Climat – Liberté d’expression : Deux conversations déprimantes ou les apories du progressisme citoyen

Drôle de semaine, que je viens de passer. Non seulement tous les microbes de saison semblent s’être donné rendez-vous dans mon nez et ma gorge ce week-end, ce qui n’est jamais de nature à me faire voir la vie en rose, mais ils sont arrivés après deux conversations totalement déprimantes que j’avais eues successivement mercredi et jeudi sur les thèmes désormais incontournables de la chasse aux émissions de CO2 et du nécessaire encadrement de la liberté d’expression dans les démocraties. Lire la suite

On peut encore sauver le climat ! (à condition de vivre la vie des amibes)

C’est devenu une tradition. Chaque nouvelle conférence internationale sur le climat est précédée d’un intense brouhaha écolo-médiatique visant à dénoncer la criminelle inaction des États face au risque imminent de fin du monde du fait du réchauffement climatique anthropique provoqué par l’utilisation persistante des énergies fossiles.

La COP27 qui s’est tenue ce mois-ci à Charm el-Cheikh n’a pas dérogé à la règle (iciici), mais elle fut néanmoins l’occasion d’une nouveauté militante Lire la suite

Petit INTERLUDE viande, planète et barbecue

Les écologistes n’existeraient pas, faudrait-il les inventer ? Peut-être faudrait-il surtout qu’ils parviennent à se tourner vers une écologie réellement soucieuse d’inscrire le développement de l’homme de façon aussi harmonieuse que possible dans son environnement plutôt que d’agiter les peurs sur l’épuisement des ressources et le réchauffement climatique afin d’imposer leur vison autocratique de la vie sur terre.

Mais ne méprisons pas leur talent infini pour nous faire rire, Lire la suite

Quelques mots sur la Croissance

À partir du moment où l’on admet qu’il existe des « limites à la croissance » comme l’a théorisé le rapport Meadows publié par le Club de Rome en 1972, ou lorsqu’on pense comme Jean-Marc Jancovici que « la planète n’acceptera pas d’avoir 10 milliards d’habitants », dans le droit fil des prédictions apocalyptiques sur l’impossibilité d’obtenir une production alimentaire en phase avec la croissance démographique formulées aux alentours de 1800 par l’économiste britannique Thomas Malthus, on en vient assez rapidement à vouloir imposer un mode de vie fondé sur la décroissance. Lire la suite

Planification écologique : le gimmick électoral de tous les dangers

Gimmick électoral, surenchère écolo-vertueuse pour attirer les électeurs de la France insoumise au second tour de l’élection présidentielle et faire barrage à Jean-Luc Mélenchon qui ambitionne de devenir Premier ministre de cohabitation à l’issue des législatives de juin ? À l’évidence. Après tout, c’est dans l’entre-deux tours et à Marseille, terre assez nettement mélenchonienne, qu’Emmanuel Macron a soudain repris le concept de « planification écologique » porté par le leader insoumis. Lire la suite

Droit de vote : Aymeric Caron nous prendrait-il pour des animaux ?

Aymeric Caron et Jean-Luc Mélenchon n’ont pas toujours été les meilleurs amis du monde. En 2014, quand il était chroniqueur dans l’émission On n’est pas couché, le premier reprochait au second de passer son temps à glander sur les bancs du Parlement européen et le second l’accusait en retour d’être un « branleur » agitant n’importe quelle rumeur pour faire son show. Lire la suite

Agriculture européenne : Farm to Fork to N’importe Quoi

L’attaque russe sur l’Ukraine est venue nous rappeler que nos approvisionnements dépendaient étroitement de la liberté des échanges, laquelle, après les restrictions de l’épisode Covid, est à nouveau fortement entravée par les circonstances de la guerre.

Mais il y a plus grave, et cela n’a rien à voir avec le facteur externe d’un conflit ou d’un virus mais tout avec le facteur interne d’une transformation écologique programmée des économies européennes connue sous le nom de « green deal » européen couplée à l’aberrante détestation des écologistes pour le nucléaire civil. Lire la suite

Ces photos de Thomas Pesquet qui N’ALERTENT EN RIEN sur les dommages infligés à la planète

COP26 de Glasgow sur le climat oblige, les discours alarmistes sur la conférence de la dernière chance avant la fin du monde ont fait un retour en force dans nos médias. « Il est minuit moins une sur l’horloge de l’apocalypse et nous devons agir maintenant » a proclamé le Premier ministre anglais Boris Johnson, hôte de l’événement. « Nous creusons nos propres tombes » s’est exclamé pour sa part le secrétaire général de l’ONU António Guterres, appelant ni plus ni moins à « sauver l’humanité ». Lire la suite

Sandrine ROUSSEAU, l’horrible DROITE et les gentils WOKE

Mise à jour du 28 septembre 2021 : avec 51 % des voix, Yannick Jadot remporte la primaire écologiste contre Sandrine Rousseau et représentera EELV lors de la présidentielle de 2022.


Cet article est la suite de Sandrine Rousseau, authentique ‘sorcière’ de l’écologie régressive publié ici le 9 septembre 2021.

Comme vous le savez, le premier tour de la primaire des écologistes a propulsé l’écoféministe radicale Sandrine Rousseau au second tour avec 25,14 % des voix, juste derrière Yannick Jadot qui, avec un score de 27,7 %, souhaite incarner l’écologie dite « de gouvernement ». Les candidats malheureux Batho et Piolle n’ont pas donné de consigne de vote, mais le clan Rousseau, au comble de la joie intersectionnelle grâce à des additions prometteuses, ne s’est pas privé de souligner leur proximité idéologique avec sa championne : Lire la suite

Sandrine Rousseau, authentique ‘sorcière’ de l’écologie régressive

Mise à jour du 28 septembre 2021 : avec 51 % des voix, Yannick Jadot remporte la primaire écologiste contre Sandrine Rousseau et représentera EELV lors de la présidentielle de 2022.

Mise à jour du 19 septembre 2021 : Yannick Jadot et Sandrine Rousseau sont les vainqueurs du premier tour de la primaire écologiste qui s’est déroulée en ligne ces derniers jours. Avec 25,14 % des voix contre 27,70 % à son concurrent (portrait de Jadot ici), Rousseau représente une écologie radicale et suprêmement autoritaire qui, si elle l’emportait au second tour, pourrait agir sur EELV comme la candidature Hamon pour le PS en 2017 (Replay) :

« Pure invention » a riposté en substance le maire écologiste de Grenoble Éric Piolle quand Sandrine Rousseau, économiste, vice-présidente de l’Université de Lille, ancienne porte-parole des Verts, ancienne vice-présidente écologiste du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais et surtout candidate comme lui à l’imminente primaire des écologistes en vue de 2022, l’a accusé de l’avoir bousculée lors de l’université d’été d’Europe Écologie Les verts (EELV). « C’était très violent » a confié la protagoniste de l’incident au Figaro. Lire la suite