Attention, le GIEC peut choquer gravement votre fibre écolo ! 🙂

Greta, climat, écologistes et rapports du GIEC : entrez dans un monde d’incohérences !

Le buzz médiatique autour de Greta Thunberg n’en finit pas de s’amplifier ! Quand je vous ai quittés pour les vacances, elle faisait une entrée remarquée à l’Assemblée nationale et appelait les députés français trop indifférents à ses alarmes sur le climat à suivre les rapports du GIEC. Je vous retrouve, et la voici maintenant qui navigue sur les flots atlantiques à bord d’un voilier de course « zéro carbone » appartenant au neveu du Prince Albert de Monaco afin de rejoindre New York dans des conditions écologiques à peu près conformes à ses engagements climatiques ! Lire la suite

OGM : Et 3 hourras pour le maïs transgénique de Monsanto !

Une 3ème étude d’envergure publiée le 10 décembre dernier confirme que la consommation des maïs transgéniques NK603 (résistant au glyphosate) et MON810 (résistant aux insectes ravageurs) de Monsanto n’affecte pas la santé des rats soumis à ce régime comparativement à une alimentation similaire sans OGM.

Vous vous rappelez l’étude Séralini ? Vous vous rappelez ces photos de rats hideusement déformés par de multiples tumeurs cancéreuses trois fois plus grosses qu’eux ? C’était en 2012 et le Nouvel Obs, se prenant pour le vaillant lanceur d’alerte que le monde attendait, allumait alors avec succès l’épouvante anti-OGM en titrant « Oui, les OGM sont des poisons ! » À ces mots, la planète écolo ne se sentit plus de joie, la moustache de José Bové, grand arracheur de maïs transgénique, se mit à frétiller de plus belle et le délire médiatique fut à son comble.  Lire la suite

Entretien avec Patrick Moore : « J’ai quitté Greenpeace pour revenir à l’écologie »

Replay du 9 août 2019 : En ce moment, on nous vend beaucoup l’écologisme du sensationnalisme et de la peur, mais il existe aussi l’écologisme de la science et de la raison. Entretien avec Patrick Moore, ex-membre fondateur de Greenpeace :

Co-fondateur de Greenpeace en 1971, directeur de Greenpeace International et haute figure de la lutte contre la pollution minière, le massacre des bébés phoques ou le nucléaire militaire, Patrick Moore a fini par se trouver en désaccord croissant avec ses collègues écologistes – sur le chlore, le nucléaire… – au point de quitter l’ONG avec fracas en 1986.  Lire la suite

Une autre écologie est possible ! (I) Ces OGM qui nous font du bien

Article écrit en commun par   h16 et Nathalie MP, et publié par   

Mise à jour du jeudi 30 juin 2016 : Plus de 100 lauréats du Prix Nobel dans le monde, dont les Français Claude Cohen-Tannoudji, Roger Guillemin, Serge Haroche et Jean-Marie Lehn, viennent d’adresser une lettre ouverte « A l’attention des dirigeants de Greenpeace, des Nations Unies et des Gouvernements à travers le monde. » Ils demandent qu’il soit fait un plus grand usage des techniques modernes de sélection végétale (OGM) et que les organisations telles que Greenpeace cessent de s’y opposer systématiquement. Ils soulignent notamment l’importance du riz doré (voir article ci-dessous) pour les personnes qui ont des carences graves en vitamine A. Ici, traduction de la lettre en français.


Parce que c’est facile, parce que c’est à la mode et parce que la pression sociale est maintenant immense, l’écologie est trop souvent l’occasion de s’abandonner à la peur, la culpabilité et l’idéologie décroissante anti-capitaliste dans laquelle l’humain est une toute petite variable d’ajustement. Or une autre écologie est possible, qui envisage le rapport entre l’homme, les autres êtres vivants et notre milieu de vie sans mépriser une saine rationalité, les études scientifiques et les progrès techniques dans le domaine de la protection de l’environnement et de la santé. 

Alors que la Conférence Climat COP21 s’ouvre aujourd’hui à Paris avec pour modeste objectif de sauver les fleurs, les koalas et toute la planète sous les rires des enfants, peut-être serait-il bon de rappeler que toute nouveauté, toute évolution technique ou technologique n’est pas forcément à écarter d’emblée en dépit du principe de précaution inscrit depuis 2005 dans notre Constitution.  Lire la suite