Histoires anecdotiques de 2015 et Joyeux Noël !

Couronne Noel Bri 2015A partir d’aujourd’hui, je me mets en vacances de blog pour une dizaine de jours. Reprise le 4 janvier 2016. A l’instar de la bienséance musicale classique, je n’allais pas vous souhaitez un joyeux Noël en restant sur l’adagio sans entrain du dernier article et sa fin de l’Histoire avec un grand H. Voici donc un petit mouvement final sur le mode allegro qui, à travers ses histoires anecdotiques avec un petit h, vous fera, je l’espère, sourire, même s’il y est parfois question de croque-mort. 

♣ Une personne un peu comme moi, elle s’appelle Tacha, marche à vive allure sur le boulevard Vauban, bien abritée sous son parapluie. Comme d’habitude, il pleut, et elle a hâte de regagner la chaleur douillette de sa maison. Dans son dos, un pas de course de rythme et de sonorité plutôt jeunes et masculines (beaucoup d’étudiants dans le quartier) se fait entendre, suivi de « Hé, Mademoiselle, soyez sympa, faites-moi une petite place sous votre parapluie ! » Tacha tourne la tête vers la gauche au moment où le jeune homme, arrivé à sa hauteur, tourne la tête vers la droite. De sûr de lui, rieur et conquérant, sa contenance change soudain du tout au tout. Sa mâchoire se décroche de plusieurs centimètres, tous ses traits s’affaissent et c’est d’un ton extrêmement confus qu’il bafouille : « Oh, pardon, Madame ! » Il reprend vivement sa course et s’engouffre dans la première boulangerie, laissant Tacha amusée et un petit peu dépitée tout de même.

♠ Un gastro-entérologue de mes amis, le grand DFifi, m’a rapporté l’histoire suivante. Il reçoit à son cabinet une patiente qu’il n’a jamais vue auparavant. Elle explique qu’elle le consulte pour un examen de contrôle suite à un cancer du pancréas qu’elle a eu en 2010 et pour lequel elle a été traitée pendant un an par une opération et vingt séances de chimiothérapie, jusqu’à complète guérison.

Remarquablement traitée, se dit à part lui le Dr Fifi. Elle avait trente-cinq ans à l’époque, elle en a quarante aujourd’hui, elle est en vie et guérie, voilà un happy ending extraordinaire qui relève presque du cas médical de classe mondiale. En effet, l’idée courante, même dans les milieux médicaux les plus avancés, c’est que le cancer du pancréas pardonne rarement (l’espérance de survie au bout de cinq ans est de l’ordre de 3 à 4 %, sans amélioration depuis plus de trente ans).

Légèrement intrigué par cette situation rarissime, le Dr Fifi cherche à approfondir et demande à voir le relevé opératoire, c’est-à-dire le document qui donne les résultats de l’analyse de la tumeur. La patiente n’a pas ce document, il n’est pas dans son dossier, l’établissement qui l’avait prise en charge ne l’a pas non plus. L’absence de preuve s’ajoutant à la rareté de l’événement, le Dr Fifi en est venu à penser que sa patiente n’a jamais eu de cancer du pancréas, et du reste, tant mieux pour elle. Conclusion : de nos jours, le cancer du pancréas se soigne très bien, à condition de ne pas l’avoir au départ.

♥ La patiente du Dr Fifi est bien vivante, sa famille n’a donc pas eu besoin des services des pompes funèbres. Mais dans le cas contraire, imaginez qu’elle soit tombée sur un certain croque-mort hyper consciencieux de Chicago ! Voici l’histoire : Anton, le croque-mort, décède d’une crise cardiaque. Pour se remonter le moral, sa veuve fait un peu de rangement dans sa maison. Elle finit par s’attaquer au garage, lieu réservé de son défunt mari. Et découvre quatre corps, des organes humains et des cendres résultant de crémation. Affolée, elle prévient la police qui lance l’enquête en interrogeant le voisinage. Un des voisins déclare : « Anton a peut-être ramené un peu trop de travail chez lui. Enterrer des gens, c’était son boulot. » Conclusion de l’enquête de police : le croque-mort ramenait du travail à la maison !

♦ Le Nord-Pas-de-Calais a confirmé samedi dernier qu’il était avant tout une région de jolies filles. Voilà deux années de suite que la Miss France annuelle en est originaire. Et cette année, les électeurs de ce concours ont clairement fait savoir que non, ils ne préfèrent pas les blondes. Ce n’est pas Martine, présente dans la salle samedi soir et titulaire en série des titres Miss Lille 2008 et 2014, qui s’en plaindra ou dira le contraire.

Il semblerait donc que si la blonde et plantureuse Marine, qui concourait il y a peu pour le titre de Miss Région Nord-Pas de Calais-Picardie 2015, a échoué, ce n’est pas du tout une question de désistement du Parti socialiste, ni une question de difficultés économiques locales, ni une question de catégories socio-professionnelles, ni une question de présence migratoire, ni une question de faire barrage au Front national, bref, ce n’est pas du tout une question de couleur politique, mais une question de couleur capillaire. Une faute de goût en quelque sorte.

Tiens, voilà une idée pour Manuel : et si, au lieu de s’évertuer à faire de l’anti-racisme et de l’anti-fascisme pour mieux terrasser le FN, il s’intéressait dorénavant à l’anti-pelliculaire et à la gamme couleur de l’Oréal afin de forger une belle brune opposable à Marine pour le concours Miss Présidente 2017 ? En politique, quand les apparences s’en mêlent, le résultat ne tient qu’à un cheveu, c’est connu. Et il est si facile de se décolorer une fois qu’on a réussi.

♣ J’ai une chienne teckel adorable et très dévouée à notre famille. Elle croit que sa mission sur terre consiste à nous garder et éventuellement à nous sauver. C’est parfois gênant, et même douloureux. Ainsi, cet été, comme souvent, nous faisons une randonnée jusqu’à un lac de montagne dont la couleur bleu émeraude est un véritable appel à la baignade, au moins pour ceux qui apprécient l’eau froide. Les amateurs abandonnent short et chaussures, les plus prévoyants ont eu l’idée d’emporter un maillot de bain, et hop, on entre dans l’eau avec pas mal de cris, de grands mouvements et d’éclaboussures pour résister à la température glaciale et protéger nos pieds malmenés par les pierres.

Edel, alertée par le bruit, inquiète d’une situation qui sort de son ordinaire, me croyant en difficulté et ne voyant soudain plus que ma tête, se jette à l’eau d’un coup, nage jusqu’à moi et me saute dessus, plantant gentiment ses petites pattes griffues dans mon dos, alors que de mon côté j’essaye d’éviter les rochers qui m’écorchent. Bilan du sauvetage : Pour moi, une bonne tasse, les cheveux ruisselants et des entailles partout sur les jambes et le torse. Pour Edel, les félicitations enthousiastes et admiratives des spectateurs, et une surabondance de tranches de saucisson en récompense ! (ce qui nous a valu une visite chez le vétérinaire, pour Edel je précise, dès le lendemain matin !)

TRÈS  JOYEUX  NOËL  2015   A  TOUS  !
Couronne Noel Bri 2015
Je vous donne Rendez-Vous ici-même
le lundi 4 janvier 2016 pour une nouvelle année !


Creche noel 2Illustration de couverture : Crèche de Noël.

9 réflexions sur “Histoires anecdotiques de 2015 et Joyeux Noël !

  1. Merci Nathalie. J’espère que les fêtes de Noël ont été joyeuses. Vos articles sont de beaux cadeaux que vous nous faites toute l’année au pied du sapin virtuel de l’Internet. Continuez s’il vous plait !

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour fm06,
      Merci beaucoup pour votre message et vos encouragements, c’est vraiment gentil de votre part. Je vais essayer de continuer. J’espère aussi que vous avez passé un bon Noël et je vous adresse tous mes meilleurs voeux pour 2016 !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s