La révolte des Gilets jaunes, c’est chez nous et nulle part ailleurs

Ou les 3 graphiques d’une France qui tombe et qui, pour son malheur, recommence toujours les mêmes erreurs.

Après avoir essayé d’abord de préserver son vorace programme de transition énergétique grâce à l’annonce de quelques « aides » supplémentaires (lire « dépenses »), Emmanuel Macron a finalement décidé jeudi dernier d’annuler la hausse des taxes sur les carburants qui devait prendre effet au 1er janvier 2019. Première revendication des Gilets jaunes, c’était aussi la première mesure à prendre, prélude, peut-être, à une prise de conscience que trop d’impôts déversés dans trop de dépenses discutables finissent par tuer le pays. Lire la suite