Avenir Lycéen : une bien curieuse histoire de subvention

Fracassante déclaration du ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, cette semaine sur France Culture : il n’exclurait pas de supprimer dès l’an prochain toutes les subventions étatiques versées aux syndicats lycéens ! Oh bien sûr, on ne parle que de 250 000 euros par an, une anecdote dans l’océan du « quoi qu’il en coûte » qui constitue dorénavant la mesure de toute action politique. Et de toute façon, face au tollé des bénéficiaires sur le thème « c’est la démocratie qu’on assassine », l’entourage du ministre s’est empressé d’expliquer que rien n’était décidé. Lire la suite

Éducation : chronique ordinaire d’un DÉSASTRE annoncé

Les résultats 2019 du classement scolaire international TIMSS viennent de tomber et c’est une véritable gifle, une de plus, pour nos experts en pédagogisme, pour le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer et pour le Président de la République Emmanuel Macron. Qu’on parle des élèves de CM1 ou des élèves de 4ème, qu’on parle de mathématiques ou de science, la France poursuit inlassablement sa dégringolade éducative. Lire la suite

Ministère de l’Éducation nationale : ZÉRO POINTÉ en informatique !

Un nouvel épisode édifiant de ma série « Où va l’argent ? » ou le fiasco à 400 millions d’euros du Système d’information et de gestion des ressources humaines de l’Éducation nationale dit SIRHEN.

Grande nouveauté à la Cour des Comptes ! Pour la première fois, la seconde partie de son Rapport public annuel, dont l’édition 2020 a été publiée mardi 25 février dernier, est consacrée à une « thématique transversale ». Et pas des moindres en cette époque résolument 2.0 puisqu’il s’agit du « numérique au service de la transformation de l’action publique » dans notre nation réputée post-moderne et audacieusement startupeuse. Lire la suite

Points bonus pour les boursiers ou l’égalitarisme en mode délire

Ne croyez surtout pas que le défi de l’enseignement supérieur consiste à fournir les meilleures formations aux meilleurs étudiants dans une multitude de domaines en évolution constante, très variés et adaptés à toutes sortes de profils pouvant aller de l’Intelligence artificielle aux métiers du tourisme – pour citer deux exemples d’aptitudes très différentes – afin de leur ouvrir une vie d’adulte autonome sur le plan économique comme sur le plan personnel, car ce n’est absolument pas le cas. Lire la suite

L’ascenseur social est en panne : oui, mais à qui la faute ?

L’ascenseur social français ne fonctionne plus, il faut le réparer ! Ainsi en a décidé Emmanuel Macron. Dans le collimateur, ces « élites » formées à l’ENA, Sciences Po ou dans les grandes écoles. Trop semblables, trop formatées, trop technocratiques, elles sont aussi devenues dans l’opinion publique – et chez les Gilets jaunes – le symbole de la reproduction sociale et de l’entre-soi qui profitent aux classes les plus aisées ou les mieux en cour dans les cercles du pouvoir. Lire la suite

Au secours, Royal revient !

Amis lecteurs, je vous dois des excuses ! Dans mon dernier article, je crains en effet d’avoir scandaleusement minimisé l’ampleur des difficultés qui cernent Emmanuel Macron. J’y brossais certes un tableau « peu réjouissant » de son quinquennat, mais c’était sans tenir compte d’un facteur de risque autrement plus déstabilisant que tout ce que j’ai pu écrire : Ségolène Royal est de retour – sur RTL notamment, vidéo en fin d’article – et elle se verrait bien en première opposante du Président ! Je serais Emmanuel Macron que je tremblerais d’inquiétude ! Lire la suite

Éducation : découvrez le bulletin des élèves qui entrent en 6ème …

Question corollaire : le mammouth peut-il encore être sauvé ?

En matière d’aptitudes scolaires de nos enfants en lecture, en sciences ou en maths, nous autres Français sommes devenus très familiers des tests internationaux PISA, PIRLS ou autres TIMSS qui nous placent invariablement depuis quelques années à des rangs très médiocres par rapport aux autres pays. Lire la suite

L’édifiante leçon de Parcoursup : la sélection a la cote !

Tout comme les cheminots actuels persistent et signent – et « vot’actionnent » – contre la réforme de la SNCF alors qu’ils ne sont nullement concernés par la fin du recrutement à leur statut, la mobilisation houleuse des étudiants d’extrême-gauche contre la sélection prévue dans la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE) à travers la procédure Parcoursup pour l’accès à l’université ne faiblit pas non plus, tout en ne les concernant pas plus. Lire la suite

« La Commune de Tolbiac » ou la nouvelle sitcom du printemps 18

Mise à jour du vendredi 20 avril 2018 : le blocage de l’université de Tolbiac a été levé tôt ce matin suite à une opération de police qui s’est déroulée « dans le calme » et « sans incidents » selon les déclarations de la préfecture de police.
Mise à jour du Mardi 24 avril 2018 : Suite à l’évacuation, des « rumeurs », relayées par des « témoins », faisaient état d’un mort, puis d’un blessé grave, puis d’un étudiant dans le coma. Aussi bien la Préfecture de Police que les Hôpitaux de Paris ont démenti tout ceci, ce qui a alors donné lieu à la thèse du « mensonge d’Etat ». Mais Libération a fait sa petite enquête. Il en résulte que ce sont les communiqués officiels qui étaient dans le vrai et les « témoins » mélenchonistes qui mentaient.

Et c’est reparti pour la « convergence des luttes » ! L’élection présidentielle de l’an dernier, quoique assez riche elle-même en rebondissements spectaculaires, nous avait fait perdre le fil de nos célèbres festivals syndicaux de printemps, mais Dieu merci, tout est enfin redevenu normal ! Dans la foulée des cheminots guidés par la bannière rouge de la CGT contre la fin de leur recrutement au fameux statut, pilotes de lignes, étudiants, éboueurs, fonctionnaires … tous protestent, tous manifestent, tous font grève. « France is back », pourrait-on dire, et ça tombe drôlement bien car on a justement le cinquantenaire de mai 68 à célébrer ! Lire la suite

Les recettes d’Aurore Bergé pour l’école : cuculinaires !

Mes amis, je ne voudrais pas vous donner de faux espoirs, mais il semblerait bien que cette fois, ça y est ! On a enfin trouvé le régime parfait pour que notre mammouth national, dans un formidable élan de félicité et de convivialité retrouvées entre parents, profs et élèves, se remette à gambader avec grâce et légèreté vers l’excellence éducative dont les classements internationaux de ces derniers temps ne témoignaient plus guère. Lire la suite