François Hollande, premier touriste de France !

On a bien ri la semaine dernière lorsqu’on a appris que le fantomatique ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux, démissionnaire pour une petite histoire ordinaire d’emplois fictifs, était remplacé par le ministre du Tourisme alors que l’Etat d’urgence est théoriquement toujours actif :  Lire la suite

ONU : Droits de l’homme et foutage de gueule !

Les mises à jour sont en fin d’article.

 27 septembre 2015

27 septembre 2015

Je passe sur les chiffres du chômage à fin août 2015 annoncés jeudi 24 septembre dernier, + 20 000 en catégorie A, comme d’hab, c’est facile à retenir (voir le tableau du Chômage en France dans la colonne latérale du blog). Je passe sur les déclarations de Manuel Valls le soir même lors de l’émission Des paroles et des actes de France 2 : « J’ai une conviction, c’est que nous allons réussir » (comme d’hab) qui montrent assez clairement que si les paroles sont là, les actes laissent nettement à désirer et les résultats sont dérisoirement absents.

Et j’en viens à une actualité plus discrète, mais tout aussi spectaculaire dans le grand n’importe quoi du monde : lundi 21 septembre 2015, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a nommé l’ambassadeur de l’Arabie saoudite auprès des Nations unies, M. Faisal Trad, à la tête de son Comité consultatif. Lire la suite

Au pays de l’or noir et des 1 000 coups de fouet

Mise à jour du mercredi 16 décembre 2015 : Le prix Sakharov 2015 pour la liberté d’expression, équivalent européen du Nobel de la Paix, sera remis aujourd’hui au blogueur saoudien Raif Badawi dont j’explique tout le calvaire dans l’article ci-dessous. Alors que fin novembre, des nouvelles rassurantes en provenance du pouvoir saoudien permettait d’envisager sa libération imminente, il a finalement été transféré dans une autre prison, ce qui laisse plutôt penser que sa peine a été confirmée. Son épouse Ensaf Haidar se rend aujourd’hui à Strasbourg pour recevoir son prix à sa place.


——–>     Cet article a également été publié le mardi 9 juin 2015 sur        logo-cp

Avant-hier, sortait sur papier et en e-book un petit livre (*) intitulé « 1 000 coups de fouet parce que j’ai osé parler librement » regroupant les quatorze articles qui ont valu au blogueur saoudien Raif Badawi sa condamnation à dix ans de prison, 1 000 coups de fouet et une amende de un million de Ryals (soit environ 226 000 €). C’est grâce au soutien et aux efforts conjugués de sa femme, de son avocat et de l’ONG Amnesty International qu’il nous est possible d’en prendre connaissance. Lire la suite