Présidentielle USA 2016 (II) : objectif Maison-Blanche

Résultats du mercredi 9 novembre 2016 : Trump sera le 45ème Président des Etats-Unis !

– Donald Trump a gagné 306 grands électeurs contre 232 pour Hillary Clinton (estimation, car recomptage dans le Michigan où Trump a gagné les 16 grands électeurs avec 11 000 voix d’avance).

– En voix, le match est différent puisque Clinton dépasse Trump avec 48,2 % et 65,8 millions des voix contre 46,1 % et 62,9 millions,  soit presque 3 millions de voix d’avance. Le candidat libéral Gary Johnson a obtenu 3,3 % et la candidate écologiste Jill Stein 1,1 %. La participation a été de 55 % comme en 2012.

– Le Sénat et la Chambre des Représentants restent à majorité républicaine. 

– Pour la photo de famille, on peut être sûr qu’après les dissensions de campagne, les Républicains, vont rapidement resserrer les rangs autour du Président élu. Mais il n’est pas du tout certain que le Congrès lui donnera carte blanche pour tout. On assistera même peut-être à une sorte de cohabitation plus ou moins cordiale qu’il sera intéressant d’observer. Il est du reste fort probable que parmi toutes les propositions tonitruantes du candidat Trump, les plus loufoques, comme celle du mur entre le Mexique et les Etats-Unis, n’aboutiront pas ou ne seront même pas tentées.

– Trump s’est déjà trompé sur un point : il va avoir du mal à soutenir que les élections ont été truquées en faveur de sa concurrente. D’après le live CNN, Mme Clinton l’a appelé (vers 8h 40 heure française) pour lui reconnaître la victoire.

– La réception de ce résultat fut plutôt mal vécue sur le moment, pas seulement par le clan Clinton, mais surtout, assez classiquement, par les marchés financiers qui perdaient dans les 5 % à l’ouverture tandis que l’or bondissait d’autant, avant de retrouver des couleurs en milieu de journée. Le peso mexicain a chuté d’environ 8 % face au projet de Trump de remettre en cause le traité de libre-échange Alena entre le Canada, les USA et le Mexique. 

Mise à jour du vendredi 28 octobre 2016 : La dernière ligne droite est semée d’embûches !

– Lors du dernier débat avec Hillary Clinton (19 octobre 2016), Donald Trump a confirmé qu’il était devenu maître dans l’art de les amonceler tout seul devant lui par ses déclarations aussi fracassantes qu’inutiles et débiles. Interrogé sur l’attitude qui serait la sienne à l’annonce des résultats du vote, il a répondu : « Je vous le dirai le moment venu, je vais maintenir le suspense. D’accord ? »  Inutile de dire qu’après les affaires de harcèlement sexuel qui le cernent, les défections républicaines continuent.

– De son côté, Hillary Clinton a fait de son mieux pour les éviter (les embuches) et croyait sans doute être tranquille à propos de ses emails (voir article ci-dessous) puisque le directeur du FBI avait recommandé en juillet dernier de ne pas la poursuivre à ce sujet. Patatras ! Il a décidé aujourd’hui, à deux semaines du scrutin, de relancer l’enquête ! Inutile de dire que Trump n’a pas tardé à saisir l’occasion de répéter que son adversaire est corrompue et que le vote est truqué.

– MÀJ Sondages : En voix, Trump remonte et Clinton descend :  RCP (moyenne de sondages) donne maintenant 45,3 % à Trump et 47,5 % à Clinton. Compte-tenu de la marge d’erreur de 4,5 %, on peut dire que les candidats sont au coude à coude avec une dynamique Trump. Par état et par chance de gagner, Clinton reste pour l’instant en tête.

Fin du suspense le 8 novembre … Et début de quoi pour les Etats-Unis ? On en reparlera …


contrepoints-2On parle de l’élection présidentielle américaine depuis bien longtemps, depuis le 1er février dernier très précisément, date de lancement des « primaires » destinées à départager les prétendants démocrates et républicains au sein de leurs partis respectifs. J’en ai présenté le processus dans Présidentielle USA 2016 (I). Le dénouement est maintenant très proche. Dans moins d’un mois, le 8 novembre prochain (Election Day), les Américains sont appelés à élire le 45ème Président des Etats-Unis qui entrera officiellement en fonction le 20 janvier 2017 (Inauguration Day). Il est donc temps pour moi de vous présenter les quatre candidats qui s’affrontent dans cette dernière ligne droite pour la Maison-Blanche.  Lire la suite