Régionales : l’union de la gauche se fait toujours à l’extrême-gauche

Mise à jour du 30 mars 2021 : Le député européen EELV Yannick Jadot a appelé hier tous les partis de gauche à se réunir pour construire « un grand projet d’espérance » pour la présidentielle de 2022. Ils ont tous répondu oui, mais les divergences et les motifs de dispute restent profonds.

Non pas que l’issue des élections régionales qui se tiendront (peut-être) les 13 et 20 juin prochains aura un impact colossal sur nos vies quotidiennes. Dans notre État supérieurement interventionniste, les dépenses des régions (33,6 milliards d’euros en 2019) ne représentent « que » 12,4 % des dépenses des collectivités territoriales et 2,5 % des dépenses publiques totales du pays. Et non pas que ce type de scrutin déplace massivement les foules citoyennes vers les bureaux de vote. Lire la suite

Et en plus, la France a les VERTS les plus BÊTES du monde !

À défaut d’être réjouissante, la série « La France n’est pas un pays comme les autres » qui se caractérise par un amoncellement de records olympiques dans tout ce qui tire un pays vers le bas prend un peu plus d’ampleur tous les jours.

Nouvelle étape, franchie haut la main par nos élus Europe Écologie Les Verts : ils sont en bonne voie de devenir les derniers dinosaures d’un écologisme ridicule et radical dont d’autres partis verts européens commencent à s’éloigner, notamment sur les questions fondamentales du nucléaire et des OGM. Lire la suite

Menu unique sans viande à Lyon : Ne rêvez pas, les écologistes ne vous laisseront pas le choix

En ces temps de pandémie, de quoi parler sinon du Covid, encore du Covid et toujours du Covid ? Je ne vous cache pas qu’une certaine lassitude s’installe. Mais par bonheur, les hasards de l’actualité nous fournissent de temps en temps de bien jolies petites polémiques. En ce moment, nous sommes gâtés, nous en avons deux ! Et dodues à souhait : celle sur l’islamo-gauchisme à l’université et celle sur le « menu unique sans viande » dans les cantines de Lyon. Intéressons-nous à la seconde. Lire la suite

Petit tuto d’écologisme municipal : Comment faire un budget GENRÉ et autres contes de sapin de Noël

Ajout du 26 sept. 2020 : « Les Soviets ont entrepris pour l’homme la construction d’un monde nouveau, dont le principal obstacle est malheureusement… l’homme. » (Vassili Grossman, 1905-1964). Changez Soviets en écologistes radicaux et la citation marche encore très bien !

Déferlante, raz-de-marée, vague verte historique – au soir du second tour des élections municipales du 28 juin dernier, les commentateurs et les intéressés manquaient de mots pour exprimer leur extase face aux « fabuleux » résultats des listes écologistes. Lire la suite

Tous ÉCOLOS ? C’est vite dit… Mais on y aura droit quand même.

Ne dirait-on pas que la France est enfin parvenue au point ultime et éblouissant de son Histoire ? À entendre les leaders écologistes s’émerveiller de leurs fantastiques résultats à l’issue du second tour des élections municipales de dimanche dernier, à voir tous les sourires prodigués dès le lendemain par le Président de la République aux 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat, pas de doute : l’aspiration universelle au bonheur vert a triomphé des horreurs économiques du « capitalisme productiviste » pour nous entraîner joyeusement vers les délices d’une indépassable République sociale et écologique ! Lire la suite

Élections européennes 2019 : Macron dans L’IMPASSE et la LIBERTÉ dans les CHOUX

Européennes 2019 : La France bien partie pour se figer dans le dirigisme écologique et la dépense publique.

Qui de la République en Marche (LREM) ou du Rassemblement national (RN) arriverait en tête ? C’était le suspense attendu des élections européennes françaises qui se sont déroulées hier dimanche 26 mai 2019. L’unique suspense, pensait-on. Qui s’est d’ailleurs résolu conformément aux derniers sondages, donnant la victoire au parti de Marine Le Pen avec 23,3 % contre 22,4 % pour le parti du Président. Lire la suite

François de Rugy : MI-NISTRE ! (Ah oui, j’oubliais, à l’écologie)

Mise à jour du mardi 16 juillet 2019 : Le ministre de l’écologie François de Rugy a démissionné suite aux révélations de Mediapart sur sa « vie de château » aux frais du contribuable.

Commencerait-il à « y » penser en se rasant ? François de Rugy a toujours voulu être ministre. Avant quarante ans si possible. Aujourd’hui, il a 44 ans et c’est enfin chose faite. Tout sourire mercredi 5 septembre dernier pour son premier Conseil des ministres, assis à la droite d’Edouard Philippe comme le veut son rang de ministre d’Etat et troisième personnage du gouvernement (photo ci-dessous), se prend-il maintenant à évaluer la distance qu’il lui reste à parcourir pour atteindre Matignon et, pourquoi pas,  L’Elysée ? Lire la suite

Cette élection est complètement dingue ! (et ce n’est pas fini…)

« Cette élection présidentielle est complètement dingue ! » Ainsi s’exclamait le candidat des écologistes Yannick Jadot en apprenant que François Hollande renonçait à briguer un second mandat. C’est exactement ce que je pense. La formule n’est certes pas très élaborée, elle n’a ni la carrure universitaire ni les épaules journalistiques, elle est sans componction et se rit des analyses alambiquées. Mais on comprend bien ce qu’elle veut dire : rien ne se déroule comme prévu, rien ne se passe comme d’habitude.  Lire la suite

Yannick Jadot veut sauver le climat, mais sauvera-t-il EELV ?

contrepoints-2Maintenant que le suspense de la présidentielle américaine a livré son formidable résultat, maintenant qu’il ne fait plus de doute qu’une dynamique d’esprit Brexit Trump, mélange de rejet des élites installées et de demande de protectionnisme, est à l’oeuvre en occident, il serait naïf de s’imaginer que le nuage de ce Tchernobyl politique va s’arrêter gentiment aux frontières de la France.  Lire la suite

Libre-échange : Le diable s’habille-t-il en TAFTA ? (© EELV)

Les mises à jour sont en fin d’article.

C’est le moment de faire la connaissance de Matthias Fekl, notre secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur auprès de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères. Premier point de célébrité, il est entré au gouvernement il y a à peu près un an pour prendre la relève de Thomas Thévenoud, qui s’est vu contraint de se mettre en congé de la République pour phobie administrative grave au point d’oublier de payer ses impôts et ses loyers.

Surtout, c’est lui qui se trouve à la manoeuvre pour la France dans le cadre des négociations entre l’Union européenne et les Etats-Unis sur le TAFTA, autrement dit le « Transatlantic Free Trade Agreement », connu aussi sous le nom de TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership) dont le 11ème round s’est ouvert hier lundi 19 octobre 2015 à Miami. Lire la suite