Propriété : Back in the USSR avec France Stratégie ?

Le centenaire de la révolution d’octobre combiné au cinquantenaire de la mort de « Che » Guevara serait-il monté à la tête des hauts fonctionnaires de France Stratégie ? Fort préoccupés du niveau intenable de notre dette publique, ils ont publié hier un petit rapport dans lequel ils préconisent que l’Etat puisse décréter unilatéralement qu’il devient « copropriétaire de tous les terrains construits résidentiels », situation qui le rendrait ainsi créditeur d’une rente pour occupation des sols de la part des autres propriétaires privés. Ingénieux, non ? Toute ressemblance avec les meilleures pratiques mafieuses – fortuite bien évidemment ! Lire la suite

Budget 2017 : pirouettes et cacahuètes avant les élections

Mise à jour du mardi 31 janvier 2017 : la croissance française aura été de 1,1 % en 2016, loin des 1,5 % prévus à l’origine et sans rapport avec les félicitations que Michel Sapin a encore cru bon de décerner au gouvernement « L’année 2016 aura ainsi confirmé la reprise amorcée en 2015 » !!! Ah ah, en 2015, la croissance fut terne mais de 1,2 %, soit un peu supérieure à celle de 2016 !

Mise à jour du jeudi 6 octobre 2016 : L’INSEE a publié aujourd’hui une note de conjoncture sur la fin de l’année 2016. Sa prévision de croissance pour la France a été rabaissée à 1,3 %. Cette nouvelle confirme que les inquiétudes qu’on pouvait avoir sur le sérieux du budget 2016 sont fondées. Ne parlons même pas de 2017 !

Mise à jour du mercredi 28 septembre 2016 : Le PLF 2017 de Sapin et Eckert a été validé en Conseil des ministres aujourd’hui. Les deux ministres maintiennent tous leurs objectifs, dont un déficit public à 2,7 % du PIB, et revendiquent avec un aplomb incroyable un « sérieux budgétaire » que le Haut conseil des finances publiques présidé par Didier Migaud (PS) est très loin de leur accorder. Le retour à un déficit public de 2,7 % est jugé « improbable », les prévisions france-plf-2017de croissance à 1,5 % sont trop optimistes, les économies envisagées dans certaines dépenses de l’Etat (Unedic notamment) sont « irréalistes » et la petite magouille consistant à décaler les décaissements sur 2018, comme expliqué dans l’article ci-dessous, « fragilise la trajectoire des finances publiques à compter de 2018. »
Lire la suite

Mon blog au féminin et sa broderie « Allez les Blogs ! »

AVANT L’ARTICLE, QUELQUES MOTS SUR l’ATTENTAT DE NICE :

Hier soir (14 juillet 2016) vers 23 h, un camion a foncé sur deux kilomètres dans la foule rassemblée sur la Promenade des Anglais pour assister au feu d’artifice, faisant 84 morts et 18 blessés graves. Le chauffeur du camion (un franco-tunisien de 31 ans selon des papiers retrouvés dans le camion) a été abattu. L’Etat d’urgence est prolongé de six mois (jusqu’en janvier 2017). L’attentat a été revendiqué par Daesh. 

Les terroristes nous narguent et narguent notre gouvernement le jour ô combien symbolique de notre Fête nationale. Car 1789, c’est la fin de l’arbitraire royal et c’est la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, toutes choses que Daesh et tous les totalitarismes sanglants détestent.  Lire la suite

Le revenu universel de base : « the » solution ?

Mise à jour du dimanche 18 décembre 2016 : L’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a fait une étude sur l’application du revenu universel à la France. Pour que la situation actuelle des bénéficiaires de minima sociaux ne soit pas dégradée, il faudrait que le montant mensuel par personne soit de 315 euros de 0 à 18 ans, 785 euros jusqu’à 65 ans et 1100 euros au-delà. Le coût net d’une telle mesure serait de 480 milliards d’euros par an, soit 22 % du PIB, auquel il faudrait ajouter l’ensemble des prestations retraite, chômage et maladie. Pour l’OFCE, c’est extrêmement coûteux et « irréaliste en pratique. » Il préconise cependant d’autres mesures (politique de relance économique, réduction de la durée du travail) qui sont typiquement keynésiennes et ont déjà montré leur inefficacité.


Les Suisses, grands adeptes des votations sur des initiatives populaires contraignantes pour les pouvoirs publics, étaient appelés hier 5 juin 2016 à voter pour ou contre l’instauration d’un « Revenu de base inconditionnel. » Comme prévu par les sondages, et, dirais-je, mais je m’avance un peu, dans un déferlement de bon sens, cette proposition a été rejetée par les électeurs avec un score massif d’environ 77 %. Il est cependant intéressant de regarder de près de quoi il s’agit, car c’est un thème qui, pour n’être pas nouveau, fait un retour en force dans le débat public occidental. Tentative pour y voir plus clair. Lire la suite

Merci la CGT, vive la République et vive la France !

Quelle semaine ! Une semaine furieusement française, pourrait-on dire. La presse étrangère nous observe avec un mélange de résignation et d’étonnement, et je suis certaine que vous connaissez tous un Anglais ou un Allemand qui vous a confié ses réflexions désabusées. « Vous les Français, vous marchez sur la tête, il n’y a qu’en France qu’on voit des blocages pareils » m’a expliqué Stefan Berger, ressortissant allemand qui travaille pour un fonds d’investissement et vit en France depuis plus de vingt ans. Il y avait comme une sorte de compassion gênée et interrogative dans sa voix. Lire la suite

Comptes publics 2015 : les chiffres, et les mots pour le dire

Mise à jour du vendredi 8 juillet 2016 : En prévision du budget 2017, un débat d’orientation sur les finances publiques a eu lieu hier avec les députés et le gouvernement n’a pas caché qu’il ne pourra pas tenir sa promesse de compenser ses nombreuses nouvelles dépenses promises depuis le début de l’année par des réductions équivalentes. Au-delà, c’est le fameux plan « 50 milliards d’économie en trois ans » qui est abandonné en rase campagne. Mais on sait qu’en réalité, il n’a jamais été question de réaliser des économies, des vraies économies. Tout juste de faire croître les dépenses un peu moins vite qu’avant. Maintenant, le gouvernement ajoute à cette martingale grossière toute sortes de montages lui permettant de décaler ses dépenses sur 2018. Sympa pour la suite !


La semaine pascale avait commencé mardi 22 mars dernier dans l’horreur des attentats de Bruxelles, puis elle s’était enlisée dans la « naïveté » que Michel Sapin avait cru bon de reprocher aux dirigeants belges et les étonnements politiques plus ou moins simulés à propos de l’existence de communes type « Molenbeek » en France. La publication des chiffres du chômage, faisant état d’une hausse particulièrement forte des demandeurs d’emploi de catégorie A en février 2016, est tombée le jeudi 24 mars ajoutant son lot de pessimisme et de découragement à une ambiance déjà sinistre. Mais le vendredi 25, enfin la bonne nouvelle, le miracle, la multiplication des bons résultats qu’on n’attendait plus ! C’était au tour de l’INSEE de communiquer ses statistiques sur les comptes publics de l’année 2015. Sans faire durer le suspense plus longtemps, je vous livre l’essentiel : tout est « meilleur que prévu » ! Alleluia ? Lire la suite

Tribune Montebourg & Pigasse : Ego, culot et puis plus rien

—–>   Cet article a également été publié le mercredi 10 juin 2015 sur     logo-cp

Le congrès du Parti socialiste qui s’est tenu à Poitiers ce week-end promettait d’être assez ennuyeux, mais grâce aux efforts non concertés de Manuel Valls d’un côté et d’Arnaud Montebourg associé en double messieurs avec Matthieu Pigasse de l’autre, il a pris des proportions sportives inattendues.  Lire la suite