Pour Oxfam, c’est finance 100 % verte, sinon rien !

Oxfam veut réorienter le crédit vers les projets verts à coups de bâtons. D’autres, plutôt carotte, plaident pour l’allègement des règles prudentielles des banques sur leurs encours verts. Dans tous les cas, l’analyse économique du risque disparaît au profit d’une approche strictement idéologique : vert, c’est bien, point. 

Jeudi 28 novembre dernier, l’ONG Oxfam France, alliée pour l’occasion à l’association Les Amis de la Terre, a publié un rapport intitulé en toute sobriété « La colossale empreinte carbone des banques : une affaire d’État ». Nous y voilà, une affaire d’État ! Car en bonne ligue de vertu qui se respecte, Oxfam n’a qu’une idée en tête : amener les pouvoirs publics à imposer à coups de bâton ses propres critères du bien et du mal. Lire la suite