Emmanuel Macron et son rapport LIBERTICIDE aux libertés

D’un côté, l’on voit M. Macron monter au créneau pour défendre les libertés. « Nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins (…) parce qu’en France, les Lumières ne s’éteignent jamais » a-t-il réaffirmé le mois dernier dans son hommage à Samuel Paty, cet enseignant décapité pour avoir utilisé des caricatures du prophète Mahomet dans un cours sur la liberté d’expression. Lire la suite

Rubrique DÉSINFOX Coronavirus : Et le contrôle étatique de l’information s’étend, s’étend…

Mise à jour du 5 mai 2020 à 21 heures : Devant la controverse, le gouvernement a retiré ce soir sa page Désinfox Coronavirus.

Initiative bien intentionnée mais maladroite qui finira par disparaître avec le Coronavirus, simple « faux pas de communication » comme veut le croire le quotidien Libération… ou nouvelle enjambée assumée en direction d’un encadrement gouvernemental de plus en plus étroit de l’information et des organes de presse ? C’est la question qui se pose alors que la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye vient d’annoncer l’ouverture d’un espace gouvernemental dédié aux « sources d’information sûres et vérifiées » concernant le Coronavirus : Lire la suite

Contre les « fake news », vive le marché libre de l’info !

Mise à jour du 1er février 2019 : Annoncée en janvier 2018 lors des voeux présidentiels à la presse, la loi contre les « manipulations de l’information » a été votée en novembre 2018. Et pourtant, avec la proximité des élections européennes, le gouvernement s’interroge sur de nouvelles ripostes possibles contre les « fake News ». Très mauvaise idée selon moi. Voici ce que j’en disais il y a 1 an :

L’année 2018 commence à peine et c’est déjà bien mal parti pour les libertés ! Dans ses voeux à la presse du mercredi 3 janvier dernier, Emmanuel Macron a annoncé un texte de loi contre les « fake news » (ou fausses nouvelles) en période électorale ainsi qu’un élargissement des pouvoirs du CSA à cet effet. Par un retournement du sens des mots particulièrement insidieux, ce tour de vis serait donné au nom des idées libérales contre les pratiques de « démocraties illibérales ».  Lire la suite