François Hollande pique sa crise de SÉGOLÉNISATION aggravée !

Question pas si subsidiaire que ça : mais où est donc passé le Parti socialiste ?

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l’ancien chef de l’État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : « pour l’instant », il n’est pas candidat. Mais comme « ça ne va pas bien » – sous-entendu, à gauche, vous l’aurez immédiatement compris – forcément, il s’interroge : Lire la suite

Quand les DÉGAGÉS de l’ancien monde rêvent tout haut de 2022

Les nouveautés de septembre 2020 : Offensive Sarkozy, en cette rentrée 2020. François Baroin, dûment massé en ce sens, n’est plus sur la ligne de départ de la droite et Brice Hortefeux, l’ami de toujours, s’emploie à savonner la planche de Xavier Bertrand. Bref, les dégagés de l’ancien monde rêvent tout haut de 2022 [REPLAY] :

François Hollande en est convaincu, la victoire présidentielle d’Emmanuel Macron en 2017 ne doit rien au « nouveau monde » à base de « ni droite ni gauche » qu’il promettait aux Français mais tout au refus de ces derniers de voir arriver l’extrême droite à l’Élysée. Et ce d’autant plus que l’élection s’est déroulée dans un « contexte particulier » où lui, Hollande, ne se représentait pas et où le candidat de la droite était affaibli par l’affaire des emplois fictifs de sa femme. Lire la suite

Revivez les temps forts de la soirée MISTER FRANCE 2017

2017 : Année où l’on est passé, encore une fois, « de l’ombre à la lumière » !

On sent que les fêtes de fin d’année approchent. Pour certains, c’est le calendrier de l’Avent qui sonne le début des réjouissances ; pour d’autres, ce sont les jolies vitrines de Noël ou les guirlandes lumineuses qui réchauffent nos rues hivernales. Mais pour la France entière, une fois les frous-frous et les flonflons de l’élection de Miss France retombés, plus de doute, Noël ne saurait tarder.  Lire la suite

Hollande et le risque des extrêmes : de qui se moque-t-il ?

Comme un peu toute la France, qui ne parle plus que de cela depuis une bonne semaine, il semblerait que François Hollande ait vu surgir des sondages un risque politique majeur : et si on avait un second tour Mélenchon Le Pen ? Et si, dimanche soir prochain, il ne restait plus d’autre choix aux Français que les extrêmes ? Il ne sera pas dit que François, presque pape en l’occasion, ne mettra pas tout son poids moral, toute sa personnalité irréprochable, toute sa force de conviction et toute l’excellence de son fantastique bilan dans la balance du débat électoral pour alerter les Français et leur éviter pareil désastre.  Lire la suite

François Hollande, 1er touriste de France !

On a bien ri la semaine dernière lorsqu’on a appris que le fantomatique ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux, démissionnaire pour une petite histoire ordinaire d’emplois fictifs, était remplacé par le ministre du Tourisme alors que l’État d’urgence est théoriquement toujours actif : Lire la suite

Hollande s’en va : le changement, c’est enfin maintenant !

contrepoints-2Si ce n’est le ton pitoyable sur lequel elle a été prononcée, c’est par une allocution qui aurait tout aussi bien convenu à une déclaration de candidature tant elle n’énumère que des réussites mirobolantes, que le Président sortant François Hollande a annoncé hier soir, premier jour d’inscription pour les primaires de gauche, qu’il ne se représenterait pas.  Lire la suite

Gouverner, quelle histoire !

contrepoints-2Le Brexit de jeudi dernier a causé dans toute l’Europe une véritable onde de choc. Jusqu’à l’équipe de foot d’Angleterre qui y a perdu son sang-froid peu de temps après en se faisant évincer contre toute attente de l’Euro 2016 par l’Islande. Mes connaissances en foot sont assez limitées, mais il semblerait que cette nouvelle configuration ouvre une assez jolie porte pour une victoire française, en tout cas pour une accession en demi-finale.

C’est François Hollande qui doit être content, lui qui, pris dans l’embrouillamini du désamour des Français et de la fronde de son camp, ne manque pas un match des Bleus pour se remonter le moral ! « Ah, que n’ai-je engagé ma réélection sur les résultats de l’équipe de France ! » doit-il se dire, rameutant toute sa puissance de petits calculs pour essayez de faire rentrer le football dans son bilan présidentiel. Lire la suite

INSOLITE : 1 % des Français sont TRÈS satisfaits de Hollande !

contrepoints-2Les grèves et les manifestations avec ou sans bris de glace se suivent et se ressemblent (et ça coûte des sous à la France), les frasques du Président et les couacs du gouvernement se suivent et se ressemblent, les camouflages de la dette et des déficits se suivent et se ressemblent, les idées destructrices et propagandistes de notre éducation nationale se suivent et se ressemblent, et comble de malchance en ce début d’été, il pleut sans discontinuer sur ce mois de juin inondé comme sur le quinquennat crépusculaire de François Hollande. L’impression de débandade non contrôlée est telle que la déprime politique me gagne.  Lire la suite

Loi Travail : Hollande s’est-il tiré une balle dans le pied ?

contrepoints-2Mes deux derniers articles consacrés à la situation intérieure de la France remontent à plus de trois semaines. Après avoir pris quelques chemins de traverse, je braque à nouveau mon regard sur la politique française et j’observe avec inquiétude que non seulement rien n’a changé depuis, mais qu’au contraire tout a empiré, tout a dégénéré, tout est parti en vrille. Comme je n’y décrivais pas le moins du monde une situation idyllique, ni même à peu près paisible, imaginez où nous en sommes aujourd’hui ! Et dans ce contexte qui semble complètement hors contrôle, qui voit pratiquement tous les Français, pour des raisons différentes, se liguer contre le gouvernement, François Hollande s’imaginerait pouvoir être réélu en 2017 fingers in the nose ? De plus en plus difficile à croire. Lire la suite

Hollande s’emmêle les pompes dans ses pseudo-réformes

Le calendrier fait plutôt mal les choses. À un an de la prochaine élection présidentielle, il était couru d’avance que notre exécutif, dans l’espoir de voir son camp se maintenir au pouvoir, entamerait les grandes manoeuvres du « Ça va mieux », ripolinant en rose brillant quatre ans sans saveur, sauf celle, amère, de la hausse du chômage, des impôts, des cotisations sociales, de la dette et des expatriationsLire la suite