernier (vidéo complète en fin d’article). Convaincue que Marine Le Pen pourrait fort bien battre Emmanuel Macron à l’issue de l’élection présidentielle de 2022 car « rien n’est écrit à l’avance », elle a ajouté :

« L’instrumentalisation du Front national pour dire ‘Tout sauf le Front national’, je pense que c’est fini. Ça fait partie des schémas du passé. Donc si on pense uniquement que ça suffira pour faire le résultat, on se trompe lourdement. » (à partir de 30′)

Lire la suite

« Nouveau monde » macronien : Ne cherchez plus, il n’existe pas !

À peine avais-je refermé mon ordinateur sur la constatation désabusée que le budget 2020 signait le retour accéléré d’Emmanuel Macron dans « l’Ancien monde » dont il prétendait extraire la France avec une ardeur toute « printanière » et l’audace du jeune loup qui défie ses aînés, que l’actualité s’ingéniait à confirmer ce sentiment. On apprenait en effet que le Président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand n’avait nullement l’intention de démissionner suite à sa mise en examen pour prise illégale d’intérêts dans l’affaire des Mutuelles de Bretagne. Lire la suite

PARIS : Villani se lance à son tour dans « la politique autrement »

Mise à jour du dimanche 15 septembre 2019 : D’après un sondage Ifop-Fiducial, le premier après l’annonce de candidature de Villani, Hidalgo (PS) obtiendrait 24 % des voix, Griveaux (LREM) 17 % et Villani (dissident LREM) 15 %. Une liste LR menée par Rachida Dati recueillerait 14 % et la liste EELV 13 %.

Faire de la politique autrement, ne serait-ce pas tout bêtement faire de la politique à la mode en s’imaginant être plus… intelligent, compétent, légitime, etc. que tous les autres ? En s’imaginant être l’Élu de ses concitoyens plutôt qu’un élu parmi d’autres ?

Jubilez, électeurs Parisiens, la dimension environnementale et climatique de votre ville ne sera pas négligée lors de la course municipale de mars 2020, bien au contraire ! Car voici maintenant que Cédric Villani entre en scène avec l’ambition déclarée de faire de la politique « autrement », de se mettre « en mouvement » (par opposition à « en marche »), bref, de devenir « le premier maire véritablement écologiste de Paris » ! Lire la suite

Griveaux : « Paris et moi », et moi, et moi, et moi !

Mise à jour du 14 février 2020 : À un mois des municipales, et alors que les sondages le placent en 3ème position après Anne Hidalgo et Rachida Dati, Benjamin Griveaux se retire de la course parisienne après la diffusion de vidéos datant de 2018 le montrant en train de se masturber. C’est une stricte affaire de vie privée qui en dit long sur les coups bas en politiques, mais qui en dit long aussi sur le combo « hubris démesurée / manque de jugeote affligeant » des hommes politiques dans son genre.

Info du 16 février 2020 18 h : La ministre de la santé Agnès Buzyn succède à Benjamin Griveaux à la tête de la liste LREM pour Paris 2020.

Retour sur le parcours d’un homme peu inspiré et peu sympathique, même sans cette affaire :

C’est donc Benjamin Griveaux, « marcheur » de la première heure, ancien porte-parole du gouvernement Philippe et député de Paris, qui portera les couleurs parisiennes de la République en Marche (LREM) lors des municipales de 2020. Ainsi en ont décidé la semaine dernière la Commission d’investiture puis le bureau exécutif du parti après l’audition des trois prétendants en lice, non sans soulever quelques rancœurs du côté du candidat malheureux Cedric Villani. Lire la suite

Élections européennes 2019 : Macron dans L’IMPASSE et la LIBERTÉ dans les CHOUX

Européennes 2019 : La France bien partie pour se figer dans le dirigisme écologique et la dépense publique.

Qui de la République en Marche (LREM) ou du Rassemblement national (RN) arriverait en tête ? C’était le suspense attendu des élections européennes françaises qui se sont déroulées hier dimanche 26 mai 2019. L’unique suspense, pensait-on. Qui s’est d’ailleurs résolu conformément aux derniers sondages, donnant la victoire au parti de Marine Le Pen avec 23,3 % contre 22,4 % pour le parti du Président. Lire la suite

Européennes : un duel RN/LREM pour deux projets anti-libéraux

Les élections européennes du dimanche 26 mai prochain sont à double détente. En tant que citoyens français, nous avons tendance à nous focaliser sur leur incidence politique nationale symbolisée par le duel serré entre la République en Marche (LREM) et le Rassemblement national (RN). Mais si l’on adopte une vision européenne, les manœuvres en cours pour la formation de groupes significatifs au sein du futur Parlement européen montrent que ces deux partis férocement opposés au plan national se démènent chacun de son côté et chacun à sa façon pour faire émerger des courants ayant la caractéristique commune de s’opposer à l’Europe libérale des origines. Lire la suite