Attentat de Nice : l’horreur, une fois de plus, une fois de trop

Info du 3 novembre 2020 : Quatre personnes ont été tuées (et une quinzaine blessées) hier soir à Vienne en Autriche. Un assaillant, sympathisant de l’État islamique, a été abattu par la police. On ignore s’il a agi seul.

Cet article est la suite imprévue, mais non pas imprévisible, de « Professeur décapité : et la France tomba des nues pour la 1000è fois » du 19 octobre 2020.

Encore une fois ce cri qui signe inéluctablement tous les crimes des terroristes islamistes. Encore une fois ce « Allahu Akbar », ce « Allah est le plus grand » jeté à la face des trois victimes de la basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice, puis répété et répété sans fin dans un paroxysme de haine compulsive à la face des médecins qui dispensaient les premiers soins au terroriste blessé dans l’assaut de la police. Encore une fois cette louange quasi-automatique de Dieu qui ne trouve à se résoudre que dans le sang et la mort des « infidèles ». Lire la suite