Macron est réélu. Et maintenant, amis LIBÉRAUX, que fait-on ?

La course présidentielle 2022 est déjà derrière nous (voir résultats en fin d’article). On peut considérer comme moi que l’élection de Marine Le Pen aurait signifié un désastre pour la liberté, la prospérité et la fraternité des Français. Il n’en demeure pas moins que la reconduction d’Emmanuel Macron à l’Élysée ne règle rien, raison pour laquelle il n’a pas eu ma voix non plus. La France est comme suspendue au-dessus du vide. Elle l’était avant le scrutin, elle l’est toujours après et l’avenir est toujours aussi douloureusement incertain. Lire la suite

Présidentielle 2022 ou la bataille pour la DEUXIÈME place

Existe-t-il encore le moindre suspense concernant l’issue de l’élection présidentielle de 2022 ?

L’avenir est toujours incertain, bien sûr. Il arrive même que certains événements parfaitement impensables quelques jours auparavant fassent soudain irruption dans le fleuve pas si tranquille de l’actualité politique et en bouleversent profondément le cours. Lire la suite

Parrainages : Et si l’on s’en passait ?

Éric Zemmour a raison sur un point, il faut revoir le système des parrainages requis pour accéder à l’élection présidentielle. Reste à savoir comment faire.

Indépendamment des idées qu’ils défendent et des conditions évidentes d’âge et de droits civiques, les candidats à l’élection présidentielle française sont soumis à trois strates de réglementations pour mener à bien leur candidature : obtenir 500 « parrainages » auprès d’environ 42 000 élus (maires essentiellement) pour pouvoir se présenter, puis respecter les règles de financement de leur campagne et enfin obtenir un score final qui leur permettra d’accéder à un remboursement public plus ou moins important des frais engagés. Lire la suite

« Faire barrage à l’extrême-droite » : Le concept-piège qui SCLÉROSE la politique française depuis 1984

Cet article n’est pas un plaidoyer pour le RN mais une suggestion libérale pour sortir du piège tendu à la droite par François Mitterrand en 1984 par instrumentalisation calculée de l’effet repoussoir de l’extrême-droite.

* * *

PRÉAMBULE   Qu’est-ce qu’une sclérose ? Au figuré, c’est l’état de qui – personne, collectivité, institution – ne sait plus évoluer ni s’adapter, c’est une forme de fossilisation du comportement et de la pensée.

C’était en janvier 2020. À l’époque, on parlait déjà beaucoup de l’élection présidentielle de 2022 et l’on s’interrogeait non sans raison sur les possibilités de victoire de la Présidente du Rassemblement national Marine Le Pen. Cette fois-ci, pourrait-elle s’imposer au second tour ? Pourrait-elle battre Emmanuel Macron ? « Mais bien sûr », avait alors répondu Ségolène Royal à Ruth Elkrief qui lui posait la question sur BFM TV, ajoutant avec une clairvoyance inhabituelle chez elle : Lire la suite

Eh oui, la LIBERTÉ d’expression, c’est pour tout le monde !

Il est agréable de pouvoir l’écrire de temps en temps : on dirait bien que tout n’est pas complètement pourri au royaume de l’Absurdistan de la République de France. Mardi 4 mai dernier, le tribunal correctionnel de Nanterre a relaxé Marine Le Pen et le député européen Gilbert Collard dans l’affaire de la diffusion de photos d’exactions de l’État islamique. Une victoire pour la liberté d’expression et une débandade en rase campagne pour ceux qui cherchaient à affaiblir politiquement le Rassemblement national par ce biais judiciaire cousu de fil blanc. Lire la suite

2022 : l’élection où tout le monde court après tout le monde

Si ce n’était navrant sur le plan de la production des idées politiques, ce serait très amusant à observer. À un an de l’élection présidentielle de 2022, les principaux candidats, ceux qui semblent faire la course en tête pour l’instant, se sont tous mis à chasser ouvertement sur les terres de prédilection de leur(s) adversaire(s), quitte à revenir sur leurs positionnements antérieurs avec une incohérence et une mauvaise foi à couper au couteau. Lire la suite

Élections européennes 2019 : Macron dans L’IMPASSE et la LIBERTÉ dans les CHOUX

Européennes 2019 : La France bien partie pour se figer dans le dirigisme écologique et la dépense publique.

Qui de la République en Marche (LREM) ou du Rassemblement national (RN) arriverait en tête ? C’était le suspense attendu des élections européennes françaises qui se sont déroulées hier dimanche 26 mai 2019. L’unique suspense, pensait-on. Qui s’est d’ailleurs résolu conformément aux derniers sondages, donnant la victoire au parti de Marine Le Pen avec 23,3 % contre 22,4 % pour le parti du Président. Lire la suite

« D’accord, Macron, c’est pas ça. Mais qui d’autre, alors ? »

Je préfère vous prévenir d’entrée de jeu, je n’ai aucune réponse à cette question. Mais j’ai malgré tout une suggestion : Et si on arrêtait les blablas politiciens lénifiants ? Et si on commençait à dire les « choses de la France » telles qu’elles sont ?

Emmanuel Macron va bientôt conclure deux ans de mandat et il est en train de se planter. Ce constat que j’ai dressé à plusieurs reprises, d’abord sous forme de doutes sur sa capacité ou même sa volonté à emmener la France vers plus de liberté puis, à mesure que le temps a passé, sous forme du simple enregistrement des faibles réalisations effectives – ce constat, donc, s’est d’abord heurté à la « macronmania » qui a follement saisi une bonne partie de l’opinion et des médias au lendemain de l’élection présidentielle. Lire la suite

Gilets jaunes : mon petit journal du 24 novembre 2018

Etat-idiot, coalition des oppositions et recherche du bonheur.

Christophe Castaner allait-il faire un bon ministre de l’Intérieur ? On pouvait en douter. Rien dans son expérience de militant socialiste opportuniste ne le prédisposait à ce type de poste ; il avait même fallu lui adjoindre un « grand flic » pour crédibiliser une nomination qui avait tout de la récompense politique pour services rendus à la tête du parti présidentiel. Avec les manifestations des Gilets jaunes, on a une réponse claire et définitive : il est nul. Et c’est grave, car par sa voix, c’est l’Etat qui parle. Après l’Etat-obèse et l’Etat-nounou, nous voici en plus avec l’Etat-idiot ! Lire la suite

Débat 2017 : Marine Le Pen ou l’opposante sans qualité

J’ai regardé le débat présidentiel de mercredi et j’ai vu un faux libéral qui sait se tenir et une vraie mégère incompétente.

Emmanuel Macron est une pomme de discorde au sein des cercles libéraux. Pour certains, il représente un renouveau, un espoir bienvenu de modernité et d’adaptation à notre monde en vive évolution technologique, économique et géopolitique. Pour d’autres, il n’est que la forme renouvelée du socialisme qui se cherche dans une vaine deuxième voie depuis l’échec des expériences communistes du XXème siècle.  Lire la suite