XI JINPING : les habits SALES du président MAO lui vont si bien !

Quand Xi Jinping arriva à la tête du Parti communiste chinois (PCC) en 2012, puis à celle de l’État chinois en 2013, on pouvait facilement penser qu’il allait s’inscrire dans les pas réformistes de son illustre prédécesseur Deng Xiaoping. Lire la suite

CHINE : le communisme à l’ère de la sublime PENSÉE de Xi Jinping

Cent ans d’existence, 72 ans de pouvoir sans partage, 95 millions de membres et 1,4 milliard de citoyens docilement blottis sous son aile impérieusement protectrice – telles sont les impressionnantes mensurations du Parti communiste chinois (PCC). Né le 23 juillet 1921 à Shanghai au sein d’un petit comité de 13 délégués, il fut porté au paroxysme de la démesure par le président Mao Zedong, ce géant d’un genre certes banalement humain, mais dont il est définitivement et politiquement établi dorénavant que la « pensée surpasse les Dieux ». Lire la suite

CHINE : la « Cinquième Modernisation » n’aura pas lieu

Mise à jour du mercredi 6 janvier 2021 : Les autorités chinoises ont procédé ce jour à plusieurs dizaines d’arrestation et de nombreuses perquisitions dans les médias et les milieux pro-démocratie de Hong Kong dans le cadre de la loi de sécurité nationale applicable à Hong Kong adoptée l’été dernier par le pouvoir central chinois. La raison apparente de ce coup de filet politique serait les primaires organisées en juillet par l’opposition avant les élections législatives programmées (puis annulées pour cause de Covid) par le pouvoir de Pékin. De la « subversion », selon les termes extrêmement vagues de la nouvelle loi qui manifeste ainsi sa capacité à museler toute dissidence, comme expliqué ci-dessous :

Lorsque le Royaume-Uni a remis Hong Kong à la Chine en 1997, il était entendu que le territoire continuerait à bénéficier de l’État de droit instauré par les Britanniques ainsi que d’une relative autonomie par rapport à la Chine communiste pendant encore au moins 50 ans. C’était le principe « Un pays, deux systèmes » énoncé par Deng Xiaoping lui-même peu avant la restitution. Lire la suite

Chine 1989-2019 : de Tiananmen au contrôle social intensif

La Chine s’est éveillée mais le régime chinois ne lui a jamais permis d’atteindre le stade supérieur des libertés civiles. Premier soubresaut paroxystique de la remise au pas marxiste, la répression de Tiananmen se prolonge aujourd’hui « en douceur » dans le contrôle social intensif des citoyens.

Il y a 30 ans, dans la nuit du 3 au 4 juin 1989 et les jours suivants, le dirigeant communiste chinois Deng Xiaoping mettait brutalement fin à la contestation qui enflait dans le pays depuis le mois d’avril précédent en envoyant l’armée massacrer les milliers d’étudiants massés sur la place Tiananmen de Pékin ainsi que ceux qui tentaient de fuir dans les rues adjacentes. La vidéo d’un mystérieux jeune homme se dressant seul devant une colonne de chars est devenue emblématique du courage et de la détermination des manifestants face à l’implacable répression (26″) : Lire la suite