Macron charge le SÉPARATISME … et piétine la LIBERTÉ scolaire

Il avait bien commencé, ce discours d’Emmanuel Macron sur « les séparatismes » qui menacent notre cohésion républicaine. Attentif à se garder de tout angélisme naïf vis-à-vis des poussées politiques de l’islam sans tomber pour autant dans l’amalgame facile qui transforme chaque musulman en terroriste, il n’en désigne pas moins très clairement le seul véritable ennemi qui provoque nos valeurs occidentales de liberté jusqu’à tuer les « infidèles », à savoir le « séparatisme islamiste » : Lire la suite