Élections européennes 2019 : Macron dans l’impasse et la liberté dans les choux

Européennes 2019 : La France bien partie pour se figer dans le dirigisme écologique et la dépense publique.

Qui de la République en Marche (LREM) ou du Rassemblement national (RN) arriverait en tête ? C’était le suspense attendu des élections européennes françaises qui se sont déroulées hier dimanche 26 mai 2019. L’unique suspense, pensait-on. Qui s’est d’ailleurs résolu conformément aux derniers sondages, donnant la victoire au parti de Marine Le Pen avec 23,3 % contre 22,4 % pour le parti du Président. Lire la suite

François de Rugy : MI-NISTRE ! (Ah oui, j’oubliais, à l’écologie)

Mise à jour du mardi 16 juillet 2019 : Le ministre de l’écologie François de Rugy a démissionné suite aux révélations de Mediapart sur sa « vie de château » aux frais du contribuable.

Commencerait-il à « y » penser en se rasant ? François de Rugy a toujours voulu être ministre. Avant quarante ans si possible. Aujourd’hui, il a 44 ans et c’est enfin chose faite. Tout sourire mercredi 5 septembre dernier pour son premier Conseil des ministres, assis à la droite d’Edouard Philippe comme le veut son rang de ministre d’Etat et troisième personnage du gouvernement (photo ci-dessous), se prend-il maintenant à évaluer la distance qu’il lui reste à parcourir pour atteindre Matignon et, pourquoi pas,  L’Elysée ? Lire la suite

Cette élection est complètement dingue ! (et ce n’est pas fini…)

« Cette élection présidentielle est complètement dingue ! » Ainsi s’exclamait le candidat des écologistes Yannick Jadot en apprenant que François Hollande renonçait à briguer un second mandat. C’est exactement ce que je pense. La formule n’est certes pas très élaborée, elle n’a ni la carrure universitaire ni les épaules journalistiques, elle est sans componction et se rit des analyses alambiquées. Mais on comprend bien ce qu’elle veut dire : rien ne se déroule comme prévu, rien ne se passe comme d’habitude.  Lire la suite

Yannick Jadot veut sauver le climat, mais sauvera-t-il EELV ?

contrepoints-2Maintenant que le suspense de la présidentielle américaine a livré son formidable résultat, maintenant qu’il ne fait plus de doute qu’une dynamique d’esprit Brexit Trump, mélange de rejet des élites installées et de demande de protectionnisme, est à l’oeuvre en occident, il serait naïf de s’imaginer que le nuage de ce Tchernobyl politique va s’arrêter gentiment aux frontières de la France.  Lire la suite

Libre-échange : Le diable s’habille-t-il en TAFTA ? (© EELV)

Mise à jour du mardi 1er novembre 2016 : Le CETA, traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne dont les négociations se sont conclues en 2014, a été signé par les chefs d’Etats canadien et européens le dimanche 30 octobre 2016 à Bruxelles. Il lui reste à être ratifié par le Parlement européen, ce qui ouvrira sa mise en oeuvre provisoire, puis par les parlements nationaux et parfois régionaux (notamment celui de Wallonie en Belgique) des pays membres de l’UE pour être définitivement adopté. Tout ceci risque de prendre un certain temps.
La signature prévue initialement pour le 27 octobre a été décalée de quelques jours en raison des réticences de la Wallonie et de la Wallonie-Bruxelles qui ont voté contre l’accord. Les points d’accrochage sont toujours les mêmes (voir article ci-dessous sur l’accord entre l’UE et les Etats-Unis) : inquiétudes sur le respect des normes environnementales et sociales européennes, notamment en agriculture, défiance à l’égard des tribunaux arbitraux entre les Etats et de grandes entreprises, crainte que cet accord conclu avec le Canada, ne corresponde en fait aussi à une mise en oeuvre du TAFTA avec les Etats-Unis (en cours de négociation) sans le dire.

Mise à jour du lundi 25 avril 2016 : Le 12ème round des négociations sur le TAFTA, ou « Transatlantic Free Trade Agreement », s’ouvre aujourd’hui 25 avril 2016 à New York. Une occasion de refaire le point, semblable à tous égards à ce que j’écrivais le 20 octobre 2015 lors du précédent round. Du côté du gouvernement français, la défiance exprimée à l’automne reste de mise. En Allemagne, où le Président américain Obama en visite officielle a défendu le traité, des manifestations importantes ont eu lieu samedi pour en demander l’abandon. Les points d’achoppement concernent principalement l’ouverture réciproque des marchés publics et le recours à un tribunal arbitral dans les conflits entre entreprises et Etats. 

Contrepoints 2C’est le moment de faire la connaissance de Matthias Fekl, notre secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur auprès de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères. Premier point de célébrité, il est entré au gouvernement il y a à peu près un an pour prendre la relève de Thomas Thévenoud, qui s’est vu contraint de se mettre en congé de la République pour phobie administrative grave au point d’oublier de payer ses impôts et ses loyers. Surtout, c’est lui qui se trouve à la manoeuvre pour la France dans le cadre des négociations entre l’Union européenne et les Etats-Unis sur le TAFTA, autrement dit le « Transatlantic Free Trade Agreement », connu aussi sous le nom de TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership) dont le 11ème round s’est ouvert hier lundi 19 octobre 2015 à Miami. Si l’on sait mal sur quoi portent les négociations, on sait en revanche que ce projet de traité soulève beaucoup d’opposition chez les écologistes, dans les rangs de la gauche, et également au Front national. Comme l’affirme EELV non sans humour, le diable s’habillerait-il en TAFTA ?  Lire la suite

PS : Cambadélis et son référendum de pacotille

Les mises à jour sont en fin d’article.

Pour le Parti socialiste et le gouvernement, qui nous entourent constamment de leur sollicitude fiscale et morale, nous vivons environnés de deux périls cataclysmiques majeurs : le réchauffement climatique anthropique qui va nous engloutir, nous, les îles des mers du sud et les ours polaires, à brève échéance si nous n’y prenons pas garde, et le Front national, suivi de près par la droite, qui va engloutir notre « vivrensemble » et détruire notre République, à ultra-brève échéance pour le coup, puisque ce malheur pourrait survenir dès le 13 décembre prochain à vingt heures, instant précis où seront proclamés les résultats des prochaines élections régionales.  Lire la suite

EELV déclare : « J’ai un pull troué, je sauve le climat »

Mise à jour du mardi 21 juillet 2015 : Le « Sommet des consciences pour le climat » qui s’est tenu aujourd’hui à l’instigation de Nicolas Hulot en la présence du chef de l’Etat m’incite à remettre cet article en avant. Si la future conférence de Paris COP21 était déjà l’objet de toutes les révérences gouvernementales et écolos, elle baigne maintenant dans le délire mystique le plus total, comme électrisée par l’encyclique pontificale Laudato Si‘ publiée récemment par le pape François. 

Grâce à des amis qui poussent l’abnégation citoyenne jusqu’à « liker » la page Facebook d’Europe Ecologie Les Verts (ou EELV), j’ai découvert quelques photos très amusantes et très vertes d’une petite sauterie organisée hier après-midi par notre parti écologiste national en l’honneur de son lancement de la COP21. En voici une sélection ci-dessous.  Lire la suite