Charlie, Hanouna et la détestable rhétorique de l’huile sur le feu

Samedi 17 octobre 2020 : L’épouvantable décapitation d’un enseignant d’histoire-géo par un individu tchétchène de 18 ans au motif qu’il a voulu éveiller ses élèves à la notion de liberté d’expression et a montré à cette occasion des caricatures de Mahomet (tout en laissant les élèves libres de regarder ou pas) me pousse à remettre en avant cet article récent sur la « détestable rhétorique de l’huile sur le feu » [REPLAY] :

Depuis les attentats islamistes de janvier 2015 qui ont fait douze morts dans les locaux du magazine satirique Charlie Hebdo, sans oublier la policière tuée à Montrouge et les quatre victimes de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, il est entendu que tout le monde « est Charlie », T-shirts, banderoles et couvertures Facebook à l’appui. Lire la suite

Marche contre l’islamophobie : Mélenchon déteste les religions … sauf si elles sont de gauche !

Marcher contre l’islamophobie le 10 novembre 2019 au motif que les musulmans sont de plus en plus souvent l’objet de « discriminations, de projets ou de lois liberticides, d’agressions physiques de femmes portant le foulard, d’attaques contre des mosquées ou des imams, allant même jusqu’à la tentative de meurtre » alors même que la France est à 3 jours de commémorer les attentats islamistes du 13 novembre 2015 qui ont fait 130 victimes décédées et 350 blessés et qu’elle cumule depuis 2012 le douloureux score de 263 tués et plusieurs centaines de blessés dans des violences de même obédience, il fallait le faire. Lire la suite

Pour la liberté de conscience #AsiaBibi #Ouïgours

Les mises à jours sont en fin d’article.

Il y a une semaine exactement, le vendredi 12 octobre 2018, les fondamentalistes islamistes du Pakistan manifestaient bruyamment dans les rues du pays, proférant des menaces contre les juges de la Cour suprême pour les obliger à rendre un verdict de pendaison à l’encontre d’Asia Bibi, chrétienne de 47 ans condamnée à mort pour « blasphème » en 2010. A peu près au même moment, la Chine tentait de retomber sur ses pieds à propos des camps de « rééducation » pour les musulmans de la région du Xinjiang en reconnaissant leur existence mais en minimisant leur portée. Lire la suite

Je pense au Lt-colonel Beltrame et je me dis que …

C’est dimanche. Je commence une prière et, comme souvent, mes pensées se mettent à vagabonder vers les personnes et les événements qui peuplent mon quotidien. Difficile aujourd’hui de ne pas penser au lieutenant-colonel Beltrame, cet homme courageux, ce héros qui avait manifestement « the right stuff » et qui a sauvé des vies menacées par la violence mortifère d’un combattant de l’Islam radical au péril de la sienne. Lire la suite

Sauver « Palmyre »

——>   Cet article a également été publié le samedi 29 août 2015 sur   icone_redacteur3

Parmi tous les articles que j’ai écrits ici depuis février, il en est un qui domine très nettement tous les autres en nombre de vues. Il s’agit de Daesh et Boko Haram : barbarie superlative à domicile et à l’export. Le texte qui vient en second concerne EELV et ses idées baroques pour « sauver le climat », mais il ne se hisse jamais qu’à 60 % du premier en nombre de vues. Pour EELV, je constate une cohérence entre les nombreuses lectures, l’existence de commentaires et des partages sur les réseaux sociaux. De plus cet article avait bénéficié au départ d’un sympathique relais. Pour le premier, rien de tel. Des lectures absolument tous les jours, mais par ailleurs, un silence assourdissant, des visiteurs fantomatiques : jamais un commentaire, jamais un partage, pas de référant identifié, par de relais puissant, nada. J’en suis venue à observer ce phénomène que je ne m’explique pas avec une certaine inquiétude. Mais au-delà de ma petite énigme statistique, c’est aussi une invitation à un questionnement plus large, relancé récemment par l’attentat raté du Thalys : en dépit des petits nombres qui règnent ici, l’intérêt marqué pour le thème du terrorisme islamiste serait-il un indice de plus qu’il constitue bel et bien le grand défi politique de ce début de XXIème siècle ? Lire la suite

« Daesh » et « Boko Haram » : Barbarie superlative à domicile et à l’export

→  Cet article a également été publié le mercredi 29 avril 2015 sur   icone_redacteur3

Mise à jour du 17 octobre 2017 : Raqqa, le fief de Daesh en Syrie est tombé ce jour. L’avenir de la ville, éclatée entre de multiples forces combattantes, reste pourtant incertain.

Mise à jour du mercredi 11 octobre 2017 : Bonne nouvelle ! Alors que Mossoul (Iraq) a été définitivement reprise au djihadistes islamistes en juillet 2017 après une longue offensive et alors que Raqqa, fief de Daesh, est en pleine reprise du côté syrien, Daesh a perdu 80 % de son territoire en Syrie et en Iraq depuis 2014. Voir carte détaillée ici (décodeurs du Monde). Selon une évaluation américaine de mars 2017, les effectifs de combattants seraient tombés en dessous de 20 000, contre un pic à 100 000 en 2015.

Note du 27 juillet 2016 : Les (trop nombreux) attentats et exactions concernant cet article sont à lire dans Terrorisme islamiste : journal de la barbarie. Tous les articles en lien avec Daesh, le terrorisme islamiste, la lutte anti-terroriste et les sujets apparentés sont à découvrir dans la page Daesh et conséquences.


Après le 11 septembre 2001 et les attentats de Madrid en 2004 et Londres en 2006, les attaques de ce début d’année à Paris et à Copenhague ainsi que les décapitations d’otages nous ont rappelé brutalement que l’islam radical ne partage aucune de nos valeurs. En fait l’islam radical ne partage les valeurs de personne et poursuit un projet de retour à l’islam des origines qui se traduit par des dizaines de milliers de morts y compris et surtout dans les pays musulmans. Dans le sillage de notre porte-avions le Charles-de-Gaulle, officiellement envoyé hier (23 février 2015) pour combattre le fondamentalisme islamiste, je me propose dans cet article de faire un point modeste sur les deux organisations terroristes les plus violentes et les plus menaçantes aujourd’hui : Daesh et Boko Haram.  Lire la suite