Carburants : qui met le « bololo » partout, M. Philippe ?

Ainsi donc, les jours de ma belle chaudière au fioul Viessmann sont comptés. C’est en tout cas l’une des nouvelles mesures que le Premier ministre Edouard Philippe a annoncées avant-hier sur RTL dans une tentative urgente et désespérée de faire retomber la colère née de la hausse des taxes sur les carburants qui risque de se concrétiser dès demain 17 novembre 2018 par des blocages routiers organisés dans toute la France par le mouvement des Gilets jaunes (vidéo complète, 23′ 47″) : Lire la suite

Destutt de Tracy, « Idéologue » au sens propre

Qu’est-ce que l’idéologie ? Si l’on s’en tient à l’étymologie, il s’agit de l’étude scientifique des idées, tout comme l’étymologie – pour prendre l’exemple qui me tombe justement sous la main – est l’étude ou la science du sens des mots. Et c’est bien ainsi que l’entendait le philosophe, homme politique et économiste libéral français Antoine Destutt de Tracy (1754-1836) lorsque, le premier, il forgea ce terme dans son « Mémoire sur la faculté de penser » publié en 1796.  Lire la suite

Xi Jinping vante le libre-échange ! Aurait-il lu Bastiat ? (#Davos)

contrepoints-2Accrochons-nous, car le monde change. Alors que Donald Trump, qui sera officiellement investi 45ème Président des Etats-Unis demain, semble vouloir engager son pays sur la voie du protectionnisme et du nationalisme économique pour développer les emplois et gagner en prospérité, le Président chinois Xi Jinping s’est au contraire prononcé avec ferveur pour le libre-échange lors de son discours d’ouverture du Forum économique mondial de Davos auquel il participait pour la première fois.

Oui, on parle bien de Trump, homme d’affaires milliardaire américain et on parle bien de Xi Jinping, Président de la République populaire de Chine et chef du Parti communiste chinois !  Lire la suite

Chère Najat, le libéralisme s’intéresse aux questions sociales

—->  Cet article a également été publié le mercredi 17 juin 2015 sur     logo-cp

Dans un précédent article, je signalais que Najat Vallaud-Belkacem, notre ministre de l’Education nationale, avait déclaré dans un entretien au magazine GQ France de juin 2015 avoir systématiquement privilégié l’action politique dans les rangs de la gauche, parce qu’elle a « toujours considéré que la gauche combattait les inégalités, alors que la droite en théorisait la nécessité. »  Lire la suite