Presse & ONG : quand l’art du titre flirte avec intox et idéologie

Décidément, l’abominable glyphosate de la firme chimique Monsanto est partout ! Non seulement on en a retrouvé des quantités phénoménales dans le pipi de 30 célébrités, mais ce sont maintenant les couches jetables de nos gentils chérubins qui sont infestées de cette dangereuse substance – et de quelques autres. Du moins est-ce ainsi que le journal Le Monde a décidé de titrer un article consacré à une étude de l’ANSES (l’agence sanitaire française) sur la sécurité des couches pour bébé publiée hier. Lire la suite

Ainsi parlait Terra Nova : Vous ne méritez pas votre héritage !

Pour le think tank de gauche Terra Nova, votre patrimoine ne vous appartient pas et vous ne méritez pas votre héritage ! Donc il faut le taxer plus ! … pour réaliser l’idéal « d’efficacité économique » et « d’équité sociale » dont l’Etat français a le secret que le monde nous envie depuis plus de 45 ans !

Ces 3,2 milliards d’euros qui « manquent » aux comptes de l’Etat suite à la réduction de l’ISF en impôt sur la fortune immobilière préoccupent décidément beaucoup nos grandes consciences de gauche. Après le PS qui s’est empressé de voir dans la révolte des Gilets jaunes une occasion de proposer un référendum sur le rétablissement de l’ISF, c’est maintenant au tour du think tank progressiste Terra Nova de suggérer une récupération de la somme via une augmentation des recettes des droits de succession dans la modique proportion de 25 %. Lire la suite

Les inégalités selon Oxfam

[Replay] Le rapport Oxfam 2019 et sa conception particulière des inégalités est arrivé ce lundi 21 janvier 2019 ! Retour sur la méthode Oxfam :

Comme chaque année à la même époque, l’ONG Oxfam profite du Forum économique mondial de Davos pour alerter les dirigeants politiques, les chefs d’entreprise et les opinions publiques sur l’état des inégalités dans le monde. Elle a donc publié hier 22 janvier 2018 son détonnant rapport annuel 2018, dont la conclusion, toujours la même, est la suivante : les inégalités entre les plus riches et les plus pauvres sont la marque distinctive du développement ultra-libéral et ultra-injuste que nous connaissons depuis plusieurs décennies et elles se creusent dans des proportions alarmantes.  Lire la suite

Que faut-il combattre : la pauvreté ou les inégalités ?

—->    Cet article a également été publié le mardi 2 juin 2015 sur       logo-cp

Mise à jour du jeudi 15 octobre 2015 : Le prix Nobel d’économie a été attribué lundi 12 octobre 2015 à Angus Deaton pour ses travaux sur la consommation, la pauvreté et le bien-être. Cet économiste de l’université de Princeton a développé ses thèses à partir d’une approche microéconomique très fine des comportements de consommation, par opposition aux analyses macroéconomiques de Keynes par exemple.

Parmi ses conclusions, présentées dans un article de Contrepoints, notons la défiance à l’égard des grands programmes de développement à base de subventions des pays occidentaux vers les pays en développement, politique qui tend à enfoncer ces derniers pays dans la corruption et la pauvreté, même si elle donne bonne conscience aux pays riches (thèse que je partage et que j’ai mise en avant dans cet article).

Notons également son optimisme à l’égard de l’économie de marché qui, avec les changements de régimes politiques qui l’ont accompagnée, a permis à des millions de personnes de sortir de la pauvreté.

Notons enfin ses doutes quant aux effets de la lourde redistribution fiscale préconisée par Piketty pour gommer les inégalités (autres thèses que je partage et dont je parle ci-dessous).


Dans un rapport publié mercredi 27 mai dernier, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) nous apprend que sur une période de 25 ans, le nombre de personnes en situation de sous-alimentation est passé pour la première fois sous la barre des 800 millions. En termes relatifs par rapport à la population mondiale, elle souligne que :

Le nombre de personnes souffrant de la faim est passé de 23% en 1990 à un peu moins de 13% en 2015, « soit 216 millions de personnes en moins au total », malgré une hausse continuelle de la population avec 1,9 milliard d’humains supplémentaires depuis 1990.

Lire la suite

NVB : la droite, la gauche et la réforme du collège

Najat Vallaud Belkacem est Ministre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche dans le gouvernement actuel, ce qui fait d’elle le quatrième personnage du gouvernement après Manuel Valls, Laurent Fabius et Ségolène Royal. En terme de budget de l’Etat, elle a la première place avec un ministère doté de 88 milliards d’euros en 2015 (sur un total de 373). Depuis plus de deux mois maintenant, elle est quotidiennement sous les projecteurs des médias et des commentateurs politiques à propos de la réforme du collège et de la refonte des programmes scolaires du CP à la classe de troisième. Lire la suite