Retraites : changer le système. Mais vraiment.

Réforme des retraites, couacs, démentis, rétropédalages et petites phrases, c’est parti ! Ou plutôt, c’est reparti pour une millième réforme – et c’est casse-gueule. Depuis que je suis en âge de lire la presse économique et politique, disons quarante ans, ce sujet qui oppose déficits chroniques et idéologie des « droits acquis » n’a jamais quitté l’actualité, et on l’a beaucoup vu s’exprimer dans les fureurs de « la rue », comme Alain Juppé (1995) s’en souvient certainement fort bien. Lire la suite

Être libéral – Take Two

Il n’est pas simple de nager à contre-courant. Cela demande des efforts particuliers qui, bien souvent, ne reçoivent en retour que méfiance et hostilité. C’est déjà ce que remarquait Jacques Rueff en 1934 alors qu’il s’adressait à ses camarades polytechniciens dont il observait que les travaux économiques ne se développaient guère « dans un sens purement libéral » :

« Je me sens donc parmi vous en état de singularité, et je vous prie de croire que je n’en éprouve nul plaisir, car ce n’est pas un mol oreiller que le non-conformisme. »

Lire la suite

Pour BLM, baisse d’impôts veut dire nouvel impôt pour les GAFA !

Les mises à jour  sont en fin d’article.

Ou quand la « réinvention du capitalisme » que se flatte de réaliser Bruno Le Maire ressemble à du bon vieux socialisme…

Cette semaine, c’est dans le JDD que l’abbé, pardon, le ministre de l’économie Bruno Le Maire a tenu son prêche dominical. Et c’est du lourd ! Car, tenez-vous bien, le ministre n’a pas plus tôt répété comme un automate que « l’objectif n’est pas d’augmenter les impôts des uns ou des autres » qu’il enchaîne immédiatement sur la nouvelle taxe qu’il va appliquer aux géants du numérique(1) avec rétroaction au 1er janvier 2019 ! Lire la suite

Ah oui, au fait : que financent 1000 € de dépenses publiques ?

Pour alimenter le Grand débat, le gouvernement a publié une fiche très instructive sur les dépenses publiques. Tout y est, ou presque. Et si maintenant on additionnait 2 et 2 ?

Voilà, le « Grand débat national » voulu par Emmanuel Macron pour répondre à la colère des Gilets jaunes est lancé ! Lettre de cadrage, road show présidentiel auprès de 600 maires de Normandie, standing ovation finale – ne dirait-on pas que le Président retrouve les élans rassembleurs de sa campagne électorale ? Lire la suite

Réforme libérale : c’est possible ! (L’exemple édifiant des Pays-Bas)

Cet article est la mise en forme du petit speech que j’ai fait jeudi dernier à l’occasion du « verre du 10 janvier » auquel j’avais convié les lecteurs de ce blog (voir en fin d’article).

Chaque jour qui passe donne un peu plus l’impression que la France s’enfonce systématiquement dans les mauvaises décisions pour obtenir cette prospérité et cette « justice sociale » qui lui échappent malgré des dépenses publiques et des prélèvements obligatoires toujours plus élevés. D’article en article, mon blog et d’autres en témoignent. Lire la suite

Allocution Macron : réforme nulle part, dette au plus haut

Le ministre du budget Gérald Darmanin nous informait récemment qu’il n’avait pas le « fétichisme » des 3 % ! Tant mieux pour lui, car après la mesure d’annulation de la hausse des taxes sur les carburants déjà acquise, les gestes complémentaires annoncés par Emmanuel Macron lundi soir dernier (vidéo en fin d’article) pour tenter d’apaiser la colère des Gilets jaunes nous acheminent tout droit vers un déficit public de 3,5 % l’an prochain. Vous parlez de « comptes tenus » ! Vous parlez d’une vision à long terme ! Lire la suite

La révolte des Gilets jaunes, c’est chez nous et nulle part ailleurs

Ou les 3 graphiques d’une France qui tombe et qui, pour son malheur, recommence toujours les mêmes erreurs.

Après avoir essayé d’abord de préserver son vorace programme de transition énergétique grâce à l’annonce de quelques « aides » supplémentaires (lire « dépenses »), Emmanuel Macron a finalement décidé jeudi dernier d’annuler la hausse des taxes sur les carburants qui devait prendre effet au 1er janvier 2019. Première revendication des Gilets jaunes, c’était aussi la première mesure à prendre, prélude, peut-être, à une prise de conscience que trop d’impôts déversés dans trop de dépenses discutables finissent par tuer le pays. Lire la suite

Où va l’argent ? (II) : Plongée dans les chiffres de la délinquance

Sale coup pour Gérald Darmanin ! Tout récemment, il nous assurait (tweet ci-dessous) que l’argent des contribuables était judicieusement utilisé par l’Etat pour apporter aux Français les meilleurs services possibles, notamment en matière de sécurité – ceci pour tenter de répondre à la désormais fameuse question initiale des Gilets jaunes « Mais qu’est-ce que vous faites du pognon ? » Depuis, les Gilets jaunes se sont laissés envahir par des groupes violents et des revendications « vénézuéliennes » façon CGT, mais d’un point de vue libéral, la question reste très pertinente. Lire la suite

Gilets jaunes : Et si maintenant on parlait dépenses publiques ?

Voilà, c’est fait, la grande journée d’action des Gilets jaunes contre la hausse des taxes sur les carburants a eu lieu. 288 000 manifestants, des blocages dans toutes la France, le soutien de 74 % des Français, ce n’est pas rien pour un mouvement né spontanément sur les réseaux sociaux. Reste maintenant à tirer les leçons de l’événement. C’est évidemment le rôle du gouvernement et d’Emmanuel Macron, premier interpelé dans cette affaire, mais il me semble que c’est aussi à nous, les Français, qu’il revient de réfléchir très sérieusement à ce que nous voulons pour l’avenir du pays. Lire la suite

Et le prix du gnangnan politique est décerné à … Bruno Le Maire !

Complément du 23 novembre 2018 : BRUNO LE MAIRE, mon préféré ! Et ce n’est pas un compliment ! Le 5 novembre chez Bourdin : « Les Français aiment la voiture et j’aime la voiture ! » Mais apparemment, ça ne suffisait pas dans le parler-faux et le grand n’importe quoi : aujourd’hui, Bruno Le Maire nous déclare sans rougir : « Les impôts et les taxes, ça suffit ! » Au fait, Bruno, c’est qui le ministre de l’économie ? [Replay]

Parmi les séquences médiatiques du week-end, on a surtout retenu l’étrange amnésie mâtinée de connivence calculée qui a saisi Jean-Luc Mélenchon lorsqu’il s’est retrouvé plus ou moins inopinément face au Président de la République. Quelle injustice pour Bruno Le Maire ! Son registre est certes moins sexy puisqu’il parle de comptes publics et de projet de loi de finances, mais à écouter le festival de petites phrases creuses et de platitudes politiquement correctes qu’il nous a servi ces derniers jours, c’est à se demander si côté langue de bois ce ne serait pas lui le meilleur d’entre tous. Lire la suite